BFM Patrimoine

Paris: en léger repli dans l'attente de l'emploi US.

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - Après quatre séances de hausses d'affilée, la Bourse de Paris temporise dans l'attente des chiffres mensuels de l'emploi américain. Vers 13h40, le CAC 40 se replie de 0,35% à 4.685 points. La fermeté de la Banque centrale

(CercleFinance.com) - Après quatre séances de hausses d'affilée, la Bourse de Paris temporise dans l'attente des chiffres mensuels de l'emploi américain. Vers 13h40, le CAC 40 se replie de 0,35% à 4.685 points.

La fermeté de la Banque centrale européenne (BCE) à l'égard de la Grèce, qui marque un tournant dans les relations des créanciers internationaux avec le nouveau gouvernement et constitue un facteur anxiogène pour les marchés, est reléguée au second plan, tout comme le conflit ukrainien et ses conséquences pour les relations entre la Russie et l'Occident, à l'approche des statistiques mensuelles de l'emploi outre-Atlantique, LE grand rendez-vous macroéconomique de la semaine.

Le consensus table sur 230.000 créations de postes et sur un taux de chômage de 5,6% pour le mois écoulé, alors que les résultats de l'enquête ADP sur l'emploi privé ont été décevants et qu'a contrario les chiffres hebdomadaires du chômage ont révélé un nombre de nouveaux inscrits inférieurs aux anticipations des économistes.

'Les créations d'emplois doivent être restées importantes au mois de janvier, soutenant les revenus salariaux des ménages (à défaut d'observer une hausse du salaire horaire moyen), et le taux de participation au marché du travail devrait remonter si les ménages ont le sentiment que l'emploi est 'abondant' ', commente-t-on chez Aurel BGC.

Il n'est cependant 'pas impossible que certains secteurs affichent une réduction significative de leurs embauches en janvier, notamment dans le secteur de la distribution', estiment ses équipes.

Du côté des indicateurs européens, la production industrielle allemande n'a crû que de 0,1% en séquentiel en novembre, pénalisée par le recul de l'activité dans le secteur de la construction, alors que les économistes escomptaient une progression quatre fois plus importante.

S'agissant des valeurs, Alcatel-Lucent (+3,7%) est en tête de l'indice phare après avoir fait état d'une marge brute supérieure au consensus au titre de son quatrième trimestre et d'une forte réduction de sa perte nette en 2014.

Bolloré (+3%) signe pour sa part la plus forte hausse de l'indice SBF120 alors que son projet de réaliser une infrastructure de recharge pour véhicules électriques a été reconnu de 'dimension nationale' par le gouvernement.

Enfin, les valeurs pétrolières et parapétrolières comme Maurel & Prom
(+1,4%) et Vallourec (+1,5%) tiennent également le haut du pavé alors que les barils de Brent et de WTI grimpent de respectivement 2 et 2,3% à 58,2 et 51,9 dollars.

Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance