BFM Patrimoine

Thales: le bénéfice 2012 en hausse de 4,7%, optimisme prudent pour 2013

BFM Patrimoine
PARIS (Dow Jones)--Le groupe d'électronique de défense Thales (HO.FR) s'est montré jeudi prudemment optimiste pour 2013, après une hausse de 4,7% de son bénéfice net consolidé en 2012, grâce à l'intégration de DCNS et à une réduction des

PARIS (Dow Jones)--Le groupe d'électronique de défense Thales (HO.FR) s'est montré jeudi prudemment optimiste pour 2013, après une hausse de 4,7% de son bénéfice net consolidé en 2012, grâce à l'intégration de DCNS et à une réduction des coûts.

Cette année, "malgré un environnement économique toujours défavorable en Europe", le groupe a dit tabler sur une "légère" augmentation des prises de commandes, une stabilité de son chiffre d'affaires et une hausse de 5% à 8% de son résultat opérationnel courant.

L'an passé, Thales a dégagé un bénéfice net consolidé de 536 millions d'euros, contre 512 millions d'euros en 2011. Le résultat net ajusté, qui exclut notamment les variations de périmètre et de valeur des instruments dérivés de change, a de son côté progressé de 13% à 585 millions d'euros.

Soutenu par une meilleure maîtrise des coûts et des charges de restructuration moins élevées qu'en 2011, le résultat opérationnel courant a progressé de 24% à 927 millions d'euros, pour une marge opérationnelle courante de 6,5%.

Le chiffre d'affaires du groupe a de son côté crû de 9% à 14,2 milliards d'euros, ou de 1,5% hors DCNS, avec une hausse de 5% à 5,95 milliards d'eurso des revenus du secteur Aérospatial & transport et une stabilité, à 7,17 milliards d'euros, de ceux du secteur Défense et sécurité. Les chantiers navals DCNS ont contribué au chiffre d'affaires à hauteur de 941 millions d'euros, a ajouté Thales.

Thales avait confirmé ses prévisions annuelles lors de la publication de son chiffre d'affaires du troisième trimestre, malgré un fort recul des commandes reçues par sa branche militaire sur la période.

Le groupe visait une marge opérationnelle courante de 6% en 2012 et un chiffre d'affaires à périmètre constant en légère hausse. Thales avait néanmoins prévenu que le repli des commandes militaires ne serait que "partiellement compensé" par les commandes civiles cette année.

Les prises de commandes ont progressé de 1% à 13,28 milliards d'euros en 2012, mais ont reculé de 6% à périmètre et taux de change constants, a précisé le groupe.

Thales proposera par ailleurs un dividende 0,88 euro par action au titre de 2012, contre 0,78 euro versé au titre de 2011.

A la fin de l'année dernière, le groupe avait annoncé l'arrivée de Jean-Bernard Lévy à la tête de l'entreprise, en remplacement de Luc Vigneron.

L'ancien président du directoire de Vivendi (VIV.FR) a nommé Patrice Caine au poste de directeur général en charge des opérations au début du mois de février. Patrice Caine, qui dirigeait l'activité "systèmes" de Thales Communication et Sécurité, fait désormais figure de bras droit de Jean-Bernard Lévy.

L'action Thales a clôturé jeudi à 26,98 euros.

-Marion Issard, Dow Jones Newswires; +33 (0)1 40 17 17 75; marion.issard@dowjones.com

(END) Dow Jones Newswires

February 28, 2013 12:21 ET (17:21 GMT)

© 2013 Dow Jones & Company, Inc.

Dow Jones Newswires -IDSS2-