BFM Patrimoine

Taux: aucune réaction à une cascade de stats US.

BFM Patrimoine

(CercleFinance.com) - Que Wall Street prenne 0,8% ou en perde 2,5%, que l'Or plonge de -10% ou rebondisse de +3% ce mardi, le 'grand sommeil' se poursuit sur les marchés obligataires... et c'est comme ça depuis pas moins de 4 séances: les marchés

(CercleFinance.com) - Que Wall Street prenne 0,8% ou en perde 2,5%, que l'Or plonge de -10% ou rebondisse de +3% ce mardi, le 'grand sommeil' se poursuit sur les marchés obligataires... et c'est comme ça depuis pas moins de 4 séances: les marchés de taux semblent figés.
Aujourd'hui encore, on retrouve le T-Bonds US inchangé à 1,72% contre 1,71%, même constat pour le Bund à 1,25% ou l'OAT-2023 stable à 1,80%.

Aucune variation sur les dettes périphériques (Espagne, Portugal, Italie)... et le '10 ans' grec se détend symboliquement de 0,02% à 11,37%.

Les statistiques du jour ne font pas davantage évoluer la situation: l'inflation ressort en baisse de -0,2% (grâce au recul du prix des carburants)... ce qui était attendu.
Petite (bonne) surprise avec la production industrielle qui a augmenté de 0,4% aux Etats-Unis au mois de mars 2013 (contre +0,2% attendu).
Toujours d'après l'enquête de la Réserve Fédérale, le taux d'utilisation des capacités de production a progressé de 0,2 point pour atteindre 78,5%, un niveau inférieur de 1,7 point à la moyenne de long terme.

Le plus étonnant reste l'absence de réaction des T-Bonds à l'annonce d'une forte hausse (+7%) des mises en chantier de logement au mois de mars (1.036.000 en rythme annualisé, contre 930.000 anticipé).

Les opérateurs semblent considérer que cette accélération est neutralisée par le recul de -3,9% des demandes de permis de construire (à 902.000 au lieu de 945.000/an).

Par rapport à mars 2012, les mises en chantier ont grimpé de 46,7% le mois dernier, alors que les permis de construire n'ont progressé que de 17,3%.

De tels chiffres entretiennent le sentiment que la conjoncture US demeure robuste... tout le contraire de ce qui se profile en France pour 2013 et 2014.
Le Haut Conseil des finances publiques (HCFP) estime que notre économie pourrait connaître une légère contraction en 2013 et que la croissance de 2014 risque d'être 'sensiblement inférieure' à 1,2%.
Des prévisions très éloignées de celle de Bercy et du gouvernement qui tablait encore début 2013 sur +0,8% cette année et 1,2% pour 2014.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance