BFM Patrimoine

Skechers modernise son centre de distribution européen

BFM Patrimoine

Le CDE se prépare à une expansion future grâce à un investissement dans de nouvelles technologies SKECHERS USA, Inc. (NYSE : SKX), entreprise mondiale de chaussures installée aux États-Unis, a annoncé un inve

Le CDE se prépare à une expansion future grâce à un investissement dans de nouvelles technologies

SKECHERS USA, Inc. (NYSE : SKX), entreprise mondiale de chaussures installée aux États-Unis, a annoncé un investissement majeur et la modernisation technologique de son Centre de distribution européen (CDE) de Milmort, mesures qui vont améliorer la performance et préparer l'installation pour de futurs projets d'expansion.

La pièce maîtresse de cette modernisation sera un système automatisé de préparation des commandes qui gérera de manière plus efficace l'activité de l'entreprise. Cet investissement va consolider les positions au sein du CDE et être bénéfique pour l'emploi dans la région de Liège, Skechers étant l'un des principaux employeurs du secteur logistique de la région.

Le CDE Skechers, qui représente une superficie de 21 000 m2, a été inauguré en 2002. À l'époque, il employait seulement trois personnes et de nombreux travailleurs temporaires dont les effectifs variaient au rythme des périodes de pointe et des périodes creuses de l'activité. La croissance constante de Skechers sur le marché européen s'est traduite par une extension du bâtiment en 2009 avec 23 000 m2 d'espace supplémentaire. En 2013, les volumes de marchandises ont été quatre fois supérieurs à ceux de 2002 et l'emploi a progressé pour atteindre 150 équivalents temps plein.

Le CDE Skechers reçoit des marchandises en provenance de Chine via le port d'Anvers. Les marchandises sont ensuite stockées au CDE jusqu'à leur redistribution vers les marchés européens. Les clients du CDE sont des distributeurs locaux, des magasins Skechers (dont 29 se trouvent en Europe) et des chaînes spécialisées qui choisissent de recevoir leurs livraisons soit dans leurs propres centres de distribution régionaux, soit directement dans des magasins individuels.

Un investissement pour l'avenir

Le travail de préparation des commandes pour chaque client consiste à sélectionner le nombre de paires commandées en fonction d'une triple spécification de style/couleur/taille. À l'heure actuelle, ce processus se fait manuellement : l'opérateur doit parcourir les 45 000 m2 d'étagères pour en sortir la marchandise à expédier.

Cette méthode de travail manuelle n'est plus adaptée aux volumes grandissants que doit désormais gérer le CDE et qu'il espère continuer à traiter. « Nous avons atteint un plafond en termes de productivité », a déclaré Sophie Houtmeyers, vice-présidente des opérations de distribution du CDE Skechers. « Nous allons réorganiser les deux bâtiments existants grâce à un système de tri automatisé afin d'accroître la capacité de stockage avec des allées étroites et de gérer le choix et l'emballage des chaussures. Ce système automatisé s'inspire largement de ce que Skechers a mis au point dans son nouveau centre de distribution nord-américain de Rancho Belago, en Californie ».

En collaboration avec Wynright, l'intégrateur logistique de la Société, SKECHERS va installer un système de tri et un système d'expédition qui seront reliés l'un à l'autre par des transporteurs à courroie. Les paires seront groupées à des postes d'emballage dans des cartons d'expédition finale et les transporteurs de courroie transporteront chaque carton d'une unité opérationnelle à l'autre. Une fois la commande finalisée (ce qui peut nécessiter la pose d'une étiquette supplémentaire spécifique au client), celle-ci est mise sur palette et est prête à être expédiée.

De nouvelles fondations vers l'expansion

L'investissement dans cette installation augmente la productivité du CDE, changement nécessaire à l'heure où la Société continue de grandir en Europe et prévoit une croissance future dans la région. Cela permettra également d'apporter les améliorations nécessaires, alors que la Société déploie ses activités de commerce électronique dans plusieurs pays européens clés.

Par-dessus tout, cette modernisation montre la confiance que Skechers place en Liège, comme centre d'opérations. « Grâce aux efforts de notre personnel, nous avons réalisé de très bons résultats en termes de flexibilité et de fiabilité des livraisons aux clients ; cet investissement va donc nous permettre d'étendre nos opérations et d'employer une main-d'œuvre qualifiée pour l'exécution de nos opérations logistiques européennes », a déclaré Houtmeyers.

De véritables perspectives d'expansion des opérations du CDE (Centre de distribution européen) Skechers sont envisageables à moyen terme. Une parcelle de terrain de 8 hectares située derrière le centre existant a déjà fait l'objet d'une option d'achat.

À propos de SKECHERS USA, Inc.

La société SKECHERS USA, Inc., installée à Manhattan Beach, en Californie, conçoit, développe et commercialise une vaste gamme de chaussures tendance pour hommes, femmes et enfants, ainsi que des chaussures de sport pour hommes et femmes. Les chaussures SKECHERS sont disponibles aux États-Unis dans les grands magasins et dans les magasins spécialisés, dans les magasins de détail SKECHERS détenus par la société et sur son site Web de commerce électronique, et dans plus de 100 pays et territoires à travers le réseau international de filiales de la Société au Canada, au Brésil, au Chili, au Japon et dans toute l'Europe, mais également à travers des coentreprises en Asie et des distributeurs dans le monde entier. Pour plus d'informations, veuillez visiter le site www.skechers.com et nous suivre sur Facebook (www.facebook.com/SKECHERS) et Twitter (twitter.com/SKECHERSUSA).

Cette annonce contient des déclarations prévisionnelles formulées conformément aux provisions de la règle refuge de la loi Private Securities Litigation Reform Act de 1995. Ces déclarations prévisionnelles comprennent, sans s'y limiter, les futurs résultats et opérations financières de la Société, son développement de nouveaux produits, la demande future de ses produits et les opportunités de croissance, ainsi que ses initiatives programmées en matière de publicité et de marketing. Les déclarations prévisionnelles peuvent être identifiées par l'utilisation de formules de nature prévisionnelle incluant des mots tels que « penser », « anticiper », « prévoir », « estimer », « avoir l'intention de », « planifier », « projet », « sera », « se poursuivra », « aura pour résultat », « pourrait », « peut », « serait possible » ou toute variation de ces mots ayant des significations similaires. Lesdites déclarations sont soumises à des risques et à des incertitudes qui peuvent entraîner des résultats réels sensiblement différents de ceux prévus dans les déclarations prévisionnelles. Parmi les facteurs pouvant être la cause ou pouvant contribuer à de telles différences, citons notamment la démission de l'ancien cabinet d'experts-comptables indépendant et inscrit de la Société, et son retrait de ses rapports d'audit concernant certaines des déclarations financières historiques de la Société ; des conditions économiques, politiques et commerciales générales au niveau international, national et local, notamment le ralentissement économique mondial et l'instabilité du marché continus ; l'entrée au sein du marché hautement compétitif de la chaussure de sport ; le maintien, la gestion et la prévision des coûts et des niveaux de stock adéquats ; la perte de tout client majeur, une diminution de la demande de la part des détaillants du secteur et l'annulation d'engagements sur commande en raison du manque de popularité de certains modèles et/ou catégories de produits ; le maintien de l'image de marque et d'une concurrence intense parmi les vendeurs de chaussures à la recherche de consommateurs ; l'anticipation, l'identification, l'interprétation ou la prévision de changements dans les tendances de la mode, dans la demande de produits de la part du consommateur et les divers facteurs de marché décrits plus haut ; les niveaux de ventes durant les saisons de vente du printemps, de la rentrée des classes et des vacances ; et d'autres facteurs référencés ou incorporés par référence au rapport annuel de la Société sur le formulaire 10-K pour l'année clôturée au 31 décembre 2012 et à son rapport trimestriel sur le formulaire 10-Q pour les trois mois clôturés au 30 septembre 2013. Les risques inclus ici ne sont pas exhaustifs. La Société mène ses activités dans un environnement très concurrentiel qui évolue extrêmement rapidement. De nouveaux risques émergent de temps à autre et il est impossible pour les sociétés de prévoir tous ces facteurs de risque, comme il leur est impossible d'évaluer l'impact de tels facteurs de risque sur leurs propres affaires ni à quel point un facteur quelconque ou une combinaison de facteurs pourrait causer un décalage substantiel entre les résultats réels et ceux contenus dans une déclaration prévisionnelle quelconque. Étant donné ces risques et ces incertitudes, le lecteur est prié de ne pas se fier outre mesure à des déclarations prévisionnelles en tant que prédiction de résultats réels. Les résultats signalés dans les rapports ne doivent pas, en outre, être considérés comme une indication de la performance future.

Le texte du communiqué issu d'une traduction ne doit d'aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d'origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

SKECHERS Sophie Houtmeyers +32 4 228 62 29

Business Wire