BFM Patrimoine

UPDATE: La France émet 7,99 milliards d'euros d'OAT, taux historiquement bas pour l'OAT 2022

BFM Patrimoine

(Actualisation: contexte au troisième paragraphe et commentaires d'analystes du neuvième au douzième paragraphe) PARIS (Dow Jones)--Le taux d'intérêt sur l'emprunt d'Etat français de référence, celui à échéance 2022, a atteint jeudi un niv

(Actualisation: contexte au troisième paragraphe et commentaires d'analystes du neuvième au douzième paragraphe)

PARIS (Dow Jones)--Le taux d'intérêt sur l'emprunt d'Etat français de référence, celui à échéance 2022, a atteint jeudi un niveau historiquement bas, alors que la demande pour les obligations d'Etat de la France reste soutenue, en raison de rendements qui restent attractifs par rapport à ceux de la dette allemande.

La France a donné le véritable coup d'envoi de son programme annuel de financement avec l'adjudication de 7,99 milliards d'euros d'emprunts d'Etat à moyen et long termes, soit à peu près le maximum visé.

Le marché des emprunts d'Etat français n'a dans l'ensemble pas été affecté en 2012 par la perte du "triple-A" accordé par les agences d'évaluation financière Standard & Poor's et Moody's. Les rendements de la dette française, plus élevés que ceux de la dette allemande, continuent d'attirer les investisseurs.

L'Agence France Trésor (AFT) avait pour objectif de placer jeudi entre 7 et 8 milliards d'euros d'obligations assimilables du Trésor (OAT) à échéances 2019, 2020, 2022 et 2032. Cette année, l'objectif d'émissions obligataires de la France est de 169 milliards d'euros.

Dans le détail, l'AFT a placé pour 1,63 milliard d'euros d'OAT à six ans, arrivant à maturité le 25 octobre 2019, à un taux moyen de 1,32%, contre 1,27% lors de la précédente adjudication, menée le 6 décembre 2012.

L'agence a également émis pour 1,67 milliard d'euros d'OAT à sept ans, arrivant à échéance le 25 avril 2020, à un taux moyen de 1,46%, contre 3,29% lors de l'opération du 7 juillet 2011.

Elle a vendu pour 3,53 milliards d'euros d'OAT à neuf ans, arrivant à maturité le 25 octobre 2022, à un taux moyen de 2,07%, contre 2,22% lors de l'adjudication du 31 octobre 2012.

Elle a enfin alloué pour 1,17 milliard d'euros d'OAT à 19 ans, arrivant à maturité le 25 octobre 2032, à un taux moyen de 2,84%, contre 4,15% dans le cadre de l'opération du 5 mai 2011.

Le modeste revers politique subi la semaine dernière n'a pas pesé sur l'adjudication, observe Cyril Régnat, stratégiste de Natixis, en référence au rejet par le Conseil constitutionnel du projet de taxation à 75% des revenus supérieurs à 1 million d'euros. "Nous pouvons rester confiants dans la capacité de l'AFT à lever plus de 169 milliards d'euros sur les marchés obligataires cette année", ajoute-t-il.

Annalisa Piazza, économiste chez Newedge, considère pour sa part les perspectives de la dette française en 2013 comme "incertaines". "Les conditions économiques se sont récemment détériorées et les perspectives pour 2013 ne sont pas roses", note-t-elle. Du fait de la faiblesse de l'activité économique, le gouvernement français pourrait peiner à atteindre son objectif de déficit cette année, ce qui décevrait les investisseurs et pèserait sur la performance de la dette française, ajoute-t-elle.

"Cela dit, dans le climat actuel d'appétit pour le risque à court terme, la France pourrait surperformer l'Allemagne, ses rendements restant attrayants", remarque Annalisa Piazza.

Les séries d'OAT proposées sont des réouvertures d'émissions existantes.

-Emese Bartha, Dow Jones Newswires

(Version française Céline Fabre)

(END) Dow Jones Newswires

January 03, 2013 07:24 ET (12:24 GMT)

© 2013 Dow Jones & Company, Inc.

Dow Jones Newswires -IDSS2-