BFM Patrimoine

Telecom Italia: le conseil étudiera en décembre un éventuel rachat de GVT à Vivendi

BFM Patrimoine

BARCELONE (DowJones)--Telecom Italia (TIT.MI) évaluera la possibilité d'acquérir GVT, la filiale de télécommunications brésilienne de Vivendi (VIV.FR), lors du conseil d'administration qui se tiendra début décembre, mais il lui faudrait lever

BARCELONE (DowJones)--Telecom Italia (TIT.MI) évaluera la possibilité d'acquérir GVT, la filiale de télécommunications brésilienne de Vivendi (VIV.FR), lors du conseil d'administration qui se tiendra début décembre, mais il lui faudrait lever des fonds pour financer une offre, a déclaré jeudi son administrateur délégué.

GVT est "un bon actif, intéressant mais pas bon marché", a déclaré Marco Patuano lors d'une conférence consacrée aux TMT (technologies, médias et télécommunications) organisée par Morgan Stanley à Barcelone. Si le conseil d'administration du groupe de télécommunications italien considère que cet investissement doit être fait, alors se posera la question du financement, a-t-il ajouté.

C'est là qu'entre en jeu l'homme d'affaires égyptien, Naguib Sawiris. Marco Patuano a confirmé que Naguib Sawiris avait envoyé une lettre au conseil d'administration de Telecom Italia, dans laquelle il propose d'acquérir une participation au capital du groupe, lourdement endetté. Le dirigeant a déclaré que cet investissement serait envisagé si le groupe décidait de faire une offre pour GVT.

"Un actif tel que celui-ci est mis en vente une fois toutes les je ne sais combien d'années", a observé Marco Patuano. Si le conseil d'administration est intéressé par le dépôt d'une offre, la proposition de Naguib Sawiris serait un moyen de la financer, a-t-il indiqué.

Cette semaine, des sources proches du groupe de télécommunications ont indiqué que l'homme d'affaires égyptien avait proposé d'investir jusqu'à 5 milliards d'euros dans Telecom Italia.

L'italien n'est pas le seul groupe intéressé par la filiale de Vivendi, qui cherche à vendre des actifs de télécommunications pour se concentrer davantage sur les médias. Les autres repreneurs potentiels comprennent DirecTV (DTV), le groupe brésilien Oi (OIBR4.BR) et le groupe mexicain America Movil (AMX), selon des sources proches du dossier.

Céder GVT serait une étape importante pour Vivendi, qui s'est engagé à revoir sa stratégie de conglomérat afin de stimuler son cours de Bourse.

-Sam Schechner, The Wall Street Journal

(Version française Maylis Jouaret)

(END) Dow Jones Newswires

November 15, 2012 12:48 ET (17:48 GMT)

© 2012 Dow Jones & Company, Inc.

Dow Jones Newswires -IDSS2-