BFM Patrimoine

Paris: rebond limité, comme WStreet, le baril plonge de -4%.

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - Wall Street aborde la mi-séance avec un acquis de +0,2%... qui correspond très exactement aux anticipations formulées par les opérateurs dès l'ouverture des 'futures' à 14H30. Rien de plus, rien de moins avec +0,25% sur le

(CercleFinance.com) - Wall Street aborde la mi-séance avec un acquis de +0,2%... qui correspond très exactement aux anticipations formulées par les opérateurs dès l'ouverture des 'futures' à 14H30.
Rien de plus, rien de moins avec +0,25% sur le 'S&P' ou le 'Dow' et +0,12% sur le Nasdaq; exactement les mêmes scores que vers 17H35.

Il s'agit de la 4ème séance de quasi stagnation de Wall Street et cela en devient troublant car dans le même temps, le pétrole s'effondre de -4% vers 91,4$. cela sent le contrepied massif sur des positions spéculatives constituées en vue du 'QE3' annoncé il y a une semaine.
La barre psychologique des 100$ a été testé sur le NTMEX et... patatras!

Le CAC40 achèvait la séance de mercredi sur une note plutôt positive de +0,54% mais dans des volumes qui demeurent modestes (2,6MdsE à 17H30 et 3,1MdsE en clôture).
L'indice était encore dans le rouge une heure auparavant (comme à l'heure du déjeuner) mais le support des 3.500Pts n'a jamais été véritablement testé et encore moins attaqué: les acheteurs n'ont eu aucun mal à reprendre la main dès que Wall Street -après des débuts très hésitants- est repassé dans le vert.
Chez nos voisins, Amsterdam, Bruxelles et Milan ont grappillé +0,1%, Madrid; Francfort et Londres ont repris +0,4 et +0,6%, l'Euro-Stoxx50 affiche +0,55% (tout comme Paris).

Le rebond des indices est purement 'technique' pour l'instant et cela ne traduit pas de forte conviction haussière: les acheteurs à Wall Street restent timides.

Un tout petit coup de chapeau de +0,2% a salué vers 16H la hausse de 7,8% des reventes de logements anciens aux Etats Unis, c'est tout.

D'autres statistiques américaines concernant l'immobilier avaient laissé les marchés de marbre à 14H30: les mises en chantier ressortent en hausse de +2,3%, soit un rythme annuel proche de 750.000 (contre 765.000 attendu) et les permis de construire sont en légère baisse de -1% (un peu mieux que prévu).

Les investisseurs font également preuve d'un enthousiasme mesuré après l'annonce du nouveau programme d'assouplissement monétaire japonais ce matin (le 'quantitative easing' nippon est porté de 700 à 800MdsE).

'La guerre des monnaies est une nouvelle fois d'actualité. Et la perspective d'une liquidité abondante devrait continuer à favoriser les actifs risqués (donc les actions)', note Barclays Bourse.

Les timides gains du Dollar n'expliquent pas l'effondrement du baril sur le NYMEX : l'Euro reflue au contact des 1,3030$, soit 1% reperdu sur ses 'plus hauts' de la semaine (contre -6% pour la baril de 'WTI' à New-York en 3 séances).

Sur le plan des valeurs, Michelin avance de 1,5%, le fabricant de pneumatique ayant revu à la hausse ses projections à l'horizon 2015. A cette date, il vise un résultat opérationnel avant éléments non récurrents de l'ordre de 2,9 milliards d'euros.
Sanofi contribue largement à la progression du CAC40 avec un gain de +1,8%, ainsi que Total avec +1,1% (malgré la chute du pétrole) et l'Air Liquide avec +1,95%.
Symétriquement, net recul de Legrand -1,35%, Schneider -2,25%, Arcelor -2,4%.

TF1 perd 3%, miné par une note d'UBS qui dégrade son conseil de 'achat' à 'neutre', avec un objectif de cours ramené de huit à 7,7 euros: le courtier pointe une aggravation des tendances dans les recettes publicitaires en France.

Mal classé au sein du SBF 120, Zodiac s'affaisse de 2,5%, au lendemain de la publication par l'équipementier aéronautique d'une croissance organique de 14,3% pour son chiffre d'affaires de l'exercice 2011-2012.
Eurodisney rechute de -7% alors que l'hypothèse d'un rachat par Walt Disney Company s'éloigne.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance