BFM Patrimoine

UDPATE: Le CAC 40 a gagné 1,3% jeudi après la décision de la Fed et Draghi

BFM Patrimoine
PARIS (Dow Jones)--Les valeurs françaises ont poursuivi leur progression jeudi, après une nouvelle série de publications semestrielles et la décision de politique monétaire de la Réserve fédérale des Etats-Unis, qui a, comme prévu, maintenu

PARIS (Dow Jones)--Les valeurs françaises ont poursuivi leur progression jeudi, après une nouvelle série de publications semestrielles et la décision de politique monétaire de la Réserve fédérale des Etats-Unis, qui a, comme prévu, maintenu son dispositif de soutien à l'économie inchangé. Les investisseurs ont par ailleurs salué les déclarations de Mario Draghi laissant la porte ouverte à davantage d'intervention de la Banque centrale européenne en faveur de la croissance, indique un opérateur parisien.

Le CAC 40 a clôturé en hausse de 1,3% à 4.042,73 points, tandis que le SBF 120 a gagné 1,2% à 3.124,24 points.

Plus forte hausse du jour, Société Générale a bondi de 10,4% à 33,35 euros. La banque s'est dite confiante jeudi dans sa capacité à atteindre un retour sur capitaux propres (ROE) de 10% à la fin 2015, alors que le résultat comptable de la banque a plus que doublé au deuxième trimestre 2013.

GDF Suez a gagné 5,4% à 16,61 euros, après la publication de résultats du premier semestre légèrement supérieurs aux attentes. Le fournisseur d'énergie a aussi confirmé ses objectifs pour 2013.

Schneider Electric a poursuivi le mouvement de hausse entamé la veille, après l'annonce de ses résultats semestriels et du prix de l'offre que le groupe compte lancer sur le britannique Invensys. L'action a gagné 4,7% à 62,63 euros.

Du côté des baisses, Sanofi a perdu 4,1% à 76,85 euros. Le groupe pharmaceutique a annoncé prévoir un repli de 7% à 10% de son bénéfice par action des activités en 2013, après un deuxième trimestre "difficile", marqué par une chute de 23,4% de son résultat net des activités.

ArcelorMittal a également cédé 3,7% à 9,53 euros. Le sidérurgiste a revu à la baisse jeudi son objectif d'excédent brut d'exploitation pour 2013, après des résultats du deuxième trimestre pourtant en hausse par rapport à ceux du premier trimestre.

En dehors de l'indice CAC 40, Bic a progressé de 6,8% à 89,04 euros. Le fabricant de stylos, briquets, rasoirs et articles promotionnels a confirmé ses objectifs annuels, malgré une baisse de 16,2% à 118,1 millions d'euros de son résultat net semestriel.

CGG a de son côté abandonné 3,3% à 18,38 euros, malgré la publication de bons résultats trimestriels, les investisseurs s'étant montrés déçus que le groupe ne relève pas ses prévisions annuelles.

-Thomas Varela, Dow Jones Newswires; +33 (0)1 40 17 17 72; thomas.varela@dowjones.com

(END) Dow Jones Newswires

August 01, 2013 11:58 ET (15:58 GMT)

© 2013 Dow Jones & Company, Inc.

Dow Jones Newswires -IDSS2-