BFM Patrimoine

Seb: les ventes en hausse de 2,3% au 1er trimestre mais la marge recule

BFM Patrimoine

PARIS (Dow Jones)--Le fabricant d'ustensiles de cuisine et de petit électroménager Seb (SK.FR) a annoncé mardi que son chiffre d'affaires a progressé de 2,3% au premier trimestre, marquant "une rupture par rapport à la tendance baissière d

PARIS (Dow Jones)--Le fabricant d'ustensiles de cuisine et de petit électroménager Seb (SK.FR) a annoncé mardi que son chiffre d'affaires a progressé de 2,3% au premier trimestre, marquant "une rupture par rapport à la tendance baissière du second semestre 2012" dans un contexte "globalement perturbé par les effets de la crise".

Si la consommation a été "molle ou ralentie dans la plupart des pays matures", le groupe a noté un "regain de vitalité" sur les marchés émergents. La croissance des ventes, "principalement issue des volumes" représente "une performance encourageante, même si de fortes disparités et des enjeux importants persistent", a poursuivi Seb.

Au premier trimestre, le chiffre d'affaires s'est établi à 931 millions d'euros contre 911 millions d'euros un an plus tôt. A taux de change et périmètre constants, cela représente une progression de 2,7%.

Contexte concurrentiel durci

La marge opérationnelle, que Seb appelle "résultat opérationnel d'activité", s'est en revanche repliée de 6,4%, s'établissant à 73 millions d'euros contre 78 millions d'euros en raison d'un "mix géographique défavorable ainsi (que d'un) contexte concurrentiel et promotionnel durci", a expliqué Seb.

Lors de la publication de ses résultats annuels, le groupe avait dit aborder l'année 2013 "avec prudence", dans un contexte général "incertain" et viser cette année une "légère croissance organique" de son activité. Seb avait également indiqué vouloir préserver son résultat opérationnel d'activité.

En 2012, le bénéfice net avait reculé de 17,2% à 194 millions d'euros en raison du ralentissement de l'activité, d'une hausse des charges financières sur la dette et d'une provision de 25 millions d'euros pour dépréciation de la valeur de la société indienne Maharaja Whiteline. Le chiffre d'affaires s'est établi, en 2012, à 4,06 milliards d'euros, en hausse de 2,4% à parités courantes mais en recul de 0,9% à périmètre et parités constants.

L'action a clôturé mardi à 53,90 euros, cédant 3,3% depuis le début de l'année.

-Marion Issard, Dow Jones Newswires; +33 (0)1 40 17 17 75; marion.issard@dowjones.com

(END) Dow Jones Newswires

April 23, 2013 12:07 ET (16:07 GMT)

© 2013 Dow Jones & Company, Inc.

Dow Jones Newswires -IDSS2-