BFM Patrimoine

UPDATE: Hélicoptères: Airbus signe un contrat de 20 ans avec le chinois AVIC

BFM Patrimoine
-Airbus a signé un accord avec le chinois AVIC pour la construction de 1.000 hélicoptères -Les deux partenaires ont reçu à ce jour 65 commandes pour les appareils concernés par ce contrat -Airbus devrait s'emparer de plus de 50% du marché chin

-Airbus a signé un accord avec le chinois AVIC pour la construction de 1.000 hélicoptères

-Les deux partenaires ont reçu à ce jour 65 commandes pour les appareils concernés par ce contrat

-Airbus devrait s'emparer de plus de 50% du marché chinois des hélicoptères au cours des 20 prochaines années

(Actualisation: précisions sur le contrat, nouvelles déclarations du président exécutif d'Airbus Helicopters et contexte.)

PARIS (Dow Jones)--Le groupe de défense et d'aéronautique Airbus (AIR.FR) devrait s'assurer pendant les vingt prochaines années plus de 50% du marché chinois des hélicoptères, estimé à 50 milliards d'euros, grâce à la signature d'un accord avec le chinois Aviation Industry Corp. of China, ou AVIC.

Airbus a annoncé mercredi avoir signé, en présence du président chinois, Xi Jinping, et de son homologue français, François Hollande, un accord avec AVIC pour la construction de 1.000 hélicoptères en France et en Chine.

Airbus Helicopters, ex-Eurocopter, et Avicopter, la filiale d'AVIC, vont développer conjointement la nouvelle génération d'hélicoptères EC175 et AC352.

Au cours de la prochaine décennie, la Chine aura besoin d'un grand nombre d'hélicoptères pour assurer des services d'urgence et de transport de personnel offshore, ainsi que des missions de recherche et de sauvetage.

Les hélicoptères qui seront produits par les deux groupes en vertu de l'accord annoncé mercredi vont permettre de couvrir en partie ce besoin, a déclaré Guillaume Faury, président exécutif d'Airbus Helicopters.

Essor du marché chinois

Actuellement, il n'existe que 350 hélicoptères civils en service en Chine, contre 10.000 en Europe et 12.000 aux Etats-Unis, a observé Guillaume Faury. Seuls 20 hélicoptères ont été livrés à des opérateurs chinois l'année dernière, mais la cadence de ces livraisons va rapidement s'accélérer au cours des prochaines années pour atteindre un rythme de 200 à 300 unités par an d'ici à la fin de la décennie, a-t-il expliqué. Il s'agit d'un nombre à peu près équivalent à celui des livraisons effectuées aux Etats-Unis, pays qui représente surtout un marché de remplacement pour les hélicoptères.

Guillaume Faury a souligné l'importance stratégique de l'accord signé mercredi, en expliquant qu'il donnerait à Airbus un meilleur accès au marché chinois, qui n'a pas encore décollé.

L'année dernière, Airbus avait une part de marché de 42% en Chine. L'espace aérien chinois reste en grande partie fermé aux opérateurs d'hélicoptères civils, mais cela devrait changer, a ajouté Guillaume Faury.

Depuis 2005, Airbus et Avicopter ont investi 600 millions d'euros dans le développement d'un nouvel hélicoptère vendu sous le nom d'EC175 par Airbus et celui d'AC352 en Chine, qui peut transporter jusqu'à 18 passagers. A ce jour, les deux partenaires ont reçu 65 commandes pour ce nouveau modèle, dont 15 cette année, et Guillaume Faury s'attend à ce qu'Airbus Helicopters en vende plusieurs dizaines d'exemplaires cette année. Les livraisons au départ de la France devraient commencer vers la fin de l'année, a-t-il précisé.

Selon les termes de l'accord conclu mercredi, Airbus Helicopters et Avicopter construiront 1.000 exemplaires de ce nouvel hélicoptère au cours des 20 prochaines années.

Moteurs construits par Safran et Pratt & Whitney

L'EC175 sera assemblé par Airbus Helicopters à Marignane, en France, à destination du marché mondial. De son côté, Avicopter va assembler l'AC352 à Harbin, en Chine, l'appareil étant principalement destiné au marché chinois.

Airbus produit déjà un hélicoptère de taille plus réduite, l'EC120, sur le site chinois de Harbin.

Airbus Helicopters est déjà le leader mondial du secteur des hélicoptères civils et parapublics, avec une part de marché de 46% l'année dernière. Le constructeur se classe ainsi devant la division Bell Helicopter de Textron (TXT) et AgustaWestland, appartenant au groupe italien Finmeccanica (FNC.MI).

L'EC175 vendu par Airbus sera équipé de moteurs fabriqués par Pratt & Whitney, filiale de United Technologies (UTX), tandis que ceux de l'hélicoptère produit en Chine seront fournis par Turbomeca, une division du groupe français Safran (SAF.FR).

-David Pearson, Dow Jones Newswires

(Version française Maylis Jouaret)

(Blandine Hénault a contribué à cet article)

(END) Dow Jones Newswires

March 26, 2014 13:17 ET (17:17 GMT)

© 2014 Dow Jones & Company, Inc.

Dow Jones Newswires -IDSS2-