BFM Patrimoine

REPETE: Total et son PDG relaxés dans l'affaire "pétrole contre nourriture"

BFM Patrimoine
PARIS (Dow Jones)--Le tribunal correctionnel de Paris a relaxé lundi le géant pétrolier Total (FP.FR) et son PDG, Christophe de Margerie, dans l'affaire de corruption et de détournement de fonds du programme "pétrole contre nourriture"

PARIS (Dow Jones)--Le tribunal correctionnel de Paris a relaxé lundi le géant pétrolier Total (FP.FR) et son PDG, Christophe de Margerie, dans l'affaire de corruption et de détournement de fonds du programme "pétrole contre nourriture" de l'Organisation des nations unies (ONU) en Irak.

Le tribunal a également rejeté les charges de corruption qui pesaient sur les 18 autres prévenus de l'affaire, dont l'ancien ministre Charles Pasqua.

Total et son PDG étaient accusés d'avoir versé des pots-de-vin à des fonctionnaires irakiens afin d'acheter du pétrole, contrevenant ainsi aux règles du programme "pétrole contre nourriture". Ce programme a été instauré afin de permettre à l'Irak de lever des fonds en vue de nourrir sa population entre 1996 et 2003 lorsque Saddam Hussein était toujours au pouvoir.

"L'audience a permis de démontrer que les accusations n'avaient pas de fondement", a déclaré Jean Veil, l'avocat de Total.

Christophe de Margerie et les autres accusés ont nié à plusieurs reprises tous les faits qui leur étaient reprochés dans ce dossier.

Le procureur de Paris qui avait proposé d'infliger une amende de 750.000 euros à Total, dispose de dix jours pour interjeter appel.

-Géraldine Amiel, Dow Jones Newswires

(Version française Marie Testard)

(END) Dow Jones Newswires

July 08, 2013 12:55 ET (16:55 GMT)

© 2013 Dow Jones & Company, Inc.

Dow Jones Newswires -IDSS2-