BFM Patrimoine

UPDATE: Danone cherche à redresser son activité d'aliments infantiles en Chine

BFM Patrimoine

(Actualisation: contexte chinois, commentaires du PDG) PARIS (Dow Jones)--Danone (BN.FR) est convaincu que les efforts consentis pour redresser son activité d'aliments pour bébé en Chine commenceront à payer d'ici à la fin de l'année et finiron

(Actualisation: contexte chinois, commentaires du PDG)

PARIS (Dow Jones)--Danone (BN.FR) est convaincu que les efforts consentis pour redresser son activité d'aliments pour bébé en Chine commenceront à payer d'ici à la fin de l'année et finiront par améliorer la situation du géant laitier dans le pays après l'alerte sanitaire qui a pesé sur ses bénéfices en 2013.

Danone a un important défi à relever: persuader les familles chinoises de lui accorder de nouveau leur confiance après l'alerte sanitaire lancée l'été dernier par l'un de ses principaux fournisseurs, le groupe néo-zélandais Fonterra (FCG.NZ). Cet avertissement s'est soldé par le rappel de milliers de boîtes de laits maternisés à travers huit marchés asiatiques.

"Nous ne rebâtissons pas le même animal, nous en faisons un meilleur", a indiqué le président-directeur général de Danone, Franck Riboud, lors d'une conférence téléphonique.

Lancement de nouveaux produits en Chine

Danone investit pour élargir sa gamme de produits en Chine après s'être presque entièrement reposé par le passé sur la marque Dumex dont les ventes ont chuté après le rappel de produits. Le groupe lance notamment un nouveau lait maternisé haut de gamme sous la marque Nutricia pour pouvoir regagner des parts de marché en Chine. Il investit également dans de vastes campagnes médiatiques pour rassurer les consommateurs chinois quant à la sécurité de ses aliments pour bébé.

Les ventes en Chine, le quatrième marché de Danone, peinent à se redresser, l'alerte émise par Fonterra ayant ravivé le douloureux souvenir du scandale de la mélamine, qui avait tué six nourissons et rendu 300.000 autres malades en 2008.

Les répercussions sur les ventes en Chine sont difficiles à accepter pour Danone car le marché chinois de la nourriture infantile présente un des taux de croissance les plus élevés du monde. Pour la seule année 2013, les ventes d'aliments pour bébé ont crû de 20% dans ce pays, à 15,99 milliards de dollars (11,66 milliard d'euros), selon le cabinet d'études Euromonitor International. La part de marché de Danone a reculé à 12% en octobre dernier, contre 19% juste avant l'incident lié à Fonterra, a indiqué le groupe.

Résultats inférieurs au consensus en 2013

En 2013, le résultat net de Danone a reculé à 1,42 milliard d'euros, contre 1,67 milliard d'euros l'année précédente, un niveau inférieur au consensus. Le dividende annuel a toutefois été maintenu à 1,45 euro par action. La marge opérationnelle courante a également diminué, à 13,2% contre 14,2% un an plus tôt, la baisse se limitant à 81 points de base à données comparables.

Le chiffre d'affaires du groupe a augmenté de 2,1% en 2013, à 21,3 milliards d'euros, un montant également inférieur aux attentes. A données comparables, la croissance a atteint 4,8%. Si les ventes ont progressé en Amérique du Nord et en Asie, la baisse constatée en Europe a pesé sur la rentabilité du groupe, a précisé Danone.

Perpectives rassurantes

Pour 2014, Danone a indiqué viser une croissance organique de 4,5% à 5,5% de son chiffre d'affaires et une évolution de "plus ou moins 20 points de base en données comparables" de sa marge opérationnelle. La robuste croissance aux Etats-Unis, en Russie et certaines améliorations dans des pays touchés par la crise économique en Europe devraient contribuer à compenser un lent redressement de l'activité en Chine.

Ces perspectives ont rassuré les investisseurs. L'action gagne 1,7% jeudi après-midi, à 51,80 euros, après avoir progressé de plus de 2% dans la matinée.

Le spécialiste des produits laitiers a signalé que la fausse alerte de son fournisseur Fonterra lui avait coûté 370 millions d'euros de chiffre d'affaires - soit un peu plus que ne l'escomptait le groupe en octobre, lorsque Danone a prévenu que l'alerte allait peser sur sa croissance cette année.

Danone a annoncé le mois dernier qu'il avait décidé de mettre fin à son contrat actuel avec Fonterra et qu'il portait son différend avec le groupe néo-zélandais devant la justice, cherchant à obtenir des indemnités pour les pertes engendrées par cette alerte.

-Ruth Bender, Dow Jones Newswires; Ruth.Bender@wsj.com

(Version française Céline Fabre)

(END) Dow Jones Newswires

February 20, 2014 09:36 ET (14:36 GMT)

© 2014 Dow Jones & Company, Inc.

Dow Jones Newswires -IDSS2-