BFM Patrimoine

STMicroelectronics: la perte se creuse après de lourdes charges liées à ST Ericsson

BFM Patrimoine
NEW YORK (Dow Jones)--STMicroelectronics (STM.FR) a vu sa perte nette se creuser au quatrième trimestre, en raison d'une importante charge de dépréciation liée à ses projets de sortie de la coentreprise ST Ericsson. Le titre STMicro a chuté de

NEW YORK (Dow Jones)--STMicroelectronics (STM.FR) a vu sa perte nette se creuser au quatrième trimestre, en raison d'une importante charge de dépréciation liée à ses projets de sortie de la coentreprise ST Ericsson.

Le titre STMicro a chuté de 9,6% mercredi dans les échanges d'après Bourse à Wall Street, la perte étant plus importante que prévu par les analystes et le fabricant de semi-conducteurs ayant dévoilé des perspectives moroses pour le premier trimestre.

Les difficultés de STMicro, premier fabricant européen de semi-conducteurs en termes de chiffre d'affaires, sont en grande partie dues à sa joint-venture ST Ericsson, créée il y a quatre ans et qui peine à pénétrer le marché des puces pour smartphones alors que celui des téléphones bas de gamme où elle excelle est en rapide déclin.

Le groupe franco-italien a déclaré en décembre qu'il cherchait à sortir de ST Ericsson, dans le cadre d'une réorganisation stratégique qui vise à améliorer ses marges. ST Micro et son partenaire, Ericsson (ERIC), ont mandaté J.P. Morgan Chase pour vendre l'activité, selon des personnes proches du dossier.

Au quatrième trimestre, ST Micro a comptabilisé une charge de dépréciation de 544 millions de dollars liée à ST Ericsson et à son projet de sortie de la coentreprise.

Mercredi, le groupe a indiqué qu'il allait prochainement prendre une décision sur ses options stratégiques et devrait avoir des besoins de financement compris entre 300 millions et 500 millions de dollars en 2013 pour sa transition et ses mesures de restructuration.

Au premier trimestre, ST Micro anticipe un chiffre d'affaires en baisse de 7% par rapport au quatrième trimestre, à environ 2,01 milliards de dollars. Le consensus des analystes interrogés par Thomson Reuters prévoyaient un chiffre d'affaires de 2,05 milliards de dollars en moyenne pour la période.

Le directeur général, Carlos Bozotti, a toutefois déclaré que les conditions sur le marché des semi-conducteurs devraient s'améliorer en 2013, grâce à une conjoncture économique plus favorable.

Au quatrième trimestre, STMicro a accusé une perte de 428 millions de dollars, soit 48 cents par action, à comparer à une perte de 11 millions de dollars, ou 1 cent par action, un an plus tôt. Hors dépréciations, charges de restructuration et autres éléments exceptionnels, le groupe a accusé une perte de 11 cents par action, alors que les analystes attendaient une perte de 5 cents seulement.

Le chiffre d'affaires a chuté de 1,3%, à 2,16 milliards de dollars, conformément à la fourchette de 2,06 à 2,21 milliards de dollars annoncée par le groupe en octobre.

La marge brute est tombée à 32,3%, contre 33,4% au quatrième trimestre 2011.

-Kristin Jones, Dow Jones Newswires

(Version française Valérie Venck)

(END) Dow Jones Newswires

January 31, 2013 01:36 ET (06:36 GMT)

© 2013 Dow Jones & Company, Inc.

Dow Jones Newswires -IDSS2-