BFM Patrimoine

Quand l’astrologie guide la bourse

L'astrologie semble morose pour la bourse, passant d'une configuration planétaire négative Saturne-Neptune en 2006-2008 à une autre configuration négative Saturne Uranus jusqu'en 2010

L'astrologie semble morose pour la bourse, passant d'une configuration planétaire négative Saturne-Neptune en 2006-2008 à une autre configuration négative Saturne Uranus jusqu'en 2010 - -

Les acteurs de la finance ne se fient pas qu’à des facteurs « classiques » : certains font confiance aux astres avant d’investir en Bourse.

En ces temps très difficiles, le monde de la finance essaie de se rassurer comme il peut. Certains pros des marchés font même appel à un analyste et journaliste financier qui utilise... l'astrologie pour anticiper les marchés. Il s'appelle Jean-François Richard et dirige le bulletin mensuel « Bourse Anticipations ». Il a aujourd'hui environ 150 abonnés, mais qui sont-ils ? « La plupart sont des professionnels qui travaillent dans la finance et sur les marchés financiers », explique-t-il. « Il y a aussi une certaine partie de particuliers. Moi je ne fais pas de conseil, je refuse de faire ça parce que je travaille avec l'astrologie et je n'ai pas envie d'attirer des gens qui penseraient que je suis le nouveau gourou qui va gérer leur portefeuille à leur place. Je fais uniquement de l'analyse des marchés, c'est quand même présenté d'une façon un peu plus prudente ».

En ce moment, ce qu'il dit à ces clients n'est pas très optimiste : « L'avenir ne me semble pas très rose parce qu'on est passé d'une configuration planétaire négative Saturne-Neptune en 2006-2008 à une autre configuration négative Saturne Uranus à partir de maintenant et qui va durer jusqu'en 2010. Après 2010, on aura une bonne période pour les marchés mais elle ne dépassera pas deux ans parce que je pense qu'en 2012-2013 l'économie occidentale va à nouveau souffrir. En fait on devrait avoir une crise globale qui va durer jusqu'en 2020 ».

La rédaction et Yann Abback