BFM Patrimoine

Orpea: l'alourdissement de la fiscalité freine la croissance des résultats semestriels

BFM Patrimoine
PARIS (Dow Jones)--L'exploitant de maisons de retraite et de cliniques Orpea (ORP.FR) a annoncé mercredi une hausse de 12,6% de son résultat net au premier semestre, grâce à une progression de son activité et de sa rentabilité qui ont compensé

PARIS (Dow Jones)--L'exploitant de maisons de retraite et de cliniques Orpea (ORP.FR) a annoncé mercredi une hausse de 12,6% de son résultat net au premier semestre, grâce à une progression de son activité et de sa rentabilité qui ont compensé l'alourdissement de ses charges fiscales.

Le spécialiste de la prise en charge de la dépendance a en outre confirmé son objectif annuel d'une croissance de 12% de son chiffre d'affaires, à 1,6 milliard d'euros, "accompagnée d'un solide niveau de rentabilité opérationnelle et d'un endettement maîtrisé".

Orpea continue par ailleurs de viser pour 200 millions d'euros de cessions immobilières sur l'ensemble de l'exercice, après un total de 65 millions d'euros réalisé sur la première moitié de l'année.

Au premier semestre, le résultat net du groupe a atteint 57,1 millions d'euros, contre 50,7 millions d'euros un an plus tôt.

Principale mesure de rentabilité de ses performances financières, l'excédent brut d'exploitation retraité des loyers a grimpé de 20,6% à 210,7 millions d'euros, contre 174,6 millions d'euros un an plus tôt. Cela traduit une hausse de la marge brute d'exploitation avant loyers à 26,9% contre 25,5% un an plus tôt.

Publié au début du mois de juillet, le chiffre d'affaires d'Orpea s'est établi à 782,7 millions d'euros sur les six premiers mois de l'année, ce qui représente une hausse de 14,3%, dont 7,1% de croissance organique.

La hausse des résultats du groupe a été freinée par un bond de 34,5%, à 30,7 millions d'euros, de sa charge d'impôt, en raison de l'instauration de nouvelles mesures fiscales, comme la taxe sur les dividendes ou la non déductibilité partielle des frais financiers.

Orpea a fait état d'une dette financière nette de 1,86 milliard d'euros au 30 juin, en hausse de 2,9% par rapport au 31 décembre 2012. L'endettement net du groupe est à 86% immobilier.

Retraitée de la dette immobilière, qui est adossée à des actifs, la dette financière nette du gestionnaire de maisons de retraite ressort à 1,7, contre un maximum de 5,5 autorisé par les banques du groupe.

L'action Orpea a terminé mardi à 35,70 euros, en hausse de 6,6% depuis le début de l'année.

-Ambroise Ecorcheville, Dow Jones Newswires; +33 (0)1 40 17 17 71; ambroise.ecorcheville@wsj.com

(END) Dow Jones Newswires

September 11, 2013 02:05 ET (06:05 GMT)

© 2013 Dow Jones & Company, Inc.

Dow Jones Newswires -IDSS2-