BFM Patrimoine

Paris: le CAC 40 à l'assaut des 4.400 points.

BFM Patrimoine

(CercleFinance.com) - Injustifiée aux yeux de nombre d'observateurs et d'analystes, la dynamique haussière n'en persiste pas moins à la Bourse de Paris, soutenue aujourd'hui par de bonnes nouvelles sur le front macroéconomique en France et de l'a

(CercleFinance.com) - Injustifiée aux yeux de nombre d'observateurs et d'analystes, la dynamique haussière n'en persiste pas moins à la Bourse de Paris, soutenue aujourd'hui par de bonnes nouvelles sur le front macroéconomique en France et de l'autre côté du Rhin. En sus d'une prolongation de 'l'effet BCE'.

Vers 13h30, le CAC 40 engrange 0,5% à 4.391 points, avec donc la résistance des 4.400 points en ligne de mire.

Economiste chez Saxo Banque, Christopher Dembik juge néanmoins 'peu probable' que l'indice phare réussisse dans l'immédiat à franchir ce seuil. Et l'expert d'attribuer sa bonne tenue actuelle au soutien prolongé des banques centrales, entre les propos 'offensifs' et accommodants du gouverneur de la BCE Mario Draghi vendredi dernier à Francfort, le programme de rachats d'actifs initié un peu plus tôt par la Banque du Japon et le récent coup de pouce chinois, à savoir la baisse du taux directeur de la banque centrale de vingt-cinq points de base (à 2,75%) et la diminution de quarante points de base de son taux sur les prêts à un an de 6 à 5,6%.

Ces derniers signaux ont selon M. Dembik 'toutes les chances d'entretenir l'exubérance irrationnelle sur les marchés financiers à court et à moyen terme'.

Une exubérance qui plus est entretenue par la hausse de 0,1% du PIB de l'Allemagne sur le trimestre écoulé. Ainsi la première économie de l'eurozone a-t-elle échappé de justesse à la récession, essentiellement grâce à la hausse de 0,7% de la consommation des ménages.

Dans l'Hexagone, l'insigne faiblesse des ventes de logements neufs au troisième trimestre - elles ont atteint leur plus bas depuis fin 2008 - tend par ailleurs à être compensée par la légère amélioration du climat conjoncturel dans l'industrie manufacturière ce mois-ci. L'indicateur qui le synthétise est en effet ressorti à 99 points, soit une progression d'un point en séquentiel.

La principale donnée macroéconomique du jour proviendra cependant des Etats-Unis avec la publication de la deuxième estimation du PIB au troisième trimestre. Celui-ci est ressorti à 3,5% et les économistes tablent sur une révision en baisse autour de 3,2%. L'indice de confiance des consommateurs du Conference Board est de son côté attendu à 16h00.

S'agissant des valeurs, les bancaires continuent de tirer leur épingle du jeu - 'l'effet Draghi', toujours lui -, Crédit Agricole (+3,5% à 11,2 euros) Société Générale (+3% à 40 euros) et BNP Paribas (+2,2% à 51,3 euros) figurant toutes trois dans le top 5 des plus fortes hausses du CAC 40.

Zodiac Aerospace grimpe de son côté de 4,3% à 25,3 euros à la faveur de comptes annuels solides et de prévisions rassurantes pour l'exercice 2014/2015.

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance