BFM Patrimoine

STMicro: l'arrêt des décodeurs rassure les marchés

ST va cesser le développement de nouvelles plateformes et de produits standard pour les set-top-box et les gateways domestiques. Une décision qui rassure les investisseurs

ST va cesser le développement de nouvelles plateformes et de produits standard pour les set-top-box et les gateways domestiques. Une décision qui rassure les investisseurs - Thomas Coex-AFP

STMicro a décidé d’arrêter le développement de nouveaux produits dans son activité de fabrication de décodeurs. Une décision qui rassure les marchés et qui permet au groupe d'économiser 170 millions de dollars par an.

Les investisseurs ont décidé de saluer l'arrêt du développement de nouveaux produits dans son activité de fabrication de décodeurs, l’action du fabricant de semi-conducteurs grimpant de 3% en bourse ce mercredi. 

Il faut dire que cette entité, qui représente près de 15 % du chiffre d’affaires, a connu de lourdes pertes ces dernières années, en raison de l'adoption plus lente que prévue des produits de pointe et de la concurrence accrue dans l'entrée de gamme. 

Des économies de 170 millions

L'arrêt de cette branche permettra à la société franco-italienne de réaliser des économies annuelles de l'ordre de 170 millions de dollars (156 millions d'euros) et se traduira par la suppression d'environ 1.400 emplois, dont 430 en France.

Pour Carlo Bozotti, président et CEO du groupe, "cette décision difficile est en adéquation avec la stratégie de la société qui consiste à n'opérer que des activités soutenables financièrement, et est la conséquence des pertes significatives de l'activité produits pour set-top-box au cours des dernières années dans un environnement de marché de plus en plus difficile." 

Des résultats sans relief

En marge de cette annonce, STMicroelectronics a publié un chiffre d'affaires de 6,9 milliards de dollars au compte de l'exercice 2015, en baisse de 6,8% par rapport à 2014. Si l'on exclut les effets de change négatifs et les ventes des produits pour téléphones cellulaires hérités de ST-Ericsson, la baisse se limite à 3,3%.

Au niveau de la rentabilité, la marge brute s'est améliorée de 10 points de base et s'élève désormais à 33,8% du chiffre d'affaires net en 2015, contre 33,7% en 2014. Dans le même temps, le bénéfice net a plongé de 20% à 104 millions de dollars.

Pour le premier trimestre 2016, STMicroelectronics s'attend à une baisse de l'activité d'environ 3% par rapport au quatrième trimestre 2015. La marge brute devrait, quant à elle, s'établir à environ 33,0%.

Retrouver toute l'actualité de STMicroelectronics sur TradingSat.com

Sami Bouzid