BFM Patrimoine

Neopost : 2012 : UNE ANNEE DE FORT DEVELOPPEMENT DES ACTIVITÉS NON LIEES AU COURRIER

BFM Patrimoine
Chiffre d'affaires 2012 : 1 070 millions d'euros, en hausse de 2,5% hors effets de change Marge opérationnelle courante1 2012 hors charges liées aux acquisitions maintenue à près de 25% du chiffre
  • Chiffre d'affaires 2012 : 1 070 millions d'euros, en hausse de 2,5% hors effets de change
  • Marge opérationnelle courante1 2012 hors charges liées aux acquisitions maintenue à près de 25% du chiffre d'affaires
  • Marge nette2 2012 : 15,0% du chiffre d'affaires
  • Dividende proposé à un niveau stable : 3,90 euros par action

PERSPECTIVES 2013

  • Chiffre d'affaires 2013 attendu en hausse d'au moins 5% hors effets de change
  • Marge opérationnelle courante 2013 hors charges liées aux acquisitions : supérieure à 25% du chiffre d'affaires pour Neopost Integrated Operations3 et supérieure à 12% pour CSS Dedicated Units3

Regulatory News:

Neopost (Paris:NEO), le premier fournisseur européen et le deuxième fournisseur mondial de solutions de traitement du courrier, annonce aujourd'hui ses résultats annuels 2012 (clos le 31 janvier 2013).

En 2012, le Groupe a réalisé un chiffre d'affaires de 1 070,0 millions d'euros, en hausse de 6,7% par rapport à 2011, soit une croissance de 2,5% hors effets de change. Neopost a notamment bénéficié de l'effet positif des acquisitions du distributeur GBC Australie, de GMC Software Technology, société spécialisée dans la gestion de la communication clients, et de Human Inference, société spécialisée dans la qualité des données, consolidées respectivement depuis juin 2011, juillet 2012 et décembre 2012.

Le résultat opérationnel courant 2012 s'élève à 266,7 millions d'euros hors charges liées aux acquisitions contre 256,5 millions d'euros réalisés en 2011. La marge opérationnelle courante1 2012 hors charges liées aux acquisitions s'établit à 24,9% du chiffre d'affaires contre 25,6% en 2011.

Après prise en compte des charges liées aux acquisitions pour un montant de 6,8 millions d'euros, d'une provision pour charges d'optimisation consécutive à l'intégration de GMC Software Technology pour un montant de 4,0 millions d'euros et d'une augmentation des charges fiscales, le résultat net part du Groupe 2012 ressort en hausse à 160,6 millions d'euros contre 153,6 millions d'euros en 2011, soit une marge nette2 de 15,0% contre 15,3% un an auparavant.

Denis Thiery, Président-Directeur Général de Neopost, a déclaré : « Il y a tout juste un an, nous formalisions notre nouvelle stratégie. En ligne avec celle-ci, nous avons réalisé des acquisitions stratégiques dans les domaines de la gestion de la communication clients et de la qualité des données. Les douze derniers mois auront montré la résilience de nos activités liées au courrier et le dynamisme de notre portefeuille de Communication & Shipping Solutions. Ceci a permis à Neopost de retrouver une belle croissance organique en fin d'année. Dans le même temps, nous avons su maintenir la marge opérationnelle à près de 25% et conserver une situation financière très solide tout en ayant fortement investi. Nous sommes ainsi en mesure d'offrir une nouvelle fois un retour élevé à nos actionnaires en leur proposant un dividende représentant un rendement de plus de 8%. »

1 Marge opérationnelle courante hors charges liées aux acquisitions = résultat opérationnel courant hors charges liées aux acquisitions / chiffre d'affaires
2 Marge nette = résultat net part du Groupe / chiffre d'affaires
3 Cf glossaire page 6

(en millions d'euros) 2012 2011 Variation Chiffre d'affaires 1 070,0 1 002,6

+6,7%4

Résultat opérationnel courant hors charges liées aux acquisitions 266,7 256,5 +4,0% % du chiffre d'affaires 24,9% 25,6% - Résultat opérationnel courant 259,9 256,5 +1,3% % du chiffre d'affaires 24,3% 25,6% - Charges pour optimisation des structures et autres (4,1) (19,5) - Résultat net 161,3 154,6 + 4,3% % du chiffre d'affaires 15,1% 15,4% Résultat net part du Groupe 160,6 153,6 +4,6% % du chiffre d'affaires 15,0% 15,3% - Résultat net publié par action 4,74 4,71 +0,6% Résultat net publié dilué par action 4,52 4,50 +0,4%

4 +2,5% à taux de change constants

Croissance du chiffre d'affaires en 2012

Le chiffre d'affaires 2012 progresse de 6,7% pour atteindre 1 070,0 millions d'euros, soit une augmentation de 2,5% à taux de change constants.

Ce chiffre d'affaires bénéficie de l'effet positif des acquisitions de GBC Australie (consolidée depuis juin 2011), GMC Software Technology (consolidée depuis juillet 2012) et de Human Inference (consolidée depuis décembre 2012). En revanche, comparé à l'année dernière, le chiffre d'affaires pâtit de moindres revenus de changements de tarifs postaux dans plusieurs pays.

Neopost a enregistré un fléchissement de son chiffre d'affaires en Amérique du Nord et en France, respectivement de -2,5% (hors effets de change) et -7,4%. En Amérique du Nord, pour faire face à la baisse temporaire du nombre de contrats de leasing arrivant à échéance entre deux vagues d'effets écho de décertifications, le Groupe a redéployé ses forces commerciales vers les solutions de mise sous pli ce qui a permis d'atténuer la baisse des ventes d'équipements. En France, la nouvelle organisation mise en place suite à la fusion des filiales de distribution a logiquement perturbé l'activité commerciale mais la situation s'est progressivement redressée tout au long de l'année.

Sur les autres marchés, le chiffre d'affaires est en hausse de 2,0% à taux de change constant au Royaume-Uni, en hausse de 6,0% en Allemagne et en hausse de 29,6% à taux de change constants dans le Reste du Monde. Cette forte progression s'explique par la consolidation des sociétés GMC Software Technology et Human Inference ainsi que par les bonnes performances réalisées en Asie-Pacifique.

Les ventes d'équipements sont quasiment stables en 2012 à +0,4 % à taux de change constants. Les baisses enregistrées en Amérique du Nord et en France ont été compensées par la consolidation de GMC Software Technology (ventes de licences) et par les bons résultats enregistrés dans la région Asie-Pacifique.

Les revenus récurrents affichent une croissance à taux de change constants de + 3,4 % grâce notamment à la croissance du leasing et à la consolidation des sociétés GMC Software Technology et Human Inference (revenus de maintenance et de services).

À taux de change constants, le chiffre d'affaires des systèmes d'affranchissement 2012 est en baisse de 2,1 % en raison des moindres revenus liés aux changements de tarifs postaux et de la fin de l'effet écho des décertifications de 2006 en Amérique du Nord. Les systèmes d'affranchissement représentent 65 % du chiffre d'affaires total du Groupe en 2012.

Le chiffre d'affaires des systèmes de gestion de documents et logistique poursuit sa croissance : il est en progression de 12,1 % à taux de change constants grâce à la compétitivité des produits et services ainsi qu'à l'impact positif de la consolidation de GMC Software Technology et de Human Inference.

Les Communication & Shipping Solutions (activités non liées au courrier) ont en effet connu un fort développement au cours de l'exercice. Elles ont représenté 13% du chiffre d'affaires du Groupe en 2012 contre 8% en 2011. Cette forte progression est liée à la propre dynamique de croissance de ces activités ainsi qu'à l'intégration réussie des deux acquisitions réalisées : GMC Software Technology et Human Inference dont les chiffres d'affaires ont continué de progresser fortement une fois celles-ci consolidées.

Résultat opérationnel courant

Le résultat opérationnel courant hors charges liées aux acquisitions atteint 266,7 millions d'euros en 2012 contre 256,5 millions d'euros en 2011. La marge opérationnelle courante hors charges liées aux acquisitions reste à un niveau élevé. Elle atteint 24,9% contre 25,6% l'an dernier.

Cette évolution du taux de marge opérationnelle s'explique principalement par les moindres revenus de changements de tarifs postaux, par l'effet dilutif de la croissance en Asie-Pacifique et de GMC Software Technology ainsi que par les investissements liés au déploiement d'un canal de distribution spécifique pour couvrir le segment d'entrée de gamme. L'augmentation des prélèvements sociaux sur les retraites, la participation et l'intéressement en France a également pesé sur la performance opérationnelle.

La marge opérationnelle courante hors charges liées aux acquisitions reflète :

  • une marge supérieure à 25% réalisée dans Neopost Integrated Operations5;
  • une marge supérieure à 12% réalisée dans CSS Dedicated Units5

Le résultat opérationnel courant atteint 259,9 millions d'euros contre 256,5 millions d'euros un an auparavant. Les charges liées aux acquisitions représentent en effet 6,8 millions d'euros sur l'ensemble de l'année 2012 alors qu'elles étaient nulles en 2011.

5 Cf glossaire page 6

Plans d'optimisation des structures

En 2011, le Groupe a lancé un plan d'optimisation de ses structures aux Etats-Unis et en Europe afin de poursuivre la rationalisation de son organisation et créer une nouvelle dynamique. Ce plan est aujourd'hui achevé.

Le Groupe a commencé à bénéficier des effets positifs de ce plan d'optimisation et confirme que celui-ci devrait générer des économies annuelles de l'ordre de 7 à 8 millions d'euros à compter de 2013.

Plus récemment, suite à l'acquisition de GMC Software Technology, le Groupe a décidé de regrouper les équipes de Neopost travaillant sur les logiciels de composition de documents avec celles de GMC Software Technology et de fermer les opérations du Groupe situées à Ruti en Suisse. Une provision de 4 millions d'euros a ainsi été constatée dans les comptes 2012. Cette nouvelle optimisation des structures devrait générer plus de 2 millions d'euros d'économies à partir de 2014.

Résultat net en hausse

Le coût de l'endettement financier net a faiblement progressé, passant de 30,4 millions d'euros en 2011 à 31,2 millions d'euros en 2012. Par ailleurs, les gains de change et autres éléments financiers se sont élevés à +0,8 millions d'euros en 2012 contre +2,8 millions d'euros l'année précédente. Au total, le résultat financier s'établit à -30,4 millions d'euros en 2012 contre -27,6 millions d'euros en 2011.

Le taux d'imposition moyen est en hausse en raison notamment de l'augmentation de certaines charges fiscales en France. Il s'établit à 28,6% en 2012 contre 26,5% un an auparavant.

Le résultat net atteint 161,3 millions d'euros, soit une hausse de 4,3% par rapport à l'année précédente. Le résultat net part du Groupe s'établit à 160,6 millions d'euros contre 153,6 millions en 2011.

Finalisation du refinancement

Au cours de l'exercice 2012 le Groupe a, comme prévu, réussi à mener à bien l'intégralité de son programme de refinancement visant à mettre en place de nouvelles sources de financement en lieu et place du placement privé levé auprès du Crédit Agricole qui arrivait à échéance en décembre 2012 (133 millions d'euros) et de la ligne de crédit syndiqué revolving multidevises arrivant à maturité en juin 2013 (675 millions d'euros).

Entre juin 2012 et janvier 2013, le Groupe a ainsi levé 867 millions d'euros et 270 millions de dollars en réalisant :

  • une émission de 175 millions de dollars sous la forme d'un placement privé aux Etats-Unis auprès de différentes compagnies d'assurance pour des maturités de 4 à 10 ans ;
  • une levée de 150 millions d'euros auprès de plusieurs compagnies d'assurances françaises, notamment AXA, pour une durée de 5 ans ;
  • une levée de 95 millions de dollars et de 67 millions d'euros sous la forme de placements privés de droit allemand dits Schuldschein auprès d'investisseurs européens et asiatiques, pour une durée de 4 ans ;
  • une émission obligataire en France de 150 millions d'euros auprès d'investisseurs qualifiés pour une durée de 7 ans;
  • une nouvelle ligne de crédit revolving euro/dollar d'un montant de 500 millions d'euros pour une durée de 5 ans, celle-ci s'étant substituée à la ligne de crédit syndiqué revolving multidevises arrivant à maturité en juin 2013 mentionnée ci-dessus.

Après refinancement, le taux d'intérêt moyen de la dette s'établit légèrement en dessous de 4%. La maturité moyenne de l'endettement a été allongée de façon significative puisqu'elle est passée de moins de deux ans à plus de quatre ans.

Renforcement de la situation financière

La capacité d'autofinancement avant coût de l'endettement et impôts est très élevée et fortement récurrente. Elle atteint 328,7 millions d'euros en 2012, soit une hausse de 1,4% par rapport à 2011.

Le portefeuille de leasing atteint 645,4 millions d'euros au 31 janvier 2013 contre 616,9 millions d'euros au 31 janvier 2012, soit une croissance de 4,90% à taux de change constants.

Le Groupe a par ailleurs procédé aux acquisitions de GMC Software Technology et de Human Inference. Il a également versé des dividendes à ses actionnaires pour un montant de 98,6 millions d'euros.

Au 31 janvier 2013, l'endettement net s'établit à 791,5 millions d'euros, soit une hausse de 117,9 millions d'euros par rapport au 31 janvier 2012 correspondant aux deux acquisitions réalisées.

Le Groupe rappelle que son endettement sert à financer le matériel placé chez ses clients et qu'il est plus que couvert par les flux futurs de ses activités de leasing et de location.

Au 31 janvier 2013, les fonds propres sont en forte progression à 746,6 millions d'euros contre 696,8 millions d'euros un an auparavant grâce au résultat net dégagé et à la création d'actions nouvelles liées au paiement partiel en actions du dividende versé au titre de l'exercice 2011.

Dans ces conditions, le ratio d'endettement s'établit à 106% des fonds propres contre 97% un an plus tôt. Le ratio de couverture de la dette par l'EBITDA atteint 2,3 contre 2,1 un an auparavant. Les covenants bancaires sont largement respectés.

Au 31 janvier 2013, le Groupe dispose de lignes de crédit non tirées pour un montant de 452 millions d'euros.

Stabilité du dividende

Grâce à la forte génération des flux de trésorerie, le Conseil d'Administration a décidé de soumettre à l'approbation de l'Assemblée Générale des actionnaires du 2 juillet 2013 un dividende total de 3,90 euros par action au titre de l'exercice 2012. Si le dividende total est approuvé, le solde versé en juillet 2013 s'élèvera à 2,10 euros par action, le Groupe ayant déjà procédé le 23 janvier 2013 au versement d'un acompte sur le dividende 2012 de 1,80 euro par action. Le solde du dividende 2012 sera intégralement payé en numéraire, comme ce fut déjà le cas pour le versement de l'acompte.

Pour 2013, le Groupe compte maintenir un dividende élevé et poursuivre sa politique d'acompte sur dividende.

Perspectives 2013

En 2013, pour ce qui concerne les activités liées au courrier (Mail Solutions), Neopost devrait pouvoir compter sur l'amélioration de ses performances aux Etats-Unis et en France ainsi que sur la poursuite de son expansion en Asie-Pacifique. Concernant les activités non liées au courrier (Communication & Shipping Solutions), le Groupe table sur leur propre dynamique de croissance ainsi que sur les synergies commerciales attendues de l'intégration des sociétés récemment acquises, GMC Software Technology et Human Inference6. Au total, alors que le contexte économique reste difficile, le Groupe attend une croissance de son chiffre d'affaires 2013 d'au moins 5% hors effets de change.

En ce qui concerne la profitabilité, le Groupe table sur une marge opérationnelle courante1 hors charges liées aux acquisitions :

  • une marge supérieure à 25% pour Neopost Integrated Operations;
  • une marge supérieure à 12% pour CSS Dedicated Units.

Denis Thiery a conclu « Nous sommes très confiants pour 2013 et les années qui viennent. Neopost poursuit le développement de ses activités liées au courrier en capitalisant sur l'innovation, l'expansion géographique et le déploiement des services. Notre portefeuille de Communication & Shipping Solutions présente un double potentiel de croissance. A la dynamique propre de nos unités dédiées telles GMC Software Technology, Human Inference, Satori ou Neopost ID qui servent essentiellement des grands comptes, s'ajoute notre capacité à adapter et déployer ces technologies complexes pour servir notre base de clients traditionnelle. Nous pourrons ainsi enrichir l'offre de solutions que nous apportons à nos 800 000 comptes dans la gestion de leurs problématiques liées au courrier, et, plus généralement, aux outils et aux flux de communication, à la qualité des données, à l'expédition et au suivi des colis. »

6 Le chiffre d'affaires 2012 retraité intégrera 24 millions d'euros supplémentaires correspondant à 5 mois de GMC Software Technology et 10 mois de Human Inference

Glossaire :

  • Mail Solutions : systèmes d'affranchissement, systèmes de gestion de documents (plieuses/ inséreuses de bureau, de salle de courrier, de production ; autres équipements de salle de courrier) et services liés
  • Communication & Shipping Solutions (CSS) : qualité des données, solutions de gestion de la communication clients, solutions logistiques, solutions de finition de documents et solutions graphiques
  • Neopost Integrated Operations : filiales de Neopost élaborant, produisant et distribuant les produits et services Neopost
  • CSS Dedicated Units : Neopost ID, Satori, Human Inference, GMC Software Technology

Agenda

Le chiffre d'affaires du 1er trimestre sera publié le 3 juin 2013 après clôture de bourse.

A PROPOS DE NEOPOST

NEOPOST EST LE PREMIER FOURNISSEUR EUROPÉEN et le deuxième fournisseur mondial de solutions de traitement du courrier. Implanté dans 29 pays, avec 5 900 salariés, un chiffre d'affaires annuel de 1,070 milliard d'euros en 2012 et une offre commercialisée dans plus de 90 pays, le Groupe est un acteur incontournable du marché de l'équipement des salles de courrier et des solutions logistiques.

Il offre les solutions les plus avancées en matière d'affranchissement, de pli, d'insertion ou d'adressage de documents ainsi qu'en matière de traçabilité logistique. Neopost propose aussi une offre de services complète, intégrant notamment le conseil, la maintenance et les solutions de financement.

Neopost est coté sur le compartiment A d'Euronext Paris et fait partie notamment du SBF 120.

2012
Comptes de résultats consolidés

En millions d'euros

2012

(clos le

31/01/2013)

2011

(clos le

31/01/2012)

Chiffre d'affaires 1 070,0 100,0% 1 002,6 100,0% Coûts des ventes (238,0) (22,2)% (222,3) (22,2)% Marge brute 832,0 77,8% 780,3 77,8% Frais de recherche et développement (33,0) (3,1)% (30,0) (3,0)% Frais commerciaux (269,1) (25,2)% (246,1) (24,6)% Frais administratifs et généraux (165,2) (15,4)% (151,8) (15,1)% Frais de maintenance et autres charges (89,8) (8,4)% (86,4) (8,6)% Intéressement, paiement en actions (8,2) (0,8)% (9,5) (0,9)% Résultat opérationnel courant avant charges liées aux acquisitions 266,7 24,9% 256,5 25,6% Charges liées aux acquisitions (6,8) (0,6)% - - Résultat opérationnel courant 259,9 24,3% 256,5 25,6% Résultat des cessions et autres (0,1) - - - Charge pour optimisation des structures (4,0) (0,4)% (19,5) (1,9)% Résultat opérationnel 255,8 23,9% 237,0 23,7% Résultat financier (30,4) (2,8)% (27,6) (2,8)% Résultat avant impôt 225,4 21,1% 209,4 20,9% Impôts sur les bénéfices (64,5) (6,0)% (55,4) (5,6)% Quote-part de résultat des SME 0,4 - 0,6 0,1% Résultat net 161,3 15,1% 154,6 15,4% Résultat net attribuable aux participations ne donnant pas le contrôle 0,7 0,1% 1,0 0,1% Résultat attribuable aux propriétaires de la société mère 160,6 15,0% 153,6 15,3%

2012
Bilans consolidés résumés

ACTIF en millions d'euros 31 janvier 2013 31 janvier 2012 Ecarts d'acquisition 978,6 803,8 Immobilisations incorporelles 146,8 91,7 Immobilisations corporelles 138,8 139,6 Autres actifs financiers non courants 45,6 37,3 Créances de leasing 645,4 616,9 Autres créances non courantes 3,5 11,5 Impôts différés actifs 9,3 12,6 Stocks 68,9 67,5 Créances 203,3 195,0 Autres actifs courants 87,2 95,1 Instruments financiers 0,4 0,1 Trésorerie et équivalent de trésorerie 158,1 171,8 TOTAL ACTIF 2 485,9 2 242,9

PASSIF en millions d'euros 31 janvier 2013 31 janvier 2012 Capitaux propres 746,6 696,8

Provisions pour risques et charges non courantes

17,9 12,9 Dettes financières non courantes 873,5 306,3 Autres dettes non courantes 37,4 12,6 Dettes financières courantes 76,1 539,1 Impôts différés passifs 125,8 100,7 Instruments financiers non courants 3,5 7,4 Produits constatés d'avance 219,8 204,8 Instruments financiers courants 1,1 3,3 Autres passifs courants 384,2 359,0 TOTAL PASSIF 2 485,9 2 242,9

2012
Tableau des flux simplifié

En millions d'euros 2012 2011 EBITDA 336,9 319,1 Autres éléments de la capacité d'auto financement (8,2) 5,2 Capacité d'autofinancement avant coût de l'endettement et impôts 328,7 324,3 Evolution du besoin en fonds de roulement (18,8) (4,9) Variation nette des créances de leasing (30,7) (32,7) Flux de trésorerie provenant de l'exploitation 279,2 286,7 Intérêts financiers et impôts payés (72,6) (60,1) Flux de trésorerie nets provenant des activités opérationnelles 206,6 226,6 Investissements (91,9) (71,4) Acquisition de titres et octroi de prêts (132,2) (52,9) Cessions d'actifs et autres 13,6 9,0 Flux de trésorerie nets des activités d'investissements (210,5) (115,3) Augmentation de capital 0,5 1,7 Dividendes (98,6) (76,7) Variation des dettes et autres 116,3 3,8 Flux de trésorerie nets provenant des opérations de financement 18,2 (71,2) Incidence des taux de change sur la trésorerie (28,7) (3,0) Variation de trésorerie nette (14,4) 37,1

Les procédures d'audit sur les comptes annuels ont été effectuées par les commissaires aux comptes. Le rapport de certification sera émis après vérification du rapport de gestion et finalisation des procédures requises pour la publication du rapport financier annuel.

Gaële LE MEN, Directeur Relations Investisseurs
Tél : 01 45 36 31 39
Fax : 01 45 36 30 30
g.le-men@neopost.com
ou
Fabrice BARON, DDB Financial
Tél : 01 53 32 61 27
Fax : 01 53 32 61 00
fabrice.baron@ddbfinancial.fr
ou
consulter notre site Internet : www.neopost.com

Business Wire