BFM Patrimoine

Noyer prône une baisse des taux de rémunération de l'assurance-vie

Christian Noyer veut une baisse des taux d'intérêts des contrats d'assurance-vie.

Christian Noyer veut une baisse des taux d'intérêts des contrats d'assurance-vie. - Eric Piermont - AFP

Le gouvernement de la Banque de France veut "une baisse significative". Le but est de prévenir le risque d'une variation importante des taux d'intérêts.

L'assurance-vie pourrait bientôt perdre de son attractivité. Ce placement a enregistré, en septembre, son neuvième mois consécutif dans le vert, profitant notamment du taux de rémunération historiquement bas du Livret A.

Mais le gouverneur de la Banque de France, Christian Noyer, a jugé nécessaire, ce 28 octobre, que les assureurs fassent baisser significativement la rémunération de leurs contrats d'assurance vie, pour prévenir le risque d'une variation importante des taux d'intérêt.

Evolution "en douceur"

"Il est très important que les compagnies d'assurances soient capables de faire baisser leur taux de rémunération et j'attends cette année une baisse significative", a déclaré Christian Noyer lors d'une audition devant la commission des finances du Sénat. Le gouverneur a toutefois précisé qu'il s'attendait à ce que les taux d'intérêt évoluent "en douceur".

La persistance des taux d'intérêt bas pèse sur les compagnies d'assurances car les obligations qu'elles achètent sont moins rémunératrices, ce qui réduit leurs marges.

C'est pourquoi nombre d'entre elles cherchent à réorienter leurs épargnants vers des assurances-vie en unités de compte, plus dépendantes des marchés d'actions.

L'année dernière, les fonds euros - à capital garanti - avaient rapporté 2,8% en moyenne.

D. L. avec AFP