BFM Patrimoine

Paris: CAC en dessous des 3940Pts, le Dow Jones gagne 0,6%.

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - Le CAC40 affiche tout comme vendredi un comportement de type 'portes de saloon' avec un repli initial de -1,3% (dans le sillage d'un Tokyo en chute libre de -3,7% puis d'un PMI chinois retombant sous les 50 selon HSBC) suivi d'u

(CercleFinance.com) - Le CAC40 affiche tout comme vendredi un comportement de type 'portes de saloon' avec un repli initial de -1,3% (dans le sillage d'un Tokyo en chute libre de -3,7% puis d'un PMI chinois retombant sous les 50 selon HSBC) suivi d'une remontée verticale de +80Pts en 2 heures (sans le moindre commencement d'explication) puis d'une rechute de 3.979 vers 3.929Pts (-50Pts) vers 15H45.

A 16H, le CAC40 recule de -0,35% à 3.935Pts, l'Euro-Stoxx50 affiche -0,15% et Wall Street se montre hésitant avec un Nasdaq qui s'effrite de -0,08% tandis que le 'S&P' progresse symétriquement de 0,08%.

Les opérateurs se montrent peu affectés par le repli de l'indice PMI manufacturier à 49 contre 50,7 (et 51 anticipé). Les dépenses de construction ont progressé de +0,4% en avril.

L'incertitude sur la politique monétaire de la FED risque de perdurer jusqu'à mercredi soir (les 'minutes' du dernier FOMC seront publiées) et la tension des taux longs (2,135%) se double d'une hausse de l'indice de volatilité, le VIX, lequel progresse de +1,3% à 16,5 et continue de s'éloigner de son plancher annuel et historique des 1,05% du 15 mars.

Sur le marché des changes, le Dollar se reprend à 1,2980E après avoir testé les 1,3030 durant la matinée.

En France, les immatriculations de voitures neuves ont chuté de 10,3% en mai en rythme annuel et en données corrigées des jours ouvrables, a annoncé ce matin le Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA).
La variation en données brutes fait également apparaître une baisse de 10,3%. Pour mémoire, le mois de mai 2013 a compté 19 jours ouvrables, soit autant que le même mois de 2012. Le titre Renault recule de -1% alors que Peugeot progresse de 0,4%.

Sanofi perd -1,45% et pèse sur la tendance après avoir annoncé son intention d'arrêter deux programmes cliniques en phase III, dont l'un portant sur un traitement expérimental contre le cancer du poumon. 'Il ne s'agit pas de développements phare pour le groupe', estime un spécialiste de la valeur.
EADS ferme la marche avec -1,8%, devant l'Oréal avec -1,6%.

Hermès abandonne 1,9%, sous les 270 euros, avant la tenue demain d'une assemblée générale qui survient en pleine bataille réglementaire avec LVMH.

Ingenico (-3,5%) signe la plus forte baisse de l'indice SBF 120 (à égalité avec Nexans) suite à une note des analystes de Berenberg Bank.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance