BFM Patrimoine

OL Groupe: creuse sa perte nette semestrielle.

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - Au terme de son 1er semestre 2012/2013, OL Groupe a pratiquement multiplié par deux sa perte nette part du groupe à 8,8 millions d'euros, contre 4,6 millions un an plus tôt. L'objectif de renouer avec les bénéfices en 2013/

(CercleFinance.com) - Au terme de son 1er semestre 2012/2013, OL Groupe a pratiquement multiplié par deux sa perte nette part du groupe à 8,8 millions d'euros, contre 4,6 millions un an plus tôt. L'objectif de renouer avec les bénéfices en 2013/2014 a été confirmé.

En Bourse de Paris ce matin, l'actin OL Groupe dérape de 5,8% à 2,45 euros dans un marché globalement à l'équilibre.

Sur cette première moitié de l'exercice, les produits des activités ont reculé de 10,7% à 76,5 millions d'euros. Les recettes de billeterie ont chuté de 50% à cinq millions d'euros, les droits marketing TV de près de 28% à 29,4 millions et les partenariats de 18% à 11,4 millions. Cependant, le groupe a accéléré les cessions des contrats de joueurs, dont les produits sont passés de 10,7 à 22,1 millions en un an.

'L'évolution des produits des activités du 1er semestre traduit principalement l'impact défavorable d'environ 15 millions d'euros sur les revenus de billetterie et de droits TV lié à la participation du club, cette saison, en Europa League, et non en Champions League comme lors de l'exercice précédent. Les revenus du 1er semestre ont aussi été pénalisés par une programmation défavorable des affiches de Championnat sur la deuxième partie de saison, une diminution des produits non récurrents (-2,5 millions d'euros ) ainsi qu'un contexte économique morose', explique le gestionnaire du club de football de l'Olympique lyonnais, dont Jean-Michel Aulas est le président et le principal actionnaire.

Après abaissement des dépenses de personnel (- 3,2 millions d'euros) et des autres charges (- 2,8 millions), l'excédent brut d'exploitation a cependant chuté de 55,1% à 6,1 millions d'euros.

La perte opérationnelle courante, à 7,3 millions d'euros, s'est creusée d'un peu plus d'un million en un an.

Du côté du bilan, le groupe indique que ses fonds propres se montaient en fin de période à 67,8 millions, sa dette financière nette (hors Oceane) à 19,3 millions et sa trésorerie à 11,3 millions.

En guise de perspectives, OL Groupe entend toujours renouer avec les bénéfices lors de l'exercice 2013/2014,

Cercle Finance