BFM Patrimoine

Paris: se dirige vers une lourde perte hebdomadaire.

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - Paris renoue avec ses plus bas du jour (-0,75% à -0,8%) alors que Wall Street vient de rouvrir en repli de -0,1% (Dow et 'S&P', -0,25% sur le Nasdaq) alors que les opérateurs anticipaient une hausse symétrique. Décevant

(CercleFinance.com) - Paris renoue avec ses plus bas du jour (-0,75% à -0,8%) alors que Wall Street vient de rouvrir en repli de -0,1% (Dow et 'S&P', -0,25% sur le Nasdaq) alors que les opérateurs anticipaient une hausse symétrique.

Décevant les attentes du marché, les revenus des ménages américains ont augmenté de seulement de 0,1% en juillet selon les chiffres du Département du Commerce et les dépenses de consommation n'ont progressé que de +0,1% alors que les économistes attendaient en moyenne une augmentation de 0,2% des dépenses et de 0,3% respectivement.

Le PMI de Chicago ressort en revanche en hausse de 0,7% à 53 (contre 52,3) mais cette hausse conforme aux attentes ne suscite aucune réaction positive.

Avec un CAC40 qui lâche 0,78% à 3.955, la performance 'hebdo' ressort à -2,8%.
Le FTSE et le DAX reculent respectivement de 0,55% et 0,7%, Madrid -0,9% et l'Euro-Stoxx50 de -0,8% (soit -3,25% hebdo).

Sur le front des valeurs, L'Oréal caracole en tête du CAC, s'adjugeant 4,4%, après avoir annoncé un résultat opérationnel semestriel en hausse de 8%, notamment grâce à une amélioration de ses performances dans les cosmétiques. Dans la presse, le groupe s'est également déclaré prêt à racheter la participation de Nestlé (29,5%).

Saint-Gobain, qui vient juste après, gagne 1% à 35,5 euros, dans le sillage d'un relèvement de recommandation de Crédit Suisse.

Hermès progresse de 2,75% à 254 euros, avec l'amélioration de sa marge opérationnelle à 33,1% au premier semestre, contre 32,1% un an plus tôt.

Inversement, Bouygues lâche -2,4%, CGG plonge de -4,4% sur une recommandation négative de BoA.

Lagardère perd 2% à 23,2 euros, alors que le résultat net part du groupe du premier semestre s'élève à 1.483 millions d'euros, incluant notamment la plus-value de cession de la participation dans EADS.

Le compartiment automobile est délaissé, Peugeot recule de -3,3% et Renault de -2,4.
Ipsen lâche 2,5% à moins de 28 euros, malgré la confirmation de ses perspectives de croissance à long-terme.

Rubis recule de 0,7% à 46,4 euros, avec un résultat net part du groupe de 55,5 millions d'euros pour le premier semestre 2013, en augmentation de 10%, et la cession de la filiale GPL en Allemagne.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance