BFM Patrimoine

Paris: le Portugal rassure.

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris entame à la hausse une semaine autrement plus calme que la précédente. Vers 14h50, le CAC 40 s'adjuge 0,8% à 4.235 points. Seule statistique macroéconomique du jour, les prix à la production industrielle

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris entame à la hausse une semaine autrement plus calme que la précédente.

Vers 14h50, le CAC 40 s'adjuge 0,8% à 4.235 points.

Seule statistique macroéconomique du jour, les prix à la production industrielle ont augmenté de 0,1% le mois dernier dans la zone euro, après un recul de 0,1% le mois précédent.

Cet indicateur encourageant a été précédé d'une autre bonne nouvelle : l'annonce ce week-end d'un plan de sauvetage de la banque portugaise Espirito Santo. Lisbonne a décidé d'investir 4,4 milliards d'euros afin de recapitaliser le secteur bancaire national afin d'éviter 'un risque de cessation de paiements qui l'aurait mis en danger', a expliqué le gouverneur de la Banque centrale portugaise Carlos Costa.

Les autorités ont par ailleurs décidé de 'scinder la banque en deux, afin de séparer les actifs toxiques du reste des actifs sains, lesquels seront regroupés dans une nouvelle entité, baptisée 'Novo Banco', qui sera contrôlée par le Fonds de résolution des banques portugaises', a rapporté Aurel BGC.

Analyste chez Saxo Banque, Christopher Dembik juge pour sa part ce plan d'aide 'suffisamment crédible pour endiguer les craintes de nouvelle crise bancaire en Europe du Sud'.

Pour autant, le climat est à ses yeux 'toujours aussi anxiogène sur le marché'. 'Le dossier demeure explosif malgré l'intervention étatique portugaise. Il conviendra donc de maintenir une certaine vigilance dans les prochains jours sur cette affaire, notamment sur la division de la banque en deux entités distinctes', estiment de leur côté les analystes de XTB France.

Au chapitre des valeurs, Crédit Agricole, qui détient 14,6% du capital d'Espirito Santo et publiera ses comptes semestriels demain, grimpe de 1,6% à 10,2 euros. Les bancaires dans leur ensemble sont bien orientées, BNP Paribas et Société Générale gagnant pour leur part respectivement 1,6 et 1,4%.

A contrario, CGG cède encore 3,1% à 7,4 euros alors qu'UBS a réduit son objectif de cours sur le titre du groupe parapétrolier spécialisé dans l'ingénierie sismique.

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance