BFM Patrimoine

Taux: stables aux USA, embellie technique Espagne et Italie.

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - L'entame de second semestre 2013 s'annonce riche en données économiques et réunions importantes (BCE, négociations sur la refonte des relations commerciales Europe/USA). Cet après-midi se solde par la publication d'une batt

(CercleFinance.com) - L'entame de second semestre 2013 s'annonce riche en données économiques et réunions importantes (BCE, négociations sur la refonte des relations commerciales Europe/USA).

Cet après-midi se solde par la publication d'une batterie de chiffres aux Etats Unis: ils sont plutôt encourageants avec des dépenses de construction en progression de +0,5% (+0,6% attendu).

L'indice PMI manufacturier américain qui vient également de tomber à 16H est accueilli positivement: il s'établit à 50,9 le mois dernier (contre 50,6 anticipé).
La composante emploi se dégrade à 48,7 (contre 50,1) alors que la production s'envole de 48,6 vers 53,4 (ce qui peut apparaître contradictoire).

En Europe, le PMI dévoilé ce matin est remonté à 48,8 en juin, son meilleur niveau depuis 16 mois mais l'économie reste bien en récession sur le vieux continent.

Ce matin, le PMI officiel chinois fait apparaître un score qui se situe opportunément juste au-dessus du seuil technique des 50 (à 50,1).
Mais selon HSBC, le chiffre réel se situerait plutôt vers 48,2 et il traduit une poursuite de la contraction de l'activité dans l'Empire du Milieu.

Le grand rendez-vous de la semaine pour les marchés sera la réunion de la BCE jeudi puis les chiffres de l'emploi aux Etats-Unis vendredi (au lendemain d'une journée fériée puisque c'est la fête nationale, Mario Draghi sera donc en principe privé de son auditoire américain).

Dans l'attente, les taux longs US semblent complètement 'scotchés' sur le palier des 2,5% et incapables de se détendre.

'Les propos du gouverneur de la Fed, Jeremy Stein, laissent à penser que la politique monétaire ultra-accommodante de la Banque Centrale américaine pourrait changer à partir du mois d'octobre, se basant sur toutes les informations récoltées depuis le début de l'année, notamment au niveau de tous les fondamentaux macro-économiques observés depuis lors', indique pour sa part Saxo Banque.

En Europe, le rendement des Bunds oscille depuis ce matin entre 1,73 et 1,77% (et 1,7450% cet après-midi): toujours pas d'embellie à l'horizon.

Une amélioration se dessine par contre en Espagne (4,6% contre 4,72%) et en Italie (4,45 contre 4,52%) puis au Portugal (6,35 contre 6,4%).

Malgré tout, il s'agit toujours de niveaux de refinancement insoutenables pour des pays en récession.
La France fait figure de miraculée avec un déficit de 4% (que le gouvernement et Bercy reconnaissent implicitement) et des taux longs à 2,4% (moitié moins élevés qu'en Espagne).

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance