BFM Patrimoine

PRESSE: Asmussen (BCE): le successeur de Monti devra poursuivre les réformes

BFM Patrimoine
(Dow Jones)--Quiconque gouvernera l'Italie à l'issue des élections législatives de l'an prochain n'aura d'autre choix que de poursuivre les réformes économiques et budgétaires entreprises par Mario Monti, le président du Conseil sortant, a dé

(Dow Jones)--Quiconque gouvernera l'Italie à l'issue des élections législatives de l'an prochain n'aura d'autre choix que de poursuivre les réformes économiques et budgétaires entreprises par Mario Monti, le président du Conseil sortant, a déclaré lundi Jörg Asmussen, membre du directoire de la Banque centrale européenne (BCE), dans un entretien accordé au journal allemand Bild Zeitung.

Le gouvernement de techniciens de Mario Monti "a fait beaucoup en peu de temps: il a regagné la confiance des investisseurs [et] a progressé dans la consolidation budgétaire", a observé Jörg Asmussen.

Le vainqueur des élections législatives "devra avancer sur le même chemin avec le même sérieux", a affirmé le banquier central dans cet entretien.

Jörg Asmussen a par ailleurs indiqué que la France devait "comme convenu" ramener son déficit public à moins de 3% du produit intérieur brut (PIB) l'an prochain. "La France doit améliorer sa compétitivité, sinon ses exportations vont continuer de perdre du terrain". Interrogé sur le risque d'un éclatement de la zone euro si la France se retrouvait dans l'oeil du cyclone, le banquier central a répondu qu'il excluait un tel scénario.

"Nous avons tous intérêt à ce que la France soit saine et forte économiquement. Sinon l'Union économique et monétaire ne peut fonctionner. Les Français le savent aussi et je suis donc certain qu'ils entreprendront les réformes nécessaires".

-Todd Buell, Dow Jones Newswires

(Version française Lydie Boucher)

(END) Dow Jones Newswires

December 10, 2012 04:25 ET (09:25 GMT)

© 2012 Dow Jones & Company, Inc.

Dow Jones Newswires -IDSS2-