BFM Patrimoine

Paris: les prises de profit l'emportent mais WStreet résiste

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris termine pratiquement inchangée (-0,06%) à 4.437Pts, dans des volumes 'ultra light' de 2,5MdsE, à l'issue d'un épisode de stagnation qui aura duré plus de 6 heures entre 4.444 et 4.430Pts. Le CAC40 est rev

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris termine pratiquement inchangée (-0,06%) à 4.437Pts, dans des volumes 'ultra light' de 2,5MdsE, à l'issue d'un épisode de stagnation qui aura duré plus de 6 heures entre 4.444 et 4.430Pts.

Le CAC40 est revenu à l'équilibre après une tentative de rebond initial vers 4.460Pts: sur l'ensemble de la semaine, les pertes totalisent -2,3% et il en est de même pour l'Eurostoxx50 qui lâche -0,13% et -2,2% hebdo... tandis que l'Euro-Stoxx600 grappille +0,05% grâce à Londres et ses +0,35% assez inattendus.

A Wall Street, le Dow Jones cède 0,35%, le 'S&P' -0,2% et le Nasdaq -0,05%.

La publication de l'indice de confiance du consommateur américain 'UMich' n'a eu aucun impact sur la tendance alors qu'il a été révisé en hausse un peu plus forte que prévu pour le mois de juin.

Calculé par l'Université du Michigan, cet indice s'est établi à 82,5 en donnée définitive, contre 81,2 en estimation préliminaire et 82 anticipé.

'Les marchés ont besoin de souffler et cherchent des prétextes pour consolider', estiment les gérants de Barclays Bourse. 'A très court terme, l'absence de catalyseur à la hausse et la fragilité technique passagère incitent à attendre avant de reprendre des positions à l'achat', expliquent-ils.

La veille, les marchés américains étaient parvenus à revenir à l'équilibre après avoir dans un premier temps réagi négativement aux déclarations de James Bullard, le président de la Fed de Saint Louis, selon lequel une première hausse de taux pourrait intervenir dès le premier trimestre 2015.

En l'absence d'indicateurs, les investisseurs suivent avec intérêt les deux introductions programmées aujourd'hui à Paris.

Le spécialiste de l'assurance-crédit Coface flambe de 5,6% à près de 11 euros pour ses premiers pas sur Euronext, faisant apparaître une capitalisation de plus de 1,7 milliard d'euros.

Legrand et Safran ont soutenu le CAC40 avec +2%, Airbus affichait +1,55% mais ces hausse ont été contrebalancées par -1,15% sur Bouygues, -1,25% sur Orange et -1,85% sur Veolia.

Worldline, la filiale de paiement d'Atos, est moins recherchée et recule de 0,2% à 16,35 euros pour ses premières cotations. Sa valorisation ressort tout de même autour de 2,1 milliards d'euros aux cours actuels.

Gameloft s'est envolé de +7,15% alors que les analystes jugent la société bien placée pour l'Android TV avec un projet de développement de neuf jeux à succès issus de son portefeuille pour la plateforme.

Alors que l'Oréal (+0,08%) publiera ses comptes semestrielles le 31 juillet, Bryan Garnier reconduit son conseil à 'acheter' sur la valeur avec un objectif de cours à 152 euros.

En tête du SBF-120, Groupe Eurotunnel a grimpé de +3,25% alors qu'Oddo relève sa recommandation sur de 'neutre' à 'achat' et son objectif de cours de 9,2 à 11,2 euros, percevant 'de nombreux catalyseurs pour alimenter la croissance'.

Symétriquement, Soitec a poursuivi sa décrue (-3,6% ce vendredi et -28% hebdo) et finissait lanterne rouge du SBF.

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance