BFM Patrimoine

Rémy Cointreau: nouvelle alerte sur le résultat opérationnel, chute de l'activité au T4

BFM Patrimoine
-Le chiffre d'affaires annuel en baisse organique de 10,7% -Le chiffre d'affaires du T4 en recul de 16,1% en organique -Le T4 "n'a pas vu d'amélioration de tendances" -Rémy Cointreau prévoit un recul du résultat opérationnel courant de

-Le chiffre d'affaires annuel en baisse organique de 10,7%

-Le chiffre d'affaires du T4 en recul de 16,1% en organique

-Le T4 "n'a pas vu d'amélioration de tendances"

-Rémy Cointreau prévoit un recul du résultat opérationnel courant de 35% à 40% pour 2013-2014

-Baisse des profits et maintien des investissements se traduiront par une hausse sensible de la dette nette à fin mars 2014

PARIS (Dow Jones)--Chiffre d'affaires de Rémy Cointreau - Exercice 2013-2014 :

L'ESSENTIEL:

PARIS (Dow Jones)--Le producteur de vins et spiritueux Rémy Cointreau (RCO.FR) a prévenu jeudi qu'il anticipait un recul de son résultat opérationnel courant de 35% à 40% pour l'année fiscale 2013-2014, dans un contexte encore difficile pour son activité. Le groupe avait précédemment annoncé qu'il prévoyait un repli de son résultat opérationnel courant d'au moins 20% au cours de cet exercice.

"La baisse des profits et la volonté de maintenir les investissements stratégiques (eaux-de-vie, capex) se traduiront par une augmentation sensible de la dette nette à fin mars 2014", a également averti le groupe dans un communiqué. "Néanmoins, le ratio A (Dette Nette/EBITDA) restera dans la fourchette basse du secteur des spiritueux", a-t-il précisé.

Au cours de son exercice 2013-2014 clos à la fin mars, Rémy Cointreau a accusé une baisse organique de son chiffre d'affaires de 10,7%, à 1,03 milliard d'euros. L'évolution des devises a été défavorable à hauteur de 2,8% sur le chiffre d'affaires, soit 33,9 millions d'euros.

Alors qu'en Chine, Rémy Cointreau a poursuivi "ses efforts de déstockage dans un contexte de renforcement des mesures anti-ostentatoires", son chiffre d'affaires a chuté de 16,1% en organique au quatrième trimestre de son exercice, à 186 millions d'euros. Au troisième trimestre, le groupe avait déjà accusé une baisse de 18,9% de ses revenus sur une base organique.

Tout comme son concurrent Pernod Ricard, Rémy Cointreau souffre du tassement de la consommation de cognac en Chine, lié au ralentissement économique du pays et à la politique anticorruption du nouveau gouvernement.

Au quatrième trimestre, les ventes de sa marque de cognac Rémy Martin ont ainsi reculé de 32,3% en données organiques, à 85,3 millions d'euros. De son côté, le chiffre d'affaires de la branche liqueurs et spiritueux (Cointreau, rhum Mount Gay, Metaxa) a reculé de 7% à 49,9 millions d'euros.

LE COMMENTAIRE DE L'ENTREPRISE:

"Rémy Martin a été pénalisé, tout au long de l'exercice, par la politique anti-ostentatoire du gouvernement chinois, qui pèse sur la consommation de spiritueux haut de gamme. Néanmoins, le recul du chiffre d'affaires a été amplifié par la volonté du groupe de réduire les niveaux de stocks dans les circuits de distribution en Chine. Cet effort s'est nettement accéléré sur le 2ème semestre du groupe", a commenté le groupe dans un communiqué. "Les Etats-Unis réalisent une bonne performance (+7,7% en organique) sur l'année, grâce à un bel effet prix/mix. La Russie, le Japon et l'Afrique enregistrent également de solides progressions", a ajouté l'entreprise.

LE CONTEXTE:

Le producteur de la marque de cognac Rémy Martin a récemment dû composer avec une série de départs au sein de sa direction. Au début janvier, le directeur général, Frédéric Pflanz, a démissionné trois mois seulement après son arrivée à la tête du groupe, suivi quelques semaines plus tard par le directeur général de la division Rémy Martin, qui a souffert le plus de la baisse des ventes en Chine. Rémy Cointreau a depuis nommé un ancien dirigeant du groupe de luxe LVMH (MC.FR) pour prendre la direction de Rémy Martin. Le président du conseil d'administration, François Hériard Dubreuil, a pris les fonctions de directeur général de Rémy Cointreau à titre intérimaire.

Rémy Cointreau est contrôlé par la famille Hériard Dubreuil, qui détient environ 60% du capital.

Au début avril, le titre Rémy Cointreau a flambé sur la Bourse de Paris, réagissant à des informations d'un blog financier suggérant que le groupe de spiritueux américain Brown-Forman (BFA) pourrait envisager une offre de rachat sur le producteur français de cognac. Une porte-parole de Rémy Cointreau a alors indiqué que le groupe ne souhaitait pas commenter des "rumeurs de marché", ajoutant que des spéculations sur un éventuel rachat par Brown-Forman circulaient depuis plusieurs années. Selon le blog européen Betaville, spécialisé dans les fusions-acquisitions, des conseillers financiers ont étudié la possibilité d'une reprise de Rémy Cointreau à la demande de Brown-Forman, qui détient la marque de whisky Jack Daniel's. Le récent rachat de l'américain Beam (BEAM) par le géant japonais des boissons Suntory (2587.TO) a alimenté les spéculations sur un éventuel mouvement de consolidation dans le secteur.

Le titre a clôturé mercredi soir à 63 euros, portant sa hausse à 3,25% depuis le début de l'année.

-Eric Chalmet, Dow Jones Newswires; +33 (0)1 40 17 17 65; eric.chalmet@wsj.com

(Ruth Bender et Inti Landauro ont contribué à cet article).

COMMUNIQUES FINANCIERS DE Remy Cointreau :

http://http://www.remy-cointreau.com/fr/information-financiere/communiques/2013/2013/

(END) Dow Jones Newswires

April 17, 2014 02:18 ET (06:18 GMT)

© 2014 Dow Jones & Company, Inc.

Dow Jones Newswires -IDSS2-