BFM Patrimoine

Taux: nette détente sur remontée chômage, inflation négative

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - Qu'est-ce qui est le plus surprenant aujourd'hui ? Que le chômage remonte (+32.000 demandeurs d'emplois hebdo à 360.000), que les statistiques du marché immobilier -que Wall Street affirme en plein boom- soient étonnamment m

(CercleFinance.com) - Qu'est-ce qui est le plus surprenant aujourd'hui ?

Que le chômage remonte (+32.000 demandeurs d'emplois hebdo à 360.000), que les statistiques du marché immobilier -que Wall Street affirme en plein boom- soient étonnamment mauvaises (chute de -16,5% des mises en chantier partiellement compensée par une hausse de 14,5% des permis de construire)... ou que de mauvais chiffres ne fassent plus grimper les indices US ?

C'est en revanche du pain béni pour les marchés obligataires: on observe une nette détente des rendements sur les T-Bonds US (qui retombent de 1,955% vers 1,9050%) et les dettes souveraines dans l'Eurozone avec un BTP italien qui se détend de 4,00% vers 3,90%, un '10ans ' espagnol qui passe de 4,37% à 4,25% et des Bunds revenus de 1,395% vers 1,3500%.

Alors que la croissance subit des vents contraires aux Etats Unis (voir le repli de 0,5% de la production industrielle hier) et progresse à un rythme bien plus lent que prévu, la balance continue de pencher en faveur de la déflation si l'on se fie aux chiffres de l'inflation US publiés à 14H30.

Hors alimentation et énergie le 'CPI' a reculé de -0,4% (après -0,3% en mars) et ne progresse que de +0,1% en réintégrant le pétrole et les denrées alimentaires.
Au Japon, l'annonce d'une croissance de +0,9% au 1er trimestre (soit mécaniquement +3,6% en rythme annuel) est saluée comme un véritable succès pour le gouvernement de Shinzo Abe... mais après une chute de 30% du Yen en 6 mois et l'injection de 6.000Yen pour créer 1.000Yen (1 pour 6) de PIB additionnel, s'agit-il d'un résultat aussi encourageant que les marchés le pensent ?
Il faudrait plusieurs trimestres de reprise du même acabit pour faire un premier bilan... et corriger les futures résultats de l'inflation tout en surveillant de près la courbe de la consommation.

A noter en marge des marchés obligataires que la légère remontée du Dollar vers 1,2890/E ne soulage pas la pression sur les métaux précieux avec une nouvelle chute (-1,3%) de l'once d'or vers 1.375$ et de -1,5% de l'argent métal vers 22,4$.
C'est la conséquence logique du recul du PPI puis du CPI aux Etats Unis ces dernières 48H: l'absence d'inflation rend l'achat d'or sans objet.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance