BFM Patrimoine

Sandro et Maje relancent leur processus d'introduction en Bourse

Le groupe SMCP a déjà enregistré son document de base auprès de l'Autorité des marchés financiers

Le groupe SMCP a déjà enregistré son document de base auprès de l'Autorité des marchés financiers - Fred Dufour - AFP

La société française SMCP, qui regroupe les marques Sandro, Maje et Claudie Pierlot, souhaite de nouveau s'introduire à la Bourse de Paris.

Un an après avoir tenté d'entrer à la Bourse de Paris, le groupe SMCP relance de nouveau son processus d'introduction qui doit lui permettre de renforcer son réseau. Contrôlé depuis avril 2016 par le géant chinois du textile Shandong Ruyi et positionné dans le luxe dit abordable, SMCP a annoncé dans un communiqué avoir enregistré son "document de base auprès de l'Autorité des marchés financiers (AMF), qui constitue la première étape de notre projet d'introduction en bourse".

"Shandong Ruyi entend maintenir une position d'actionnaire de contrôle à l'issue du processus d'introduction en Bourse, avec environ 51% du capital du groupe SMCP et continuer ainsi à soutenir SMCP dans sa stratégie de croissance pour les années futures", confirme le groupe. SMCP, dont l'activité et la rentabilité ont enregistré une forte croissance ces dernières années, entend poursuivre sa "stratégie visant la croissance organique, l'expansion de [son] réseau sur [ses] marchés clés, l'accélération du digital, de [sa] gamme Homme et des accessoires".

Un groupe en forte croissance

En 2016, SMCP, qui gère les marques Sandro, Maje et Claudie Pierlot, a vu ses ventes annuelles progresser de 16,4%, à 786 millions d'euros, tandis que son Ebitda (excédent brut d'exploitation) a progressé de 22% pour atteindre 130 millions d'euros. Au premier semestre 2017, ses ventes ont augmenté de 16,4% par rapport au premier semestre 2016, pour atteindre 439 millions d'euros, générant un excédent brut d'exploitation (Ebitda) en hausse de 20% à 73 millions. Les trois marques de SMCP sont présentes à travers 36 pays dans le monde avec plus de 1200 points de vente.

S.B. avec AFP