BFM Patrimoine

Taux :peu affectés par prévisions OCDE et tension avec Syrie

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - L'OCDE abaisse se prévisions de croissance concernant les Etats Unis en 2013 (de +1,9% à +1,7%) et la Chine (de +7,8% à +7,4%) mais les relève pour la France (à +0,3% contre -0,3% en mai dernier). L'OCDE vise également 2%

(CercleFinance.com) - L'OCDE abaisse se prévisions de croissance concernant les Etats Unis en 2013 (de +1,9% à +1,7%) et la Chine (de +7,8% à +7,4%) mais les relève pour la France (à +0,3% contre -0,3% en mai dernier).
L'OCDE vise également 2% de croissance en Allemagne en 2014 contre +1,3 à 1,6% pour la Bundesbank: les cadeaux électoraux promis par Angela Merkel aux retraités et aux salariés (augmentation des pensions et revenus)devraient soutenir la consommation, le point faible du pays depuis le début de l'année (comme en 2012) avec une contraction de -1,4% en juillet.

Le Bund avait entamé la journée à la baisse (à 1.933%) avant de remonter brusquement (vers 1.895%) avec un communiqué de Moscou évoquant des tirs de missiles en Méditerranée (un 'exercice' israélo-américain selon Associated Press qui rapporte une confirmation officielle des deux alliés).

Le Bund voit son rendement se stabiliser vers 1.913% cet après-midi, en l'absence de statistiques ou de dépêches susceptibles de le faire évoluer.

Les OAT évoluent -tout comme lundi- au sein d'une fourchette de 2,49 à 2,50% de rendement et le principal écart du jour est à mettre au crédit des 'BTP' italiens qui se détendent de 3Pts de base à 4,325% tandis que les emprunts espagnols se dégradent d'autant à 4,45% (le 'spread' entre 'bonos et BTP' remonte donc à 12Pts de base contre moins de 5Pts et une quasi parité vendredi).
Malgré les médiocres prévisions de l'OCDE concernant les Etats Unis, les T-Bonds voient leur rémunération grimper de 5Pts de base à 2,84%... mais les optimistes y verront un signe doublement encourageant: pas de course vers la sécurité relative à la Syrie, des flux qui retournent s'investir en actions.
L'autre hypothèse -la nervosité des détenteurs liée à la proximité du plafond de la dette US fin septembre- n'est même pas évoquée.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance