BFM Patrimoine

Paris: reste bloqué à 5086Pts après le PIB américain.

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris continue de dévisser sous le poids des incertitudes qui entourent les négociations entre la Grèce et ses créanciers. Le CAC40 abandonne 1% à 5086 points après l'annonce à 14h30 de la nouvelle estimation

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris continue de dévisser sous le poids des incertitudes qui entourent les négociations entre la Grèce et ses créanciers. Le CAC40 abandonne 1% à 5086 points après l'annonce à 14h30 de la nouvelle estimation de la croissance américaine.

Le produit intérieur brut (PIB) américain a reculé de 0,7% en rythme annualisé au premier trimestre, selon une deuxième estimation du Département du Commerce. Les économistes anticipaient en moyenne une révision à près de -1% en rythme annualisé, contre +0,2% en estimation initiale.

Toujours du côté des statistiques américaines, seront ensuite dévoilés cet après-midi l'indice PMI pour la région de Chicago, puis l'indice de confiance des consommateurs de l'Université du Michigan au titre du mois de mai.

Concernant la France pour le mois d'avril, les opérateurs ont pris connaissance d'une hausse de 0,1% des dépenses de consommation des ménages et d'une contraction de 0,4% des prix à la production industrielle.

'Alors que les responsables grecs suggèrent qu'un accord sera conclu dans les prochains jours, la présidente du FMI Christine Lagarde a jugé cette hypothèse très improbable et a considéré une sortie de la Grèce de la zone euro comme possible', note Stan Shamu, chez IG.

'On peut s'attendre à ce que de nombreux gros titres à propos de ce dossier amènent à de la volatilité au cours des prochaines semaines, alors que 1,6 milliard d'euros doit être remboursé sous forme de quatre tranches', poursuit le stratège de marchés.

'Les marchés détestent l'incertitude et risquent de laisser passer les premières échéances de remboursement de la Grèce avant de reprendre une tendance plus positive sur le moyen terme qui se situe autour des 5400 / 5500 points', estiment les chartistes de Barclays Bourse.

Du coté des valeurs, Vivendi (-0,4%) a annoncé la finalisation de la cession de GVT, sa filiale brésilienne de télécommunications, pour une valeur d'entreprise de 7,5 milliards d'euros.

Capgemini recule de 1,6% : le titre essuie une correction d'autant plus forte qu'il avait bien résisté la veille (+0,2%) grâce à une réunion investisseurs tenue par le géant informatique à La Défense.

Elior prend 0,9%, le groupe de restauration collective s'étant déclaré confiant dans sa capacité à atteindre ses objectifs annuels à l'occasion de la présentation de ses résultats du premier semestre.

Tout en maintenant sa recommandation 'neutre' sur Soitec (-3,6%), Bryan Garnier réduit sa valeur intrinsèque ('fair value') de 1,1 à 0,75 euro, au lendemain d'une conférence investisseurs tenue par le fabricant de plaques de silicium sur isolants (SOI).

Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance