BFM Patrimoine

Paris: fin de séance terne avant la pause de Noël.

BFM Patrimoine

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris termine sur une hausse réduite cette séance écourtée avant la pause de Noël : ses gains initiaux se sont affaissés brutalement au vu des 'futures' américains qui pointaient une ouverture terne dans l'at

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris termine sur une hausse réduite cette séance écourtée avant la pause de Noël : ses gains initiaux se sont affaissés brutalement au vu des 'futures' américains qui pointaient une ouverture terne dans l'attente de donnée économiques.

A la clôture, l'indice CAC40 n'affiche qu'un gain de près 0,1% à 4218,4 points dans un volume d'échange anémique de 420 millions d'euros. Ailleurs en Europe, Londres a progressé de 0,2%, tandis que Francfort, Milan et Zurich sont restées fermées.

'En raison de la pause de Noël - qui entraînera la fermeture anticipée des places qui sont encore ouvertes - les volumes devraient être extrêmement minces, ce qui nous incite au calme...', a prévenu ce matin un gérant de Barclays Bourse.

De l'autre côté de l'Atlantique, les 'futures' sur le S&P500 et le Nasdaq 100 pointent une ouverture atone, après une séance de lundi marquée par des hausses de près de 0,5% à 16.295 points pour le Dow Jones et de 1,1% à 4.149 points pour le Nasdaq Composite.

Brenda Kelly, stratégiste chez IG, estimait à ce sujet que 'les indices américains profitent de l'optimisme entourant la croissance américaine, encouragé par de nombreux indicateurs ces derniers temps'.

La prudence prend toutefois le dessus à l'heure de la clôture à Paris, avant la parution des commandes de biens durables aux Etats-Unis, attendues en hausse de 1,6% en novembre, puis des ventes de logements neufs américains sur la même période.

Concernant la France, l'Insee a confirmé une contraction de 0,1% du PIB au troisième trimestre, mais indiqué que la consommation des ménages s'est redressée de 1,4% en novembre du fait d'un rebond des dépenses en énergie.

Du côté des valeurs, Publicis a pris 0,6% à 64,9 euros, après la cession par le groupe de communication de sa participation de 49% dans Régie 1, la régie publicitaire d'Europe 1, qui devient donc la filiale à 100% de Lagardère (-1% à 26,4 euros).

AXA a cédé 0,3% à 19,8 euros après un accord conclu avec Vienna Insurance Group afin de lui céder ses activités d'assurance vie, épargne, retraite en Hongrie, transaction qui se traduira par une moins-value exceptionnelle d'environ 40 millions d'euros.

Eiffage a progressé de 0,7% à 41,3 euros, au lendemain de la vente par le groupe de construction-concession de deux sociétés dédiées à des partenariats public-privé (PPP) pour une valorisation globale de 272 millions d'euros.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance