BFM Patrimoine

REPETE: Faurecia confirme ses objectifs 2014 malgré un repli des ventes au T1 aux USA

BFM Patrimoine

Chiffre d'affaires de Faurecia - Premier trimestre : - Chiffre d'affaires en hausse de 3,4% au premier trimestre - Croissance de 7% du chiffre d'affaires à périmètre et taux de change constants - Objectifs confirmés pour 2014 - Reprise en Europe

Chiffre d'affaires de Faurecia - Premier trimestre :

- Chiffre d'affaires en hausse de 3,4% au premier trimestre

- Croissance de 7% du chiffre d'affaires à périmètre et taux de change constants

- Objectifs confirmés pour 2014

- Reprise en Europe mais contre-performance en Amérique du Nord

L'ESSENTIEL:

PARIS (Dow Jones)--L'équipementier automobile Faurecia (EO.FR) a confirmé jeudi ses objectifs pour 2014, après avoir vu son chiffre d'affaires progresser de 3,4% au premier trimestre grâce à une nette amélioration en Europe qui a compensé un recul des ventes en Amérique du Nord.

La filiale de PSA Peugeot Citroën (UG.FR) table toujours sur une hausse de 2% à 4% de son chiffre d'affaires à taux de change constants et sur une amélioration de 20 à 50 points de base de sa marge opérationnelle cette année.

Entre janvier et mars, le chiffre d'affaires de Faurecia a augmenté à 4,52 milliard d'euros (+7% à périmètre et taux de change constants), tiré par la forte hausse de ses ventes de produits en Asie (+21,9% en données organiques) et par la reprise en Europe.

A l'instar de son homologue Plastic Omnium (POM.FR), Faurecia a fait état d'une embellie des conditions de marché en Europe. Les ventes de produits y ont augmenté de 9,7% en données organiques à 2 milliards d'euros sur un an, après une hausse de 1,3% l'an dernier.

Le groupe a fait mieux que le marché, la production automobile européenne étant ressortie dans le même temps en hausse de 6%.

En Amérique du Nord, les ventes de produits ont toutefois reculé de 8,1% en données organiques (-13,6% en publié) alors que la production automobile a progressé dans la région de près de 4%.

"La baisse des ventes s'explique essentiellement par un mix commercial défavorable avec certains de nos clients qui se trouvent dans une phase de fin de vie pour certains véhicules, avant d'introduire de nouveaux modèles cet été, et par la fin d'un important contrat de sièges complets avec BMW", a expliqué Faurecia dans un communiqué.

L'équipementier prévient que les ventes resteront "faibles" au deuxième trimestre, avant une "reprise progressive" à partir du troisième trimestre.

Au premier trimestre, les ventes de monolithes (métaux précieux et céramiques incorporés dans les systèmes de contrôle des émissions) ont progressé de 9,3% à 751,1 millions d'euros (+12% en données organiques).

Selon le consensus établi par FactSet, les analystes attendaient en moyenne un chiffre d'affaires total de 4,5 milliards d'euros.

Faurecia a par ailleurs annoncé être visé par une enquête des autorités de la concurrence de la Commission Européenne et du département de la Justice des Etats-Unis qui concerne plusieurs fournisseurs de systèmes de contrôle des émissions. "Faurecia coopère avec les enquêtes", a indiqué le groupe.

LE COMMENTAIRE DE L'ENTREPRISE:

"La production automobile européenne a fortement rebondi (+6% selon les estimations de Faurecia), mais partant d'un très bas niveau au 1er trimestre de 2013, permettant à Faurecia de retrouver son niveau de ventes de 2012", a indiqué Faurecia dans un communiqué.

LE CONTEXTE:

Faurecia compte réaliser un chiffre d'affaires de plus de 21 milliards d'euros en 2016, contre des revenus de 18 milliards en 2013, grâce à la forte croissance de son activité en Chine. L'équipementier automobile table aussi pour 2016 sur une marge opérationnelle située entre 4,5% et 5% du chiffre d'affaires, en fonction du niveau de la production en Europe, et sur un cash flow net de 300 millions d'euros.

Après avoir réalisé d'importantes acquisitions ces dernières années (Emcon Technologies, Plastal et Saline), le groupe souhaite désormais s'appuyer sur "une stratégie d'allocation sélective des ressources pour poursuivre sa croissance maîtrisée".

Fin décembre 2013, la participation de PSA Peugeot Citroën (UG.FR) a mécaniquement été ramenée de 57,2% à 51,7% dans le cadre de la conversion des Océanes 2015. En février, la direction de Peugeot a indiqué qu'il n'y avait pas de projet de cession de contrôle de Faurecia.

-Blandine Hénault, Dow Jones Newswires; +33 (0)1 40 17 17 53; blandine.henault@dowjones.com

COMMUNIQUES FINANCIERS DE FAURECIA :

http://www.faurecia.com/fr/finance

(END) Dow Jones Newswires

April 17, 2014 12:20 ET (16:20 GMT)

© 2014 Dow Jones & Company, Inc.

Dow Jones Newswires -IDSS2-