BFM Patrimoine

Résultats du troisième trimestre 2012 de Technip; Révision des perspectives pour l’exercice en cours

BFM Patrimoine

RESULTATS DU TROISIEME TRIMESTRE 2012 Prise de commandes de 2,8 milliards d'euros Carnet de commandes record de 13,5 milliards d'euros, dont 6,1 milliards d'euros pour le Subsea Chiffre d'af

RESULTATS DU TROISIEME TRIMESTRE 2012

  • Prise de commandes de 2,8 milliards d'euros
  • Carnet de commandes record de 13,5 milliards d'euros, dont 6,1 milliards d'euros pour le Subsea
  • Chiffre d'affaires de 2,1 milliards d'euros
  • Taux de marge opérationnelle courante1 de 10,3 %
  • Résultat net de 146 millions d'euros

PERSPECTIVES POUR L'EXERCICE 20122

  • Chiffre d'affaires du Groupe approchant 8,0 milliards d'euros (auparavant compris entre 7,65 et 8,00 milliards d'euros)
  • Chiffre d'affaires Subsea d'au moins 3,50 milliards d'euros (auparavant compris entre 3,35 et 3,50 milliards d'euros), avec un taux de marge opérationnelle courante autour de 15 % (inchangé)
  • Chiffre d'affaires Onshore/Offshore autour de 4,3 milliards d'euros (auparavant compris entre 4,3 et 4,5 milliards d'euros), avec un taux de marge opérationnelle courante compris entre 6,5 % et 7 % (auparavant compris entre 6 % et 7 %)

Regulatory News:

Le Conseil d'Administration de Technip (Paris:TEC), réuni le 23 octobre 2012, a arrêté les comptes consolidés du troisième trimestre et du premier semestre 2012.

En millions d'euros, sauf résultat dilué par action 3T 11 3T 12 Variation 9M 11 9M 12 Variation Chiffre d'affaires 1 698,6 2 085,9 22,8 % 4 798,7 5 903,4 23,0 % EBITDA3 217,9 269,1 23,5 % 609,5 727,6 19,4 % Taux d'EBITDA 12,8 % 12,9 % 7 pb 12,7 % 12,3 % (38) pb Résultat opérationnel courant 180,9 215,2 19,0 % 501,3 584,2 16,5 % Taux de marge opérationnelle courante 10,6 % 10,3 % (33) pb 10,4 % 9,9 % (55) pb Résultat opérationnel 176,2 211,2 19,9 % 496,6 577,2 16,2 % Résultat net 121,0 146,3 20,9 % 357,8 392,7 9,8 % Résultat dilué par action4 (€) 1,07 1,21 13,4 % 3,14 3,29 4,8 % Prise de commandes 2 352 2 848 5 736 8 674 Carnet de commandes 10 118 13 518

1 Résultat opérationnel courant divisé par le chiffre d'affaires.
2 Sur la base des taux de change moyens sur les mois de l'année déjà écoulés.
3 Résultat opérationnel courant avant dépréciation et amortissements.
4 En conformité avec les normes IFRS, le bénéfice par action calculé sur une base diluée s'obtient en divisant le résultat net de la période par le nombre moyen d'actions en circulation, augmenté du nombre moyen pondéré d'options de souscription non encore exercées et des actions gratuites attribuées calculé selon la méthode dite "du rachat d'actions" (IFRS 2) moins les actions auto-détenues. Dans le cadre de cette méthode, les options de souscription d'actions anti-dilutives ne sont pas prises en compte dans le calcul du BPA ; ne sont retenues que les options qui sont dilutives c'est-à-dire celles dont le prix d'exercice augmenté de la charge IFRS 2 future et non encore comptabilisée est inférieur au cours moyen de l'action sur la période de référence du calcul du résultat net par action.

M. Thierry Pilenko, Président-Directeur Général, a déclaré : « Le chiffre d'affaires et les résultats du troisième trimestre de Technip sont en ligne avec nos attentes. Nos projets Onshore/Offshore et Subsea avancent et la croissance dans le segment Subsea est particulièrement forte.

Comme au premier semestre, notre prise de commandes au cours du troisième trimestre a été meilleure que prévue. Elle est diversifiée tant en termes de zones géographiques que de taille de projets et reflète les solides positions de Technip dans des régions stratégiques, ainsi que l'éventail des compétences, des technologies et des services que nous proposons. Nous gagnons des projets de longue durée, avec par exemple des phases d'installation en mer pour les projets Subsea entre 24 et 36 mois après la signature du contrat. Cela nous donne une bonne visibilité à long terme sur notre charge de travail. Cette tendance est importante sur les marchés actuels dans la mesure où nos clients cherchent à sécuriser des ressources stratégiques pour leurs développements.

Nous avons réalisé deux opérations stratégiques. Premièrement, nous avons finalisé l'acquisition de Stone & Webster Process Technologies que nous avons intégré à nos unités technologiques au sein d'une organisation mondiale dont l'objectif est de fournir à nos clients la meilleure gamme de technologies pour des applications dans l'aval. Deuxièmement, nous avons signé une alliance avec Heerema Marine Contractors afin de répondre aux besoins de nos clients dans le cadre des développements sous-marins ultra-profond. Cette alliance permet à Technip de franchir une étape supplémentaire vers ses objectifs stratégiques visant à compléter son portefeuille de compétences dans le Subsea, grâce à son programme d'investissement et à l'acquisition de Global Industries l'année dernière. Nous couvrons ainsi les environnements depuis les eaux ultra profondes jusqu'à la côte. L'alliance nous permet également de satisfaire nos besoins à moyen terme en matière de capacités de navires de pose à forte tension.

En dépit d'un environnement économique incertain, nos clients restent focalisés sur l'achèvement des développements en cours et le lancement de nouveaux projets, préservant ainsi un contexte prometteur à moyen terme pour le secteur des services pétroliers. Les perspectives de Technip pour l'année prochaine seront communiquées comme d'habitude lors de l'annonce de nos résultats annuels en février 2013. Elles prendront en compte les conditions du marché et interviendront après la clôture de notre processus budgétaire. Dans ce contexte, le volume d'appels d'offres dans le Subsea reste élevé, notamment pour les grands projets EPCI pluriannuels. Comme précisé précédemment, les marchés de la mer du Nord, du Brésil et du golfe du Mexique sont actuellement les plus dynamiques, tandis que l'Asie-Pacifique et l'Afrique de l'Ouest sont toujours les plus compétitifs. Pour la fin de cette année, nous restons focalisés sur la charge de nos usines et de nos bateaux, et sur la préparation des phases de démarrage de nos projets d'investissement dont la livraison est prévue pour 2013. »

I. PORTEFEUILLE DE PROJETS

1. Prise de commandes du troisième trimestre 2012

Au cours du troisième trimestre 2012, la prise de commandes de Technip s'élève à 2 848 millions d'euros. La répartition par segment d'activité est la suivante :

Prise de commandes (en millions d'euros) 3T 2011 3T 2012 Subsea 1 127,4 1 224,3 Onshore/Offshore 1 224,5 1 623,7 Total 2 351,9 2 848,0

Pour le segment Subsea, la prise de commandes comprend plusieurs contrats de petite et moyenne taille sur l'ensemble des continents. En mer du Nord, elle inclut également des contrats EPCI plus importants (ingénierie, fourniture des équipements, construction et installation) tels que le développement du champ Greater Stella au Royaume-Uni et le projet Gullfaks en Norvège pour l'installation de conduites à double enveloppe (PIP). Notre expertise dans cette technologie a été également déterminante pour remporter le contrat de PIP en eaux profondes pour le projet Dalmatian dans le golfe du Mexique. Notre positionnement stratégique sur le marché des conduites flexibles nous a permis de remporter un nombre important de contrats en Angola, au Brésil et en Asie-Pacifique.

Pour le segment Onshore/Offshore, la prise de commandes inclut plusieurs succès commerciaux dans l'industrie aval, en particulier la construction du complexe pétrochimique Ethylene XXI au Mexique, l'ingénierie détaillée et le package de licence du craqueur d'éthylène ROGC en Inde, ainsi que des contrats d'ingénierie d'avant-projet détaillé (FEED) pour les raffineries de Pavlodar et Shymkent au Kazakhstan. Nous avons également signé un contrat important pour le premier EPC relatif au développement Upper Zakum 750K aux Emirats Arabes Unis (pour lequel nous avions réalisé le FEED), et un contrat de services pour le démarrage de l'unité flottante de production, de stockage et de déchargement (FPSO), et de l'unité centrale de traitement (CPF) du champ Ichthys en Australie.

En annexe IV (b), figurent les principaux contrats annoncés depuis juillet 2012 et une indication de leur valeur approximative, lorsque celle-ci a été calculée.

2. Carnet de commandes par zone géographique

A la fin du troisième trimestre 2012, le carnet de commandes de Technip a progressé pour atteindre 13 518 millions d'euros, contre 12 724 millions d'euros à la fin du deuxième trimestre 2012 et 10 118 millions d'euros à la fin du troisième trimestre 2011.

Ce carnet de commandes, tel qu'indiqué dans le tableau ci-dessous, reste bien diversifié en termes de type de projets, de taille, de technologies et de zones géographiques.

Carnet de commandes par zone géographique 30 juin 30 sept. Variation (en millions d'euros) 2012 2012 Europe, Russie, Asie Centrale 3 403 3 407 0,1 % Afrique 1 152 1 181 2,5 % Moyen-Orient 1 784 1 789 0,3 % Asie-Pacifique 2 764 2 841 2,8 % Amériques 3 620 4 300 18,8 % Total 12 724 13 518 6,2 %

3. Ecoulement du carnet de commandes

Environ 14 % du carnet de commandes devrait être exécuté en 2012 et plus de 40 % en 2014 et au-delà.

Ecoulement estimé du carnet de commandes au 30 septembre 2012 (en millions d'euros) Subsea

Onshore/

Offshore

Groupe Pour 2012 (3 mois) 848 1 058 1 906 Pour 2013 2 559 3 270 5 828 Pour 2014 et au-delà 2 714 3 071 5 785 Total 6 120 7 399 13 518

II. PRINCIPALES INFORMATIONS OPERATIONNELLES & FINANCIERES DU TROISIEME TRIMESTRE 2012

1. Subsea

Les principales activités du segment Subsea au cours du trimestre ont été les suivantes :

  • En mer du Nord, l'installation de la conduite à double enveloppe du champ Hyme a été finalisée en Norvège, tandis que l'assemblage de la conduite à double enveloppe du champ East Rochelle a progressé sur notre base d'Evanton au Royaume-Uni. Plusieurs projets ont également continué d'avancer, y compris le projet Goliat en mer de Barents et le projet Vigdis en Norvège,
  • En Amérique :
  • Brésil : la fabrication des conduites flexibles pour le développement du champ de Baleia Azul a avancé et le Deep Blue a commencé les opérations en mer pour la phase 2 du projet BC-10. Le Normand Progress a achevé ses opérations dans le cadre de son contrat d'affrètement à long terme et est en route pour la mer du Nord,
  • Golfe du Mexique : la fabrication des bouées pour le système de confinement de puits sous-marins sur notre chantier naval de Pori en Finlande s'est achevée,
  • Venezuela : les travaux se poursuivent pour le système de production accéléré du développement du champ de Mariscal Sucre,
  • En Afrique, les opérations en mer ont démarré pour la phase 1A du projet Jubilee au large du Ghana où le navire G1200 est à présent mobilisé. En Angola, la fabrication des ombilicaux continue pour le projet CLOV dans notre usine de production locale Angoflex,
  • En Asie-Pacifique, en Chine, les opérations en mer ont été finalisées sur le champ de Liuhua 11-1, et le navire G1201 a continué de travailler sur ses premières opérations de pose en S pour le projet Liwan Shallow Water.

Le taux d'utilisation des navires du Groupe pour le troisième trimestre est de 77 %, contre 74 % pour le deuxième trimestre 2012.

La performance financière du segment Subsea est présentée dans le tableau ci-dessous :

En millions d'euros 3T 2011 3T 2012 Variation Subsea Chiffre d'affaires 754,4 1 074,9 42,5 % EBITDA 157,8 209,6 32,8 % Taux d'EBITDA 20,9 % 19,5 % (142) pb Résultat opérationnel courant 127,7 162,5 27,3 % Taux de marge opérationnelle courante 16,9 % 15,1 % (181) pb

2. Onshore/Offshore

Les principales activités du segment Onshore/Offshore au cours du trimestre ont été les suivantes :

  • Au Moyen-Orient :
  • Abu Dhabi : les travaux de génie mécanique sont terminés sur Asab 3,
  • Arabie Saoudite : les activités de pré-mise en service ont avancé sur la raffinerie de Jubail,
  • Qatar : les travaux de construction se sont poursuivis sur le projet PMP,
  • En Asie-Pacifique :
  • Nouvelle-Calédonie : la construction de la première ligne de production de la fonderie de nickel de Koniambo a été achevée,
  • Thaïlande : les travaux de construction ont progressé pour le complexe d'élastomère de Michelin,
  • Australie : les activités se sont poursuivies pour l'unité flottante de gaz naturel liquéfié (FLNG) du projet Prelude, tout comme pour les plates-formes fixes de Wheatstone et Greater Gorgon, et le FPSO du champ Ichthys. Concernant l'usine de gaz Macedon, l'ingénierie détaillée a été finalisée et les premiers modules préfabriqués en Thaïlande ont été livrés sur site,
  • En Amérique :
  • Golfe du Mexique : la fabrication de la coque de la Spar Lucius a continué sur notre chantier naval de Pori en Finlande, alors que les travaux d'ingénierie pour la Spar Mad Dog II se sont poursuivis dans le cadre de l'accord-cadre conclu avec BP pour une durée de 10 ans pour le développement de plates-formes de type Spar,
  • Mexique : la mobilisation de l'ensemble des équipes a commencé pour le complexe pétrochimique Ethylène XXI après la finalisation des opérations de FEED un peu plus tôt cette année, et la récente attribution du contrat EPC,
  • Ailleurs, les activités de construction pour la raffinerie d'Alger ont commencé en Algérie, alors que les services d'ingénierie et de fourniture des équipements ont progressé pour la raffinerie de Burgas en Bulgarie.

Le 31 août 2012, nous avons finalisé l'acquisition de Stone & Webster Process Technologies et avons regroupé depuis près de 1 200 spécialistes des technologies aval issus des deux sociétés afin de créer Technip Stone & Webster Process Technology. Cette nouvelle entité est spécialisée dans les technologies de pointe dans le raffinage, l'hydrogène, l'éthylène, la pétrochimie et le GTL (Gas-to-liquid), et propose des licences, des services d'ingénierie à forte valeur ajoutée et des équipements propriétaires. Cette étape renforce le positionnement de Technip comme fournisseur de technologie pour l'industrie aval et poursuit la diversification de notre segment Onshore/Offshore en générant des revenus supplémentaires issus des technologies de pointe et de solutions propriétaires de haute technicité.

La performance financière du segment Onshore/Offshore est présentée dans le tableau ci-dessous :

En millions d'euros 3T 2011 3T 2012 Variation Onshore/Offshore Chiffre d'affaires 944,2 1 011,0 7,1 % Résultat opérationnel courant 67,1 71,4 6,4 % Taux de marge opérationnelle courante 7,1 % 7,1 % (4) pb

3. Groupe

Le résultat opérationnel courant du Groupe, qui inclut une contribution négative de l'activité Corporate détaillée en annexe I (c), est présenté dans le tableau suivant :

En millions d'euros 3T 2011 3T 2012 Variation Groupe Chiffre d'affaires 1 698,6 2 085,9 22,8 % Résultat opérationnel courant 180,9 215,2 19,0 % Taux de marge opérationnelle courante 10,6 % 10,3 % (33) pb

Au troisième trimestre 2012, les variations de change ont eu un impact positif estimé à 122 millions d'euros sur le chiffre d'affaires et un impact positif estimé à 13 millions d'euros sur le résultat opérationnel courant.

Le résultat financier sur contrats comptabilisé en chiffre d'affaires s'est élevé à 2 millions d'euros au troisième trimestre 2012.

4. Résultat net du Groupe

Au troisième trimestre 2012, le résultat opérationnel inclut 4 millions d'euros de coûts de transaction et s'est élevé à 211 millions d'euros, contre 176 millions d'euros un an auparavant.

Le résultat financier au troisième trimestre 2012 inclut un impact positif de 10 millions d'euros lié aux variations de change et de juste valeur des instruments de couverture, contre un impact positif de 3 millions d'euros l'an passé.

L'écart du nombre moyen d'actions sur une base diluée est essentiellement dû à la dilution potentielle des obligations convertibles (OCEANE), à l'augmentation de capital réservée aux employés de Technip, ainsi qu'aux options de souscription d'action et aux actions de performance attribuées aux employés du Groupe Technip.

En millions d'euros, sauf résultat dilué par action, et nombre moyen d'actions sur une base diluée

3T 2011 3T 2012 Variation Résultat opérationnel courant 180,9 215,2 19,0 % Produits / (charges) liés aux opérations non courantes (4,7) (4,0) (14,9) % Résultat opérationnel 176,2 211,2 19,9 % Résultat financier (3,3) (4,5) 36,4 % Charge d'impôt sur le résultat (51,9) (58,8) 13,3 % Taux effectif d'imposition 30,0 % 28,4 % (157) pb Intérêts minoritaires 0,0 (1,6) ns Résultat net 121,0 146,3 20,9 % Nombre moyen d'actions sur une base diluée 116 103 002 125 063 329 7,7 % Résultat dilué par action (€) 1,07 1,21 13,4 %

5. Flux de trésorerie et bilan

Au 30 septembre 2012, la situation de trésorerie nette du Groupe s'est établie à 184 millions d'euros contre 252 millions d'euros à fin juin 2012.

Trésorerie nette au 30 juin 2012 252,0 Flux de trésorerie nets provenant des activités d'exploitation 229,0 dont : Flux de trésorerie provenant des activités d'exploitation

252,5

Variation du besoin en fonds de roulement lié à l'exploitation (23,5) Investissements industriels (109,6) Acquisition de Stone & Webster Process Technologies (229,0) Autres variations incluant l'effet de change* 41,1 Trésorerie nette au 30 septembre 2012 183,5

(*) Dont l'impact de l'allocation préliminaire du prix d'acquisition de Global Industries, reflété dans l'état de situation financière du 31 décembre 2011 retraité, en annexe II.

Au troisième trimestre 2012, les investissements industriels se sont élevés à 110 millions d'euros contre 107 millions d'euros il y a un an. Depuis le début de l'année, ils ont représenté 358 millions d'euros contre 218 millions d'euros il y a un an, mettant en exergue nos efforts continus pour développer nos investissements industriels aussi rapidement que possible. Le montant total de nos investissements industriels pour l'année 2012 devrait se situer autour de 500 millions d'euros.

Les capitaux propres au 30 septembre 2012 se sont élevés à 3 983 millions d'euros contre 3 673 millions d'euros au 31 décembre 2011.

III. PERSPECTIVES POUR 2012

  • Chiffre d'affaires du Groupe autour de 8,0 milliards d'euros (auparavant compris entre 7,65 et 8,00 milliards d'euros)
  • Chiffre d'affaires Subsea d'au moins 3,50 milliards d'euros (auparavant compris entre 3,35 et 3,50 milliards d'euros), avec un taux de marge opérationnelle courante autour de 15 % (inchangé)
  • Chiffre d'affaires Onshore/Offshore autour de 4,3 milliards d'euros (auparavant compris entre 4,3 et 4,5 milliards d'euros), avec un taux de marge opérationnelle courante compris entre 6,5 % et 7 % (auparavant compris entre 6 % et 7 %)

°
° °

L'information sur les résultats du troisième trimestre de 2012 comprend ce communiqué de presse, ses annexes ainsi que la présentation disponible sur le site Web de Technip : www.technip.com

NOTICE

Aujourd'hui, jeudi 26 octobre 2012, M. Thierry Pilenko, Président-Directeur Général, ainsi que M. Julian Waldron, CFO, commenteront les résultats de Technip et répondront aux questions de la communauté financière à l'occasion d'une conférence téléphonique en anglais à partir de 10h, heure de Paris.

Pour participer à la conférence téléphonique, vous devrez composer l'un des numéros suivants environ cinq à dix minutes avant le début de la conférence :

France / Europe continentale : + 33 (0)1 70 77 09 38

Royaume-Uni : + 44 (0)203 367 9458

Etats-Unis : + 1 866 907 5923

Cette conférence téléphonique sera également retransmise en direct sur le site Internet de Technip en mode écoute seulement.

Un enregistrement de cette conférence (en anglais) sera disponible environ deux heures après sa clôture pendant trois mois sur le site Internet de Technip et pendant deux semaines aux numéros de téléphone suivants :

Numéros de téléphone

Code de confirmation

France / Europe continentale : + 33 (0)1 72 00 15 00 278151# Royaume-Uni : + 44 (0)203 367 9460 278151# Etats-Unis : + 1 877 642 3018 278151#

Technip est un leader mondial du management de projets, de l'ingénierie et de la construction pour l'industrie de l'énergie.

Des développements Subsea les plus profonds aux infrastructures Offshore et Onshore les plus vastes et les plus complexes, nos 32 000 collaborateurs proposent les meilleures solutions et les technologies les plus innovantes pour répondre au défi énergétique mondial.

Implanté dans 48 pays sur tous les continents, Technip dispose d'infrastructures industrielles de pointe et d'une flotte de navires spécialisés dans l'installation de conduites et la construction sous-marine.

L'action Technip est cotée sur le marché NYSE Euronext Paris et sur le marché hors cote américain en tant qu'American Depositary Receipt (ADR: TKPPY).

ANNEXE I (a)

COMPTE DE RESULTAT CONSOLIDE

Normes IFRS, non audité

Troisième trimestre 9 Mois En millions d'euros (sauf résultat dilué par action et nombre moyen d'actions) 2011 2012 Variation 2011 2012 Variation Chiffre d'affaires 1 698,6 2 085,9 22,8 % 4 798,7 5 903,4 23,0 % Marge brute 312,4 395,4 26,6 % 924,2 1 108,4 19,9 % Frais de recherche et développement (18,8) (17,6) (6,4) % (46,2) (50,2) 8,7 % Frais commerciaux, administratifs et autres (112,7) (162,6) 44,3 % (376,7) (474,0) 25,8 % Résultat opérationnel courant 180,9 215,2 19,0 % 501,3 584,2 16,5 % Autres produits et charges non courants (4,7) (4,0) (14,9) % (4,7) (7,0) ns Résultat opérationnel 176,2 211,2 19,9 % 496,6 577,2 16,2 % Résultat financier (3,3) (4,5) 36,4 % 6,4 (29,6) ns Résultat avant impôt 172,9 206,7 19,5 % 503,0 547,6 8,9 % Charge d'impôt sur le résultat (51,9) (58,8) 13,3 % (147,2) (151,9) 3,2 % Intérêts minoritaires - (1,6) ns 2,0 (3,0) ns Résultat net 121,0 146,3 20,9 % 357,8 392,7 9,8 % Nombre moyen d'actions
sur une base diluée 116 103 002 125 063 329 7,7 % 116 297 370 123 857 522 6,5 % Résultat dilué par action (€) 1,07 1,21 13,4 % 3,14 3,29 4,8 %

ANNEXE I (b)

COURS DE CHANGE DE L'EURO EN DEVISES

Normes IFRS, non audité

Cours de clôture Cours moyen 31 déc. 2011 30 sept. 2012 3T 2011 3T 2012 9M 2011 9M 2012 USD pour 1 EUR 1,29 1,29 1,41 1,25 1,41 1,28 GBP pour 1 EUR 0,84 0,80 0,88 0,79 0,87 0,81 BRL pour 1 EUR 2,42 2,62 2,31 2,54 2,29 2,46 NOK pour 1 EUR 7,75 7,37 7,77 7,39 7,80 7,51

ANNEXE I (c)

INFORMATIONS COMPLEMENTAIRES SUR LES SEGMENTS D'ACTIVITE

Normes IFRS, non audité

Troisième trimestre 9 Mois En millions d'euros 2011 2012 Variation 2011 2012 Variation SUBSEA Chiffre d'affaires 754,4 1 074,9 42,5 % 2 007,9 2 847,2 41,8 % Marge brute 176,6 235,0 33,1 % 503,9 642,6 27,5 % Résultat opérationnel courant 127,7 162,5 27,3 % 339,6 424,4 25,0 % Taux de marge opérationnelle courante 16,9 % 15,1 % (181) pb 16,9 % 14,9 % (201) pb Amortissements et dépréciations (30,1) (47,1) 56,5 % (87,3) (123,0) 40,9 % EBITDA 157,8 209,6 32,8 % 426,9 547,4 28,2 % Taux D'EBITDA 20,9 % 19,5 % (142) pb 21,3 % 19,2 % (204) pb ONSHORE/OFFSHORE Chiffre d'affaires 944,2 1 011,0 7,1 % 2 790,8 3 056,2 9,5 % Marge brute 135,8 160,4 18,1 % 420,3 465,8 10,8 % Résultat opérationnel courant 67,1 71,4 6,4 % 205,8 211,1 2,6 %

Taux de marge opérationnelle courante

7,1 % 7,1 % (4) pb 7,4 % 6,9 % (47) pb Amortissements et dépréciations (6,1) (6,8) 11,5 % (19,9) (20,4) 2,5 % CORPORATE Résultat opérationnel courant (13,9) (18,7) 34,5 % (44,1) (51,3) 16,3 % Amortissements et dépréciations (0,8) - ns (1,0) - ns

ANNEXE I (d)

CHIFFRE D'AFFAIRES PAR ZONE GEOGRAPHIQUE

Normes IFRS, non audité

Troisième trimestre 9 Mois En millions d'euros 2011 2012 % Δ 2011 2012 % Δ Europe, Russie, Asie Centrale 487,0 662,9 36,1 % 1 382,4 1 784,4 29,1 % Afrique 193,3 189,7 (1,9) % 678,2 506,7 (25,3) % Moyen-Orient 364,7 254,0 (30,4) % 1 095,4 794,8 (27,4) % Asie-Pacifique 251,0 329,1 31,1 % 629,6 937,3 48,9 % Amériques 402,6 650,2 61,5 % 1 013,1 1 880,2 85,6 % TOTAL 1 698,6 2 085,9 22,8 % 4 798,7 5 903,4 23,0 %

ANNEXE II

ETAT DE SITUATION FINANCIERE CONSOLIDEE

Normes IFRS

31 déc. 2011, 30 sept. 2012 Retraité* (non audité) (non audité) En millions d'euros Actifs immobilisés 5 520,6 5 892,5 Impôts différés actifs 336,3 373,4 Actif non courant 5 856,9 6 265,9 Contrats de construction – montants à l'actif 585,6 548,6 Stocks, créances clients et autres 2 397,1 2 395,2 Trésorerie et équivalents de trésorerie 2 808,7 2 287,3 Actif courant 5 791,4 5 231,1 Actifs détenus en vue de la vente - 12,0 Total actif 11 648,3 11 509,0 Capitaux propres (part du Groupe) 3 651,6 3 969,7 Intérêts minoritaires 21,7 13,0 Capitaux propres 3 673,3 3 982,7 Dettes financières non courantes 1 552,9 1 696,7 Provisions non courantes 139,2 159,0 Impôts différés passifs et autres dettes non courantes 237,1 298,7 Passif non courant 1 929,2 2 154,4 Dettes financières courantes 598,5 407,1 Provisions courantes 345,0 265,7 Contrats de construction – montants au passif 700,0 858,2 Dettes fournisseurs et autres 4 402,3 3 840,9 Passif courant 6 045,8 5 371,9 Total capitaux propres et passif 11 648,3 11 509,0 Trésorerie nette 657,3 183,5

(*) Retraité afin d'inclure l'impact de l'allocation préliminaire du prix d'acquisition de Global Industries.

Etat des variations de capitaux propres consolidés (part du Groupe), non audité (en millions d'euros) : Capitaux propres au 31 décembre 2011 3 651,6 Résultat net sur 9 mois 392,7 Autres éléments du résultat global sur 9 mois 10,0 Augmentation de capital 114,0 Opérations sur titres auto-détenus (17,6) Dividendes versés (172,6) Autres (8,4) Capitaux propres au 30 septembre 2012 3 969,7

ANNEXE III (a)

TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE CONSOLIDES

Normes IFRS, non audité

9 Mois En millions d'euros 2011 2012 Résultat net 357,8 392,7 Amortissements et dépréciations des immobilisations 108,2 143,4 Charges liées aux plans d'options de souscription et d'attribution d'actions de performance 31,5 30,0 Provisions non courantes (dont les engagements sociaux) 21,8 17,3 Impôts différés 27,4 56,3 (Produits) / pertes nets de cession d'immobilisations et de titres de participation 0,1 (5,7) Intérêts minoritaires et autres 7,5 23,5 Flux de trésorerie provenant des activités d'exploitation 554,3 657,5 Variation du besoin en fonds de roulement lié à l'exploitation (163,7) (442,1) Flux de trésorerie nets provenant des activités d'exploitation 390,6 215,4 Investissements industriels (218,4) (357,6) Produits de cessions d'actifs non courants 3,7 41,5 Acquisitions d'actifs financiers (1,5) (3,3) Coût d'acquisition de sociétés consolidées, net de la trésorerie acquise 12,6 (240,1) Flux de trésorerie nets provenant des activités d'investissement (203,6) (559,5) Augmentation / (Diminution) nette de l'endettement (573,5) (54,1) Augmentation de capital 26,0 114,0 Dividendes versés (156,1) (172,6) Rachat d'actions d'auto-détention (4,7) (82,6) Flux de trésorerie nets provenant des activités de financement (708,3) (195,3) Différences de changes nettes (61,1) 16,5 Augmentation / (diminution) nette de la trésorerie et des équivalents de trésorerie (582,4) (522,9) Découverts bancaires en début de période (0,1) (0,1) Trésorerie et équivalents de trésorerie en début de période 3 105,7 2 808,7 Découverts bancaires en fin de période (0,1) (1,6) Trésorerie et équivalents de trésorerie en fin de période 2 523,3 2 287,3 (582,4) (522,9)

ANNEXE III (b)

TRESORERIE ET ENDETTEMENT FINANCIER

Normes IFRS

Trésorerie & endettement 31 déc. 2011 30 sept. 2012 En millions d'euros

retraité*

(non audité)

(non audité) Equivalents de trésorerie 1 890,1 1 254,1 Trésorerie 918,6 1 033,2 Trésorerie totale (A) 2 808,7 2 287,3 Dettes financières courantes 598,5 407,1 Dettes financières non courantes 1 552,9 1 696,7 Dette totale (B) 2 151,4 2 103,8 Trésorerie nette (A - B) 657,3 183,5

(*) Retraité afin d'inclure l'impact de l'allocation préliminaire du prix d'acquisition de Global Industries.

ANNEXE IV (a)

CARNET DE COMMANDES

Non audité

Carnet de commandes par segment d'activité Au Au Variation En millions d'euros 30 sept. 2011 30 sept. 2012 Subsea 4 065,5 6 119,6 50,5 % Onshore/Offshore 6 052,7 7 398,8 22,2 % Total 10 118,2 13 518,4 33,6 %

ANNEXE IV (b)
PRISES DE COMMANDES
Non audité

Les principaux contrats que nous avons annoncés au cours du troisième trimestre 2012 ont été les suivants :

Le segment Subsea a remporté :

  • Auprès de Dubaï Petroleum, un contrat d'ingénierie, de fourniture des équipements, d'installation et de mise en service (EPIC) pour les champs de South West Fatah et Falah, situés à 90 kilomètres au large de Dubaï, aux Emirats Arabes Unis, par une profondeur d'eau de 53 mètres. Le contrat inclut le remplacement d'une conduite de gaz de 12 pouces et six pipelines d'injection d'eau de 18 pouces,
  • Auprès d'Apache Energy Ltd, un contrat d'installation subsea d'environ 50 millions d'euros pour le développement du champ pétrolier Balnaves, situé dans le Bassin de Carnarvon, au large des côtes nord-ouest de l'Australie, par une profondeur d'eau d'environ 135 mètres,
  • Un contrat auprès de Marathon Oil Norge AS pour l'expansion en cours des centres de forages sous-marins pour les champs de Kneler B et Volund situés dans la zone d'Alvheim en mer du Nord. La profondeur d'eau dans la zone avoisine les 120 mètres, et les travaux sous-marins seront réalisés en utilisant des robots et des plongeurs,
  • Auprès de Ithaca Energy (Royaume-Uni) Ltd, un contrat subsea EPIC pour le développement de Greater Stella Area (GSA) situé à 280 kilomètres à l'est sud-est d'Aberdeen en Ecosse par une profondeur d'eaux d'environ 90 mètres,
  • Un contrat cadre de 5 ans pour l'inspection, la réparation et la maintenance auprès de ConocoPhillips (U.K.) Limited pour différents actifs au centre, au sud de la mer du Nord et à l'est de la mer d'Irlande. Le contrat couvre la réparation par des plongeurs et les solutions de maintenance pour les infrastructures sous-marines existantes au Royaume-Uni,
  • Auprès de Swiber Offshore Construction un contrat de fourniture de conduites flexibles pour le champ Champion de Brunei Shell Petroleum, situé à 40 kilomètres au large de Brunei, par une profondeur d'eau de 45 mètres. Le contrat couvre la fourniture de 12 conduites flexibles*, avec une longueur totale de 19 kilomètres,
  • Auprès de Statoil un contrat pour la fabrication, l'installation et le raccordement des flowlines pour le développement du champ Gullfaks South. Le champ se trouve dans la partie nord de la mer du Nord, situé à environ 190 kilomètres au nord-est de Bergen en Norvège, à une profondeur d'eau comprise entre 130 et 220 mètres.

Le segment Onshore/Offshore a remporté :

  • Auprès de Reliance Industries Limited (RIL), un package de licence et de fourniture de l'ingénierie de base, ainsi qu'un contrat d'ingénierie et de fourniture des équipements pour l'unité de Refinery Off-Gas Cracker (ROGC). Ce contrat fait partie du projet d'expansion du complexe pétrochimique et de raffinage de grande envergure de RIL à Gujarat, sur la côte ouest de l'Inde,
  • Auprès du groupe pétrochimique Al-Jubail Petrochemical Company (KEMYA) – une joint-venture entre SABIC et Exxon Chemical Arabia, filiale d'ExxonMobil Chemical Company – un contrat pour l'ingénierie, la fourniture des équipements et la construction d'une unité d'Halobutyl située à Al-Jubail en Arabie Saoudite. Ce programme fait partie du Saudi Elastomers Program mis en œuvre par KEMYA pour l'installation d'une usine d'élastomère de spécialité d'envergure mondiale dans le but de servir les marchés locaux, le Moyen-Orient et l'Asie,
  • Dans le cadre d'un consortium avec National Petroleum Construction Company (NPCC), auprès de Zakum Development Company (ZADCO), un contrat à prix forfaitaire d'ingénierie de fourniture des équipements, de fabrication, d'installation et de mise en service et de démarrage pour le projet Upper Zakum 750K à Abu Dhabi aux Emirats Arabes Unis,
  • Un important contrat de mise en service en mer, d'une valeur approximative de 210 millions d'euros pour le projet GNL d'Ichthys dans le Bassin de Browse en Australie occidentale. Une équipe intégrée travaillera sur toutes les activités liées à la préparation et à l'exécution des mises en service en mer pour l'unité flottante de production, de stockage et de déchargement et l'usine de traitement central,
  • Deux contrats, d'une valeur totale d'environ 50 millions d'euros, pour les services de conception d'ingénierie d'avant-projet détaillé de deux raffineries au Kazakhstan. Ces deux contrats consistent en la modernisation de deux des trois raffineries existantes dans le pays.

Depuis le 30 septembre 2012, Technip a également annoncé l'attribution des contrats suivants, qui étaient compris dans le carnet de commandes au 30 septembre 2012 :

Le segment Subsea a remporté :

  • Auprès de Murphy Exploration & Production Company – USA un contrat à prix forfaitaire pour le développement du champ Dalmatian, situé dans le golfe du Mexique, à une profondeur d'eau comprise entre 530 et 1 800 mètres. Ce champ, détenu conjointement par Murphy et Ecopetrol America Inc., est situé dans les blocs de Soto Canyon 4, 47, 48 et 91,
  • Dans le cadre d'un consortium avec Offshore Oil Engineering Co. Ltd (COOEC), auprès de China National Offshore Oil Corporation (CNOOC) Deepwater Development Limited un contrat de services d'ingénierie, de fournitures des équipements, d'installation et de construction. Ce contrat, d'une valeur d'environ 200 millions d'euros (part de Technip : près de 110 millions d'euros), concerne le projet de développement du champ gazier Panyu situé en eaux profondes au sud de la mer de Chine, à quelque 150 kilomètres au sud d'Hong Kong.

Le segment Onshore/Offshore a remporté :

  • Dans le cadre d'une joint-venture constituée d'Odebrecht (40 %), Technip (40 %) et ICA Fluor (20 %), un contrat d'une valeur de plus de 2,7 milliards de dollars US (près de 2,1 milliards d'euros) pour l'ingénierie, la fourniture des équipements et la construction (EPC) du complexe pétrochimique qui sera construit dans la région de Coatzacoalcos/Nanchital dans l'Etat mexicain de Veracruz.

Relations Investisseurs et Analystes
Kimberly Stewart, +33 (0)1 47 78 66 74
kstewart@technip.com
ou
Apollinaire Vandier, +33 (0)1 47 78 60 74
avandier@technip.com
ou
Chuan Wang, +33 (0)1 47 78 36 27
chuwang@technip.com
ou
Relations Publiques
Christophe Bélorgeot, +33 (0)1 47 78 39 92
Floriane Lassalle-Massip, +33 (0)1 47 78 32 79
press@technip.com
ou
Site internet http://www.technip.com
Site internet investisseurs http://investors-fr.technip.com
Site mobile investisseurs http://investors.mobi-fr.technip.com

Business Wire