BFM Patrimoine

Thrasos confirme un financement de 21 millions de dollars afin de compléter l’étude de phase 2 du THR-184 pour la prévention de l’insuffisance rénale aiguë et d’élargir son portefeuille de solutions de traitement des maladies rénales

BFM Patrimoine

Avec ces fonds, Thrasos pourra accélérer le développement de sa technologie pour la maladie rénale chronique et poursuivre le développement clinique du THR-184 Thrasos Therapeutics, une société de produits bio

Avec ces fonds, Thrasos pourra accélérer le développement de sa technologie pour la maladie rénale chronique et poursuivre le développement clinique du THR-184

Thrasos Therapeutics, une société de produits biothérapeutiques qui vise à offrir de nouvelles solutions pour le traitement des maladies rénales, a annoncé aujourd’hui qu’elle a conclu une ronde de financement de série D de 21 millions de dollars menée par BDC Capital et SR One, avec la participation de tous les investisseurs actuels. Le conseil d’administration de Thrasos comptera un membre de plus avec l’ajout d’Ela Borenstein, associée directrice du Fonds Soins de santé BDC Capital de risque.

« Nous sommes ravis que BDC Capital se joigne à nos investisseurs actuels et nous nous réjouissons à l’idée de bénéficier des conseils de Mme Borenstein alors que nous poursuivons des travaux essentiels destinés la prévention de l’insuffisance rénale aiguë (IRA) chez les patients qui subiront une chirurgie lourde, a déclaré Richard Andrews, président et chef de la direction de Thrasos. Ces fonds nous permettront aussi d’étendre considérablement le développement de notre principale technologie pour y englober le traitement de la maladie rénale chronique (MRC). L’IRA et la MRC figurent parmi les maladies pour lesquelles il existe le plus grand nombre de besoins non comblés dans le monde. Nous sommes ravis de pouvoir compter sur une solide équipe d’investisseurs qui souscrivent à notre mission : fournir des médicaments innovants et importants qui peuvent aussi faire économiser des milliards de dollars aux systèmes de santé. »

« Nous estimons que le programme phare de Thrasos, le produit THR-184 pour le traitement de l’IRA, est extrêmement prometteur. L’IRA causée par une chirurgie est souvent accompagnée de périodes de convalescence prolongées, de conséquences négatives, des séjours à l’hôpital plus nombreux et des taux de mortalité plus élevés dans bien des cas. Tous ces problèmes entraînent une hausse des coûts et des résultats négatifs sur la santé, a affirmé Ela Borenstein. De plus, le portefeuille de produits de la société a le potentiel requis pour offrir de nouvelles solutions pour le traitement des maladies rénales. »

« Grâce à ces fonds, Thrasos est bien placée pour non seulement terminer son étude clinique de phase 2 évaluant son composé phare pour le traitement de l’IRA à la suite d’une chirurgie cardiaque auprès de 450 patients, mais aussi pour étendre ses programmes de développement en MRC », a souligné Jens Eckstein, Ph. D., président de SR One et président du conseil d’administration de Thrasos. Il n’existe pas de thérapie préventive pour réduire les répercussions de l’IRA sur les patients, les hôpitaux et les contribuables. Plus de 1,3 million de personnes souffrent d’IRA par année et les grandes chirurgies en sont l’une des principales causes. Le produit THR-184 pourrait changer la donne dans ce domaine. »

Thrasos mise sur un solide consortium d’investisseurs canadiens et américains, soit SR One, Advanced Technology Ventures, BDC Capital, le Fonds de solidarité FTQ, Lumira Capital, MP Healthcare Venture Management, Pappas Ventures et SW Co.

À propos du composé phare de Thrasos, le THR-184

Le THR-184 est un peptide en propriété exclusive qui agit sur la voie des protéines morphogénétiques osseuses et des protéines Smad. Les résultats de nombreuses études précliniques et de deux essais cliniques de phase 1 indiquent que le THR-184 est sécuritaire et bien toléré. Il est actuellement évalué dans le cadre d’un important essai de phase 2 pour des patients qui subiront une chirurgie cardiaque et qui risquent de souffrir d’IRA. L’essai se déroule dans 40 établissements au Canada et aux États-Unis. Cette étude a récemment été soumise, avec succès, à une analyse de futilité intermédiaire et devrait atteindre cet été son objectif de participation, soit 450 patients. La Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis a récemment autorisé la procédure d’évaluation accélérée du THR-184 pour cette indication.

À propos de BDC Capital

BDC Capital, une filiale de la Banque de développement du Canada (BDC), offre une gamme complète de financement spécialisé pour aider les entrepreneurs canadiens à atteindre leur plein potentiel de croissance. Avec plus d’un milliard de dollars en investissements, BDC Capital mise sur une vision stratégique et la patience pour favoriser le développement des sociétés à long terme.

Le Fonds Soins de santé BDC Capital investit dans des entreprises canadiennes innovatrices qui transformeront l’industrie des soins de santé et en accroîtront radicalement la productivité en réduisant les coûts tout en améliorant la santé des patients. Une équipe expérimentée gère 270 millions de dollars en capital dans deux fonds distincts et investit dans les secteurs des médicaments, des instruments médicaux, des diagnostics et des soins de santé numériques. Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez visiter le site www.bdccapital.ca/sante.

Au sujet de SR One

SR One est la division commerciale indépendante de capital de risque de GlaxoSmithKline. La société investit à l’échelle mondiale dans des entreprises émergentes en sciences de la vie axées sur des innovations scientifiques qui auront une incidence significative dans les soins médicaux. Depuis 1985, SR One a investi dans plus de 165 entreprises. Son portefeuille actuel comprend plus de 35 entreprises publiques et privées.
Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez visiter le site www.srone.com.

À propos de Thrasos

Thrasos est une société privée de produits biothérapeutiques au stade clinique qui vise à offrir de nouvelles solutions pour le traitement des maladies rénales. Le composé phare de la société, le THR-184, fait actuellement l’objet d’une étude clinique de phase 2 pour la prévention de l’insuffisance rénale aiguë (IRA) chez des patients qui subiront une chirurgie cardiaque. La société croit que sa technologie pourra être largement applicable à d’autres types de chirurgie lourde pour lesquelles l’incidence d’IRA est également plutôt élevée. Thrasos développe aussi des composés pour la néphropathie diabétique, l’une des principales causes de la maladie rénale chronique. www.thrasos.com

Personne-ressource :
Linnden Communications Michelle Linn, 508 362-3087 Cellulaire : 774 696-3803 Michelle@linndencom.com

Business Wire