BFM Patrimoine

Renault ouvre des négociations syndicales sur son implantation en France

BFM Patrimoine

Communiqué édité PARIS (Dow Jones)--Le constructeur automobile Renault (RNO.FR) a annoncé mercredi qu'il entamerait mardi prochain des négociations avec ses syndicats afin d'assurer au groupe une base industrielle, R&D et tertiaire solide et

Communiqué édité

PARIS (Dow Jones)--Le constructeur automobile Renault (RNO.FR) a annoncé mercredi qu'il entamerait mardi prochain des négociations avec ses syndicats afin d'assurer au groupe une base industrielle, R&D et tertiaire solide et durable en France.

Renault a invité ce jour les organisations syndicales représentatives au niveau de l'entreprise CFDT, CFE-CGC, CGT et FO à participer à une première réunion de négociations le 6 novembre.

Renault rappelle régulièrement l'importance de son empreinte en France pour l'ensemble de ses métiers. Le groupe a précisé début 2011, lors de l'annonce de son plan stratégique Renault 2016 Drive the Change, sa stratégie industrielle: redimensionnement des sites, spécialisation des sites français sur les productions à plus forte valeur ajoutée, dont notamment le moteur électrique 3e génération à Cléon, Nouvelle Clio et ZOE à Flins, le remplaçant de Trafic à Sandouville, et Kangoo Z.E. à Maubeuge, et les remplaçants de Scénic, Laguna et Espace à l'usine de Douai.

Cependant, si le marché automobile mondial est en croissance hors d'Europe, le marché européen régresse de 20% depuis 2007 et cette décroissance se révèle structurelle. Dans ce contexte, Renault souhaite trouver avec les partenaires sociaux des solutions innovantes permettant de préserver une base industrielle, de recherche et développement et tertiaire en France solide et durable. Ces négociations se dérouleront dans le cadre de réunions qui seront le lieu d'élaboration de ces mesures.

(END) Dow Jones Newswires

October 31, 2012 14:09 ET (18:09 GMT)

© 2012 Dow Jones & Company, Inc.

Dow Jones Newswires -IDSS2-