BFM Patrimoine

UPDATE: Eiffage confirme ses objectifs 2013 après une hausse des résultats semestriels

BFM Patrimoine
(Actualisation: précisions concernant l'amélioration des marges et le niveau d'endettement) PARIS (Dow Jones)--Eiffage (FGR.FR), le troisième groupe français de BTP, a confirmé mercredi ses prévisions pour l'exercice entier après la publicatio

(Actualisation: précisions concernant l'amélioration des marges et le niveau d'endettement)

PARIS (Dow Jones)--Eiffage (FGR.FR), le troisième groupe français de BTP, a confirmé mercredi ses prévisions pour l'exercice entier après la publication de résultats semestriels en hausse, notamment grâce à la baisse du coût de l'endettement.

En début d'année, Eiffage avait indiqué tabler sur une progression de son résultat opérationnel courant et de son résultat net en 2013, sur la base d'une légère croissance de son chiffre d'affaires, attendu à 14,2 milliards d'euros, d'une maîtrise des coûts et d'une amélioration de la productivité sur ses chantiers.

Au premier semestre, le résultat net du groupe a crû de 13,7% à 58 millions d'euros, porté à la fois par une amélioration de la rentabilité opérationnelle courante et par une baisse des frais financiers. Le résultat opérationnel courant a quant à lui progressé de 3,8%, à 518 millions d'euros.

Selon Factset, les analystes tablaient en moyenne sur un résultat net de 60 millions d'euros et sur un résultat opérationnel de 513 millions d'euros.

Le taux de marge opérationnelle courante a progressé par rapport au premier semestre 2012, passant de 7,5% à 7,9%. Stable sur un an pour les activités de travaux et de construction, il s'est redressé pour les activités liées à l'énergie et aux travaux publics. En ce qui concerne l'activité de concessions, il s'est très légèrement dégradé, passant de 41,6% au premier semestre 2012 à 41,2% cette année.

Endettement financier net à 13,2 milliards d'euros

A fin juin, l'endettement financier net d'Eiffage, retraité de la mise en juste valeur de la dette CNA et des swaps, se montait à 13,2 milliards d'euros, en hausse d'un peu plus de 2% sur un an, notamment en raison du paiement d'intérêts et d'impôts plus importants qu'en 2012 et d'une augmentation plus marquée du besoin en fonds de roulement.

Eiffage a précisé que sa liquidité demeurait "élevée, assurée principalement par une ligne de crédit non tirée de 700 millions d'euros à échéance décembre 2015".

Déjà publié fin juillet, le chiffre d'affaires d'Eiffage a reculé de 1,3% au premier semestre, à 6,53 milliards d'euros, sous l'effet de la contraction des activités de construction, particulièrement en début d'année. A changes et périmètre constants, la baisse a atteint 1,6%.

Au 30 juin, le carnet de commandes d'Eiffage s'établissait par ailleurs à 12,5 milliards d'euros, en baisse de 7,7% sur un an mais en hausse de 2,5% depuis janvier.

-Yann Morell y Alcover et Thomas Varela, Dow Jones Newswires; +33 (0)1 40 17 17 60; yann.morellyalcover@wsj.com

(END) Dow Jones Newswires

August 28, 2013 12:45 ET (16:45 GMT)

© 2013 Dow Jones & Company, Inc.

Dow Jones Newswires -IDSS2-