BFM Patrimoine

TF1 améliore sa rentabilité au 1er trimestre grâce aux économies récurrentes

BFM Patrimoine

- Résultat de TFI (TFI.FR) - 1er trimestre: - Chiffre d'affaires consolidé T1 à 469,7 millions d'euros (-1,6%) - Résultat opérationnel courant T1 à 10,9 millions d'euros (+31,6 millions d'euros sur un an) - RNPG T1 en progression de 20,9 millio

- Résultat de TFI (TFI.FR) - 1er trimestre:

- Chiffre d'affaires consolidé T1 à 469,7 millions d'euros (-1,6%)

- Résultat opérationnel courant T1 à 10,9 millions d'euros (+31,6 millions d'euros sur un an)

- RNPG T1 en progression de 20,9 millions d'euros à 14,6 millions d'euros

- TF1 a généré 4 millions d'euros d'économies récurrentes au premier trimestre 2014

- TF1 confirme l'objectif de réaliser 25 mln d'euros d'économies récurrentes résiduelles d'ici fin 2014

L'ESSENTIEL:

PARIS (Dow Jones)--Le groupe audiovisuel TF1 (TFI.FR) a annoncé mercredi avoir dégagé un bénéfice de 20,9 millions d'euros au premier trimestre, contre une perte de 6,3 millions d'euros pour la période correspondante de 2013, grâce aux économies récurrentes qu'il a réalisées.

Dans le cadre de la Phase II de son plan d'optimisation lancé en 2012, portant sur 85 millions d'euros d'ici à la fin 2014, TF1 a généré 4 millions d'euros d'économies récurrentes au premier trimestre 2014, "économies réalisées au titre de la productivité", a précisé le groupe dans un communiqué. "Au total, depuis mi-2012, ce sont 60 millions d'euros d'économies récurrentes qui ont été faites", a ajouté TF1.

Le groupe, dont le résultat opérationnel courant s'est élevé à à 10,9 millions d'euros au premier trimestre, en progression de 31,6 millions d'euros sur un an, a confirmé son objectif de réaliser 25 millions d'euros d'économies récurrentes résiduelles d'ici fin 2014.

Dans un "contexte économique toujours inchangé", le chiffre d'affaires du groupe audiovisuel a toutefois reculé de 1,6% au trimestre écoulé, à 469,7 millions d'euros, ses recettes publicitaires ayant accusé un repli de 0,4% à 354,1 millions d'euros, "en lien avec une pression concurrentielle forte".

Selon le consensus réalisé par FactSet, les analystes prévoyaient en moyenne une perte nette de 2 millions d'euros, une perte opérationnelle de 12 millions d'euros et un chiffre d'affaires de 508 millions d'euros.

LE COMMENTAIRE DE L'ENTREPRISE:

"Sur le plan du marché de la publicité, les annonceurs restent attentistes et donnent une faible visibilité sur leurs investissements à venir, dans un contexte d'offre élargie", a indiqué TF1 dans un communiqué. "Toutefois, les programmes événementiels qui seront proposés par la chaîne TF1 pour la suite de l'année 2014 constitueront d'excellentes opportunités d'investissements pour les annonceurs", a ajouté le groupe.

"Pour le groupe TF1, les prochains mois seront riches en événements (diffusion de la Coupe du Monde FIFA 2014 sur tous les écrans du Groupe, intensification du partenariat avec Discovery Communications, demande de passage de LCI en clair). Le groupe TF1 continuera, avec prudence et détermination, de faire évoluer son métier et d'adapter son modèle, tout en poursuivant activement l'objectif de création de valeur pour ses actionnaires", a souligné TF1.

LE CONTEXTE:

Confronté à un contexte publicitaire difficile, TF1 doit également faire face aux attaques de ses concurrents et à lévolution du paysage audiovisuel. Après Canal+ (AN.FR) en début d'année, c'est M6 (MMT.FR) qui a déposé plainte en avril contre la filliale de Bouygues (EN.FR) devant l'Autorité de la Concucrence. Les rivaux de TF1 lui reprochent sa position dominante sur le marché publicitaire et sa politique tarifaire aggressive.

Le groupe doit par ailleurs se préparer à l'arrivée de nouveaux modes de diffusion numériques des programmes audiovisuels, comme la Google TV et le services de vidéo en ligne amércain Netflix, qui doit être lancé en France cet automne.

En termes de résultats, TF1 a déjà prévenu que la Coupe du Monde de football risquait de peser sur sa rentabilité en 2014, alors que le groupe a déboursé 130 millions d'euros pour obtenir l'intégralité des droits de diffusion. La revente à la chaîne sportive qatarie BeIN Sports des droits portant sur la moitié de la compétition devrait toutefois permettre d'alléger la facture de TF1.

Par ailleurs, TF1 devrait bénéficier cette année d'éléments exceptionnels positifs après avoir annoncé la cession d'une participation majoritaire dans Eurosport International à l'américain Discovery Communications.

-Eric Chalmet et Thomas Varela, Dow Jones Newswires; +33 (0)1 40 17 17 65; eric.chalmet@wsj.com

COMMUNIQUES FINANCIERS DE TF1:

http://www.groupe-tf1.fr/finance/

(END) Dow Jones Newswires

April 30, 2014 12:47 ET (16:47 GMT)

© 2014 Dow Jones & Company, Inc.

Dow Jones Newswires -IDSS2-