BFM Patrimoine

Paris: +5,6% hebdo, W-Street termine en fanfare avec +1,35%.

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - L'objectif était de ramener le Dow Jones au contact des 13.000Pts: mission accomplie puisqu'il en termine à 13.010Pts (à la toute dernière minute). Scénario presque sans surprise, puisque Wall Street n'avait qu'à se laisse

(CercleFinance.com) - L'objectif était de ramener le Dow Jones au contact des 13.000Pts: mission accomplie puisqu'il en termine à 13.010Pts (à la toute dernière minute).
Scénario presque sans surprise, puisque Wall Street n'avait qu'à se laisser porté par la furia haussière qui s'est emparée des places européennes.
La manipulation des cours ne cherche même pas à se faire discrète: le Dow Jones a bondi de +0,35% entre 18H52 et 19H00 et de +20Pts au cours de la dernière minute, ce qui porte son avance à +1,35% (contre 0,5% anticipé).

Le Nasdaq a pris +1,4% dans le sillage de RIM (+13%), le 'S&P' s'est adjugé +1,3% dans les volumes les plus faibles pour un 'black friday' depuis 10 ans.

Paris a également connu une accélération de dernière minute: c'était 'cousu de fil blanc': une telle semaine ne pouvait que s'achever au plus haut. Le CAC40 aligne 5 séances de hausse consécutive pour un gain cumulé de de +5,6% (la meilleure performance en Europe et même de toutes les places boursières de la planète).
Avec une dernière envolée de +0,9%, l'indice pulvérise la résistance oblique des 3.500Pts et engrange +185Pts en ligne droite... sans la moindre consolidation intermédiaire: une merveille de maitrise des algorithmes haussiers de la part des 'sherpas' du marché !

Un gain de +5,6% peut apparaître vertigineux, c'est assurément surréaliste: la semaine où la France perd son 'triple A' est celle ou le CAC40 (+0,87% à 3.528,8Pts avec seulement 1,8MdsE échangés) affiche sa plus forte hausse hebdomadaire de l'année, et même depuis fin novembre 2011.
Plus remarquable encore, le total des volumes échangés n'a pas dépassé les 10MdsE (9,8MdsE), soit l'une des 3 semaines les plus creuses de l'année 2012 (et la plus creuse depuis la mi-août) alors que toutes les semaines où le CAC40 avait gagné plus de 3% cette année se soldées par des volumes supérieurs à 15MdsE -et souvent plus de 16Mds-.

L'Euro participe également à la fête avec une envolée de +0,7% à 1,2980$ (soit +2% sur la semaine et +3,6% face au Yen... un désastre pour notre commerce extérieur).
Les places du Vieux Cntinent ont fini la semaine en hausse moyenne de +5%... une semaine qui s'achève sur l'échec total du sommet européen sur le budget communautaire pour 2014-2020.

Comme aux Etats-Unis entre les démocrates et républicains, les désaccords sont aussi profonds entre les différents Etats Européens (l'Angleterre en particulier veux payer toujours moins).

L'impasse totale pour l'établissement du budget augure mal de la résolution de la crise de la dette européenne... mais peu importe, les marchés n'en peuvent plus d'euphorie et d'optimisme: le consensus est haussier à 70% pour la semaine prochaine... la semaine dernière, la proportion de traders baissiers était strictement inverse !

Quelques bons chiffres pourront être évoqués pour justifier la hausse du jour: en France, le climat des affaires dans l'industrie manufacturière a rebondi de trois points.

D'autre part, alors que les économistes attendaient une nouvelle dégradation, le climat des affaires en Allemagne s'est amélioré en novembre, selon l'indice Ifo.

Sur le plan des valeurs, EDF caracole en tête du CAC 40, s'adjugeant 4,9% à 14,6 euros, après que le conseil d'administration de l'électricien a décidé de verser un acompte sur dividende dès le mois prochain au titre de l'exercice 2012.

Iliad bondit de 4% à 133E (nouveau record absolu) sur le SBF 120, alors que Morgan Stanley a relevé sa recommandation sur le titre de 'pondérer en ligne' à 'surpondérer'.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance