BFM Patrimoine

Paris: gain hebdo de +1%, WStreet dans le rouge, baril à 67$

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - La tradition a été respectée en Europe, tous les indices terminent au plus haut, inspirés par un nouveau d'artifices de records absolus à Wall Street en début de séance (qui vient de s'achever à 19H, festivités de Thank

(CercleFinance.com) - La tradition a été respectée en Europe, tous les indices terminent au plus haut, inspirés par un nouveau d'artifices de records absolus à Wall Street en début de séance (qui vient de s'achever à 19H, festivités de Thanksgiving oblige).
La Bourse de Paris a gagné +0,18% à 4.390Pts à contre courant des chiffres du jour et de la conjoncture (la performance hebdomadaire s'établit à +0,8% (et à +6,5% sur le mois écoulé).

L'Euro-Stoxx50 gagne 0,1% alors que Francfort termine stable après avoir retracé son zénith historique à 10.000Pts.
A Wall street, nous venons d'assister une fin de séance tout à fait inattendue à la veille du weekend avec un décrochage incompréhensible des indices au cours du dernier quart d'heure.

Le 'S&P' a fini dans le rouge (-0,25% 2.068, plombé par les pétrolières) mais nouveau record du Nasdaq (+0,1% à 4.792 après un zénith à 4.811Pts) ou du Dow Jones (+0,001% à 17.828) puis du S&P500 (2.076Pts à l'ouverture).
La séance de vendredi a été marquée par une nouvelle capitulation du pétrole, avec un baril WTI qui abandonnait 2,5% à 67,1$, au plus bas depuis décembre 2009 (soit -12,5% hebdo et -17,5% mensuel).

'L'accélération du repli des prix de l'énergie conjuguée aux niveaux dangereux de l'inflation en Europe envoient des signaux très négatifs', s'alarme ce matin Nour Al-Hammoury, stratège de marché chez ADS Securities.

Un argument balayé par les économistes de Citi, qui estiment au contraire que la croissance mondiale va bénéficier d'un baril bon marché.

'Le contexte de désinflation est commun au monde entier et signifie que les politiques monétaires vont rester accommodantes pendant un bon moment', explique le bureau d'études.

'Une remontée de la croissance sur fond d'inflation et de taux d'intérêt faibles devrait soutenir les marchés d'actions et les actifs risqués en général', assure Citi.

Du coté des statistiques, le taux de chômage corrigé des variations saisonnières s'est établi à 11,5% dans la zone euro en octobre 2014, stable comparé à septembre, selon les données d'Eurostat.

Le taux d'inflation annuel de la zone euro est estimé à 0,3% en novembre 2014, en baisse par rapport au mois d'octobre, où il était de 0,4%, selon une estimation rapide publiée par Eurostat.
La France connait une nouvelle chute de -0,9% de la consommation en octobre... à comparer avec -4% au japon.

Les valeurs pétrolières ont plombé le marché à la baisse dans le sillage des cours du brut, retombés sous les 70 dollars le baril. Mais les pertes de Total et technip ont été réduits de moitié au cours de la dernière heure à -2%, Vallourec cède également 3% et Maurel & Prom (qui ne permet pas de manipuler un indice) finit au plus bas, à -4,25%.

Air France-KLM bondit en revanche de 6,4% alors que la baisse du prix du pétrole devrait permettre aux compagnies aériennes d'alléger leur facture de kérosène.

Hermès s'adjuge 1,35% alors que Bryan Garnier a relevé sa recommandation sur le titre de 'neutre' à 'acheter' et sa valeur intrinsèque ('fair value') de 225 à 305 euros.

Ingenico prend 3,1% à la suite d'un relèvement de recommandation de Morgan Stanley, passé à 'surpondérer' sur la valeur avec un objectif relevé de 55 à 104 euros.

Citi a relevé sa recommandation sur CGG de 'vendre' à 'neutre' après avoir relevé son objectif de cours sur la valeur de 5,5 à 8,4 euros.

Club Med finit prend 0,65% après avoir annoncé un Résultat Net de -9 ME sur l'exercice 2014. Le groupe s'attend à un résultat net positif sur l'exercice 2015.

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance