BFM Patrimoine

Paris: légère hausse malgré les pétrolières.

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - D'abord orienté à la baisse, le CAC 40 est désormais stable. La séance est chargée sur tous les fronts. Vers 13h30, l'indice phare grappille 0,3% à 4.623 points. 'L'optimisme de la Fed (NDLR: pour rappel, son comité de po

(CercleFinance.com) - D'abord orienté à la baisse, le CAC 40 est désormais stable. La séance est chargée sur tous les fronts.

Vers 13h30, l'indice phare grappille 0,3% à 4.623 points.
'L'optimisme de la Fed (NDLR: pour rappel, son comité de politique monétaire s'est réuni hier soir) fait rejaillir le spectre d'une augmentation prochaine des taux directeur aux Etats-Unis. Par ailleurs, la situation de la Grèce continue d'inquiéter les investisseurs même si les marchés ont jusque là bien réagi', commente-t-on chez Saxo Banque.

Le nouveau gouvernement semble en effet passé maître dans l'art de déconcerter, se prononçant contre de nouvelles sanctions occidentales contre la Russie dans le cadre de la crise ukrainienne. Considérant qu'Athènes dispose d'un levier, plus exactement d'un droit de veto et peut à cet égard faire 'capoter' la politique de Bruxelles à l'endroit du régime de Vladimir Poutine, cette posture revient sans doute à montrer à l'UE la détermination du nouveau régime à obtenir la renégociation de l'abyssale dette grecque.

Le torchon ne brûle pas (encore ?) et les discours officiels sont évidemment empreints de bonne volonté de part et d'autre, mais force est d'admettre que les négociations avec la Troika n'auront rien d'une formalité.

Nonobstant le 'cas grec' et le discours de la Fed, qui n'a toutefois pas apporté de précisions calendaires quant à une remontée des taux, 'le cocktail BCE, baisse du pétrole et baisse de l'euro devrait commencer à produire des effets euphorisants sur les prochains résultats', assurent les équipes de Barclays.

Pour l'heure, et en attendant la publication cet après-midi des chiffres hebdomadaires du chômage aux Etats-Unis et le chiffre des promesses de ventes de logements en décembre, le sentiment économique s'est légèrement amélioré sur le Vieux Continent en janvier. Les indices ESI de la Commission européenne qui le mesure ont en effet grimpé de 0,6 point à 101,2 points dans la zone euro et de 0,5 point à 104,6 points dans l'Union européenne.

L'Allemagne a par ailleurs fait état de 8.000 chômeurs de moins au mois de janvier, selon des données corrigées de variations saisonnières. 'Les tensions sur le marché du travail constituent une bonne nouvelle pour l'économie, puisqu'elles soutiennent la confiance des ménages ainsi que la croissance des salaires et donc la consommation privée', a décrypté Natixis.

Enfin, sur le front des valeurs, Vallourec décroche de 5,2% dans le sillage de l'annonce d'une dépréciation jeudi de plus d'un milliard d'euros. Total (-1%), Technip (-2,1%) et CGG (-3,5%) sont les victimes collatérales de cette énième mauvaise nouvelle du fabricant de solutions tubulaires premium et plus encore des mauvais comptes trimestriels de Royal Dutch Shell. Ainsi les pétrolières et les parapétrolières ne profitent-elles pas de la légère hausse des cours de l'or noir.

Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance