BFM Patrimoine

Taux:la France place 8MdsE à des taux planchers, Bund stable

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - La rumeur d'une dégradation de la persective de la dette souveraine allemande a certainement 'fait le buzz' et largement contribué à accentuer la nervosité des marchés en Europe dès 9H30 ce matin (la bourse de Francfort pl

(CercleFinance.com) - La rumeur d'une dégradation de la persective de la dette souveraine allemande a certainement 'fait le buzz' et largement contribué à accentuer la nervosité des marchés en Europe dès 9H30 ce matin (la bourse de Francfort plongeait de -1,5% en quelques minutes) mais au vu du comportement du marché obligataire germanique, elle semble totalement fantaisiste !
Les Bunds n'ont pas bronché (au pire, ils se sont retendus vers 1,29%) si l'on en juge par la quasi stagnation du '10 ans' vers 1,27% (contre 1,26% la veille).
Les OAT -qui ne font l'objet d'aucune rumeur désobligeante- sont en repli deux fois plus marqué avec un rendement qui remonte de 1,80 à 1,816%.

Aux Etats Unis, la consolidation attendue à Wall Street (et qui est bien au rendez-vous avec -1,1% d'entrée de jeu) s'est traduite par une détente des T-Bonds de -2Pts à 1,71%.
La chute du cours du pétrole sous les 89$ à New York semble confirmer un abaissement des prévisions de croissance mondiale en 2013, ce que confirme le FMI.
En France, la quasi stagnation de notre économie (-0,1% d'après les dernières études déjà évoquées ici même) pourrait constituer une vision encore trop optimiste de la conjoncture française: une contraction de 0,5% du PIB en 2013 serait un scénario plus réaliste.

Mais le gouvernement s'accroche à ses prévisions initiales... qui pourraient effectivement se réaliser selon les plus optimistes si Mario Draghi décidait d'écouter les marchés et de faire tourner la plancher à billet.
Cela maintiendrait effectivement les taux très bas... mis ils le sont déjà !
La preuve: la France vient de lever ce mercredi matin un montant total 8,17MdsE de bons à 3, 6 et 12 mois avec des taux en nette baisse (0,01%, 0,25% et 0,6% respectivement).
Selon l'Agence France Trésor (AFT), il était prévu de placer 6,5 à 7,7MdsE: il a donc fallu augmenter la taille des émissions face à la vigueur de la demande.
Un appétit peut être purement technique lié essentiellement au programme massif d'impression monétaire japonais.

L'AFT, chargée de placer la dette française sur les marchés

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance