BFM Patrimoine

Paris: résistance haussière malgré un mauvais indicateur US.

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - D'abord branchée sur courant alternatif ce jeudi, avec une actualité réduite tant sur le front macroéconomique que sur celui des valeurs, jeudi de l'Ascension oblige, la Bourse de Paris se maintient en territoire positif dep

(CercleFinance.com) - D'abord branchée sur courant alternatif ce jeudi, avec une actualité réduite tant sur le front macroéconomique que sur celui des valeurs, jeudi de l'Ascension oblige, la Bourse de Paris se maintient en territoire positif depuis la mi-séance.

Peu après 16h00, le CAC 40 est bien parti pour mettre un terme à une série de trois séances consécutives de baisse. L'indice phare avance en effet de 0,9% à 5.001 points dans des volumes faibles (1,85 milliards d'euros, plus de deux fois moins qu'hier à la clôture) malgré la persistance de tensions sur les taux longs des deux côtés du Rhin.

Les marchés actions ont cependant repris de la hauteur dans le sillage de Wall Street et malgré la vigueur de l'euro, lequel progresse de 0,5% face au dollar à 1,1401, ce qui tend à pénaliser les entreprises exportatrices du Vieux Continent.

Concernant les indicateurs du jour, le Département américain du Travail a dénombré 264.000 nouveaux inscrits aux allocations chômage lors de la semaine close le 9 mai, contre 265.000 au terme de la semaine précédente (chiffre non révisé) et une hausse autour de 275.000 anticipée par le consensus.

La faiblesse des prix à la production pour la demande finale - ils ont baissé 0,4% le mois dernier aux Etats-Unis alors que les économistes tablaient en moyenne une hausse de l'ordre de 0,1% -, elle, ne pèse pas sur la tendance. Il convient par ailleurs de préciser qu'hors composantes volatiles que sont l'alimentation, l'énergie et les services commerciaux, l'indice des prix producteurs a crû de 0,1% en avril, conformément aux attentes.

S'agissant des valeurs, CGG (+2,9%) est deuxième du SBF 120 et poursuit sa dynamique favorable des derniers jours, entretenue par des gains de nouveaux contrats et des commentaires favorables d'analystes.

A contrario, Saint-Gobain (-1,2%) évolue à rebours de la tendance, victime d'une dégradation à 'sous-performance' de Crédit Suisse.

Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance