BFM Patrimoine

Paris: dans le rouge malgré PIB et avant les statistiques US

BFM Patrimoine

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris se maintient dans le rouge malgré la bonne surprise liée aux PIB de la France et de l'Allemagne. L'indice CAC 40 limite son repli à 0,4% à 3386 points, ce qui lui permet de sauvegarder le support important

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris se maintient dans le rouge malgré la bonne surprise liée aux PIB de la France et de l'Allemagne. L'indice CAC 40 limite son repli à 0,4% à 3386 points, ce qui lui permet de sauvegarder le support important des 3375/3380 points.

La monnaie unique européenne semble cette semaine tenter de se stabiliser après une chute significative depuis la fin du mois d'octobre, où elle cotait 1,30 dollar environ. Après un point bas de deux mois à 1,2662 dollar mardi, la parité euro/dollar progresse de 0,2% à 1,2760 dollar.

'Les tensions au Proche-Orient et le blocage autour du budget US pèsent sur l'ensemble des indices', estiment les stratèges de Saxo Banque. Les indices américains se sont enfoncés dans le rouge hier en fin de séance, avec un Dow Jones qui chutait de 1,5% à la clôture pour atteindre son plus bas niveau depuis le 12 juillet dernier.

Le catalyseur de la correction a été la première conférence de presse du président Obama, qui a confirmé son souhait de voir expirer les réductions d'impôt profitant aux 2% des contribuables les plus riches.

'Son argument consiste à affirmer que cela ne nuira pas aux dépenses d'investissements des entreprises, mais cela n'a pas convaincu le marché', note un vendeur.

En Europe, la France a annoncé ce matin avoir enregistré un léger rebond de la croissance à 0,2% au troisième trimestre après un fléchissement de 0,1% de l'activité au deuxième trimestre. L'Allemagne a de son côté un PIB en hausse de 0,2% pour le troisième trimestre.

Si ces chiffres sont conformes, voire supérieures, aux attentes, les analystes s'inquiètent surtout de l'évolution de l'activité économique au 4ème trimestre.

Le taux d'inflation annuel de la zone euro a été confirmé à 2,5% en octobre 2012, contre 2,6% en septembre. Le taux d'inflation mensuel a été de 0,2% en octobre.

Les investisseurs attendent désormais de prendre connaissance d'une batterie de statistiques cet après-midi aux Etats-Unis.

Du côté des valeurs, Bouygues progresse de 1% après avoir dévoilé un résultat net de 564 millions d'euros pour les neuf premiers mois de l'exercice 2012, en repli de 29%, mais revu en hausse son objectif de chiffre d'affaires 2012.

Natixis décroche de 7% après la publication d'un résultat net de troisième trimestre en-dessous du consensus des analystes.

Iliad a réalisé un chiffre d'affaires de 2 263 millions d'euros au 30 septembre 2012 (contre 1 579 millions d'euros à la même période en 2011). Le Groupe compte 4 405 000 abonnés à ses offres mobiles, soit 6,4% du parc total.

ADP affiche un chiffre d'affaires en hausse de 4,9 % à 1 972 millions d'euros sur les 9 premiers mois de l'année. L'Objectifs 2012 est maintenus avec une hypothèse de croissance modérée du trafic passager, du chiffre d'affaires et de l'EBITDA.

ArcelorMittal indique qu'il a conclu un accord de cession définitif de sa participation de 50% au capital du groupe minier sud-africain Kalagadi Manganese.

HSBC dégrade sa recommandation sur EDF de 'surpondérer' à 'neutre' avec un objectif de cours ajusté de 21 à 17 euros, soit un potentiel de hausse de 10% pour le titre de l'électricien.

Les analystes de Nomura maintiennent leur conseil 'neutre' sur le titre du holding français Bouygues, qui a hier relevé sa prévision de chiffre d'affaires 2012 à l'occasion de la présentation de ses comptes du 3ème trimestre.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance