BFM Patrimoine

Paris: dopé par l'indice ISM manufacturier.

BFM Patrimoine

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris a accéléré brusquement à l'annonce d'un indice ISM manufacturier américain venu contredire celui de Markit. Vers 16h20, le CAC40 s'adjuge 2,3% à 3432 points, surperformant le FTSE et le DAX (+1,6% chacun

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris a accéléré brusquement à l'annonce d'un indice ISM manufacturier américain venu contredire celui de Markit. Vers 16h20, le CAC40 s'adjuge 2,3% à 3432 points, surperformant le FTSE et le DAX (+1,6% chacun) et le Dow Jones (+1,1%).

Le secteur manufacturier des Etats-Unis a opéré une accélération surprise au mois de septembre, à en croire l'indice ISM manufacturier qui est ressorti à 51,5 le mois dernier après 49,6 en août. A titre de comparaison, les analystes ne l'attendaient qu'en légère hausse à 50.

Parues un peu plus tôt, l'indice PMI manufacturier de Markit a pourtant reculé à 51,1 en septembre, soit un plus bas depuis trois ans. En estimation préliminaire, il avait été annoncé stable par rapport à son niveau d'août, à 51,5.

De ce côté de l'Atlantique, si l'indice PMI manufacturier de la France s'est replié à 42,7 en septembre, son plus bas niveau depuis avril 2009, celui de la zone euro a remonté à 46,1 en septembre, un plus haut depuis six mois.

Les marchés profitent encore des 'stress tests' des banques espagnoles, qui n'ont pas révélé de mauvaises surprises : leurs besoins de recapitalisation se montent à près de 60 milliards d'euros, un niveau 'en-dessous de l'enveloppe de l'aide de l'Europe', selon Aurel BGC.

'L'Espagne devrait dans les jours à venir demander une aide financière aux pays de l'Union Européenne pour un montant de 40 milliards d'euros pour financer la recapitalisation de ses banques les plus affaiblies', pronostique Saxo Banque.

Sur le front des valeurs, c'est Crédit Agricole (+6,9% à 5,7 euros) qui prend la tête du CAC40, dopé par son entrée en négociations exclusives avec Alpha Bank pour la cession de la totalité du capital de sa filiale grecque Emporiki.

Alstom grimpe de 4% à 28,4 euros, après s'être vu confier un contrat de 410 millions d'euros pour la fourniture d'équipements et la maintenance de la nouvelle centrale au gaz de Carrington, près de Manchester.

Michelin prend 4,3% à 63,6 euros, sous l'impulsion d'un relèvement de recommandation à l'achat chez UBS, alors qu'Alcatel-Lucent lâche au contraire 2,4% à 0,84 euro, après une dégradation à 'vendre' du même broker.

En hausse de 0,1% à 36,6 euros, Renault figure à la traîne : le constructeur automobile au losange a accusé une baisse de 29,1% de ses volumes en France en septembre, pour un marché en recul de 17,3%.

ArcelorMittal avance de 0,8% à 11,2 euros, alors que le géant de la sidérurgie a annoncé son intention de fermer de manière définitive les hauts-fourneaux de Florange, à l'issue d'une réunion du comité central d'entreprise.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance