BFM Patrimoine

Paris: le CAC 40 à la relance avant la Fed.

BFM Patrimoine

(CercleFinance.com) - Après sept séances sur huit dans le rouge, la Bourse de Paris évolue sur une note positive à quelques heures de la réunion de la Fed et à la veille du référendum sur l'indépendance de l'Ecosse. A un peu plus d'1h30 de l

(CercleFinance.com) - Après sept séances sur huit dans le rouge, la Bourse de Paris évolue sur une note positive à quelques heures de la réunion de la Fed et à la veille du référendum sur l'indépendance de l'Ecosse.

A un peu plus d'1h30 de la clôture, le CAC 40 se donne un peu d'air et s'adjuge 0,8% à 4.443 points.

'La sortie de consolidation est prochaine pour l'indice phare', estime Christopher Dembik, économiste chez Saxo Banque.

Les investisseurs semblent attendre sereinement la réunion de la Fed, laquelle pourrait déboucher sur de nouveaux éléments quant à une prochaine remontée de ses taux directeurs.

'Ils se disent que si la Réserve fédérale ne modifie pas son discours ce soir, elle ne prendra pas le risque de le modifier en octobre', relaie les équipes de Barclays Bourse, qui soulignent par ailleurs que la prochaine réunion du comité de politique monétaire de l'institution avec conférence de presse n'aura lieu qu'en décembre prochain.

Les marchés regarderont en particulier si la Fed conservera l'expression 'durée considérable' au sujet du maintien de ses taux actuels, ce qui écarterait la menace d'un relèvement accéléré du loyer de l'argent.

Toujours au chapitre macroéconomique, les opérateurs ont pris connaissance ce matin d'une révision à la hausse de 0,1 point du taux d'inflation annuel de la zone euro en août. Celui-ci s'établit donc à 0,4% en version définitive, loin de l'objectif de 2% fixé par la BCE.

Le taux de chômage britannique sur les trois mois de mai à juillet est, lui, ressorti à 6,2%, 1,5 point de moins qu'un an auparavant.
Outre-Altantique, les prix à la consommation en août ont en revanche déçu.

Plombés par une chute des tarifs de l'énergie, ils ont en effet reculé de
0,2%, après une progression de 0,1% en juillet et alors que les économistes tablaient sur leur stabilité.

Du côté des valeurs, le conflit continue de faire rage entre les pilotes grévistes d'Air France et la direction de la compagnie au sujet du développement de sa filiale low cost Transavia, mais le titre Air France-KLM (+3,9% à 8,3 euros) bénéfice de rachats à bons comptes après les fortes baisses enregistrées hier et avant-hier.

Eramet signe de son côté la plus forte progression du SBF 120 et bondit de 12,1% à 90,2 euros après qu'Exane BNP Paribas a relevé son conseil de 'neutre' à 'surperformance'. Après un début d'année sans relief, les achats de matières premières de la Chine devraient se redresser à partir du quatrième trimestre, anticipe l'intermédiaire.

A contrario, les perspectives annuelles de Zodiac Aerospace (-4,7% à 24,6 euros) sont mal accueillies. Et pour cause: l'équipementier aéronautique, dont le chiffre d'affaires annuel a tout de même crû de 7,2%, a prévenu que la croissance de son résultat opérationnel courant (ROC) annuel sera affectée par les surcoûts liés à la résolution des retards de production rencontrés par les branches 'Galleys & Equipment' et 'Seats'.

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance