BFM Patrimoine

Parrot refait des bénéfices et ça enchante la Bourse

Belle séance boursière pour Parrot après ses résultats du premier trimestre 2017

Belle séance boursière pour Parrot après ses résultats du premier trimestre 2017 - Ethan Miller / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Confirmant le redressement du groupe, les résultats affichés par Parrot au premier trimestre ont été très appréciés par les investisseurs. Le titre a gagné plus de 8% à la Bourse de Paris.

Parrot était à la fête ce lundi à la Bourse de Paris. Le titre a gagné plus de 8,55% sur la séance, clôturant à 9,90 euros. Un cours qu'il n'avait plus atteint depuis le 9 janvier dernier. Le marché a ainsi clairement salué les résultats trimestriels en net progrès du spécialiste français de drones civils.

Le groupe a dégagé un résultat net trimestriel de 6,6 millions d'euros, contre une perte de 40,1 millions d'euros à la même période un an plus tôt, et une perte de 44,7 millions d'euros au quatrième trimestre 2016.

Sur les trois premiers mois de l'année, le chiffre d'affaires du groupe a bondi de 79% à 28,6 millions d'euros, les ventes de drones professionnels (+73%) ayant généré 9,7 millions d'euros tandis que celles des drones grand public, qui ont bénéficié d'une base de comparaison favorable, sont ressorties à 12,2 millions d'euros, contre une perte de 3,1 millions d'euros un an auparavant.

Bonne surprise sur la marge brute

Mais "ce qui tire le titre, la bonne nouvelle (de cette publication), c'est la marge brute qui est proche de 40%, ce qui est plutôt une agréable surprise. Je pense que le marché n'attendait pas cela", a commenté pour l'AFP Laurent Wilk, un analyste d'Invest Securities.

Sur les autres aspects des résultats, "on est complètement dans les clous", a-t-il estimé. "Le redressement se passe plutôt bien, même s'il n'y a pas de miracle", a poursuivi M. Wilk, soulignant que le groupe s'était séparé de 245 personnes et avait confirmé que les charges d'exploitation seront inférieures de 30% à celles de l'année précédente. 

Parrot a confirmé dans son communiqué "son plan de marche qui vise à un retour à la profitabilité en 2018". Pour 2017, le groupe maintient viser "une croissance globale de son chiffre d’affaires et une nette amélioration de sa profitabilité".

François Berthon avec AFP