BFM Patrimoine

Paris: dans l'expectative avant le PIB américain.

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - Baisse symbolique à la Bourse de Paris, à l'approche du PIB américain pour le deuxième trimestre, dont la première estimation sera publiée à 14h30 et qui pourrait - devrait - permettre de dégager une tendance plus claire

(CercleFinance.com) - Baisse symbolique à la Bourse de Paris, à l'approche du PIB américain pour le deuxième trimestre, dont la première estimation sera publiée à 14h30 et qui pourrait - devrait - permettre de dégager une tendance plus claire.

Une demi-heure avant ce rendez-vous majeur de la macroéconomie, le CAC 40 cède 0,1% à 4.362 points.

Outre le PIB américain, dont la première estimation sera, 'naturellement, très difficile à interpréter' du point de vue d'Aurel BGC (pour qui le PIB va observer un 'rebond technique' de sa croissance, mais selon lequel contraction au premier pourrait être sensiblement révisée), les investisseurs prendront connaissance à 14h15 des résultats de l'enquête ADP sur l'emploi privé aux Etats-Unis en juillet.

Les opérateurs attendent aussi les conclusions de la réunion du comité de politique monétaire de la Fed.

'La Banque centrale va, naturellement, poursuivre son tapering , mais la réaction des investisseurs dépendra des quelques phrases dans le communiqué final', anticipe Aurel BGC.

'Un autre tapering de 10 milliards est à attendre et se fera sans surprise', estime pour sa part un trader en poste chez RTFX Ltd.

Sur le front des valeurs, Airbus Group (+4,4% à 45,6 euros) est en tête de l'indice phare après avoir fait état ce matin d'une hausse de moitié de son résultat net semestriel. Cette progression très significative tend à faire oublier des prises de commandes faibles - 27,7 milliards d'euros contre 95,6 milliards à l'issue du premier semestre 2013 - aux yeux des investisseurs.

A l'autre extrémité du palmarès, Lafarge décroche de 4,3% à 58,6 euros dans le sillage de la publication des comptes semestriels de son homologue suisse Holcim, avec lequel des discussions sont en cours en vue d'une fusion d'égal à égal et qui a vu son résultat net part du groupe reculer de 14,9% à 485 millions de francs suisses.

Hors CAC 40, Peugeot s'adjuge 6% à 11,2 euros. Le redressement du constructeur automobile se confirme, ainsi qu'en témoigne la division par quatre de sa perte nette part du groupe, bonne nouvelle assortie d'une reconduction des prévisions pour 2014, notamment en termes de free cash flow.

Séance difficile en revanche pour Rexel, qui perd 3,6% à 15 euros alors que son résultat net a diminué de 12,5% à 145 millions d'euros.

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance