BFM Patrimoine

Scandale d'airbags: Takata s'effondre en Bourse

Takata fait face à un retentissant scandale d'airbags.

Takata fait face à un retentissant scandale d'airbags. - Bill Pugliano - AFP

L'équipementier automobile japonais fait face à des rumeurs d'un possible dépôt de bilan. En Bourse, l'action a chuté de 21% ce vendredi, après une perte de 17% jeudi.

L'action de Takata a chuté de 21% à la Bourse de Tokyo. Elle a déjà perdu 17% jeudi du fait d'informations de presse sur un possible dépôt de bilan. À la clôture, le titre s'affichait à 567 yens, soit une chute de 150 yens (-20,92%). Jeudi déjà, il avait touché le plancher du jour, ce qui représentait un décrochage de plus de 17%, après un début de semaine dans le rouge sur fond d'inquiétudes pour l'avenir du groupe.

Le quotidien économique Nikkei avait rapporté jeudi qu'un redressement judiciaire était à l'étude pour le groupe, mis à mal depuis trois ans par un retentissant scandale d'airbags.

"Nous n'avons rien décidé"

C'est en tout cas l'option privilégiée par les deux derniers candidats en lice pour orchestrer la restructuration de la compagnie, ont affirmé le Nikkei et d'autres médias. Il s'agit d'un côté du suédois Autoliv, de l'autre d'un consortium mené par l'américain Key Safety Systems (propriété d'un groupe chinois), accompagné du fonds Bain Capital et de la firme japonaise Daicel.

"Nous n'avons rien décidé", a commenté l'équipementier automobile japonais. Le comité mis en place pour examiner les offres de soutien "est en pleine discussion avec les parties concernées" pour déterminer les détails du plan de restructuration, avait-elle ajouté. Ce comité d'experts devrait rendre son avis très prochainement.

D. L. avec AFP