BFM Patrimoine

Morning Briefing: Wall Street au plus haut de l’année

Janet Yellen a réussi a faire monter Wall Street au plus haut de 2016, et baisser le dollar. Mais l'Europe boursière va devoir intégrer les niveaux du moment.

Janet Yellen a réussi a faire monter Wall Street au plus haut de 2016, et baisser le dollar. Mais l'Europe boursière va devoir intégrer les niveaux du moment. - Spencer Platt - Getty Images North America - AFP

"Après des commentaires très prudents en matière de politique monétaire, la présidente de la FED, Janet Yellen, a provoqué une nouvelle baisse du dollar et une hausse du S&P500 qui termine sur son record annuel de clôture."

Tendance

Le CAC40 est attend en hausse de 20 points à 4.387. Hier, l'indice phare de la Bourse de Paris avait déjà progressé de 0,87% à 4.366 points, mais avec un faible volume de transactions (2,7 milliards d’euros). 

Le S&P500 termine hier soir en hausse de 0,88%, au plus haut de l'année à 2.055 points.

Le Nikkei lui s’affiche en baisse marquée, à contre-courant de la plupart des marchés asiatiques, -1,3% en clôture.

Catalyseurs

C’est surtout le discours de Janet Yellen qui a marqué les esprits hier soir. La patronne de la FED s’exprimait devant l’Economic Club de New York, et a prévenu que la banque centrale se montrerait extrêmement prudente à l’avenir dans ses perspectives de hausse des taux, face aux incertitudes économiques mondiales.

Des propos qui ont provoqué la hausse de Wall Street mais aussi une nouvelle baisse du dollar ainsi que quelques effets indirects comme un nouveau coup de mou sur le pétrole, des ajustements techniques face aux changements de niveau du dollar. WTI et Brent sont bloqués sous les 40 dollars. A noter aussi l’once d'or, qui remonte très nettement à 1.236 dollars.

Et si l’effet de court terme est plutôt positif pour les marchés, même européens, cette nouvelle baisse du dollar va tout de même à un peu plus long terme avoir tendance à bloquer les indices, tant du côté européen on espérait une dépréciation logique de la devise américaine.

Il va donc falloir de faire aux niveaux actuels, un processus qui pourrait provoquer des ajustements de position potentiellement violents dans un marché qui reste pauvre en volumes.

Valeurs

Matières premières

La banque Barclays met en garde dans une note les investisseurs contre un risque de forte baisse, notamment le pétrole avec un risque de retour rapide vers les 30 dollars, et aussi le cuivre, avec un repli qui pourrait ramener les cours à 4.000 dollars la tonne. Ces deux matières premières étant l'objet de paris haussiers très nets depuis le début de l'année, on entre sur des niveaux de gains qui pourraient provoquer une vague de prises de profits marquée ces prochains jours, particulièrement si le dollar continue à évoluer sur ces niveaux et s'il s'affaiblit encore.

Alstom

Le groupe se fixe ses objectifs stratégiques 2020 et espère réaliser à cet horizon 60% de son chiffre d’affaires sur les systèmes, les services et la signalisation, 30% en nouveau produits, 250 millions d'euros d’économies par an sur les achats, et 300 millions d’euros d'investissements dans le réseau et les partenariats, le tout avec 5% de croissance annuelle en moyenne.

Kaufman et Broad

Le chiffre d’affaires du 1er trimestre est en hausse de 8,9% à 229 millions d'euros, la marge est stable à 19%, le groupe confirme ses objectifs annuels.

Sanofi

Le groupe lance un grand emprunt obligataire d'1,8 milliards d’euros en trois tranches: 500 millions à échéance 2019, taux nul, 600 millions d’euros à échéance 2024 à 0,6%, et 700 millions 2028 à 1,12%.

Orpea

Le spécialiste français des maisons de retraite annonce un résultat brut de 652 millions d’euros, en hausse de 21,3%, et vise pour cette année un chiffre d’affaires en hausse de 13,7% à 2,7 milliards d’euros.

Neopost

Le groupe a présenté hier un résultat net annuel de 134 millions d’euros, et une marge opérationnelle de 19,7%. Mais face à la faiblesse de l’activité traitement du courrier, le groupe se fixe des objectifs prudents pour cette année, avec un maintien de la marge au-dessus de 18%, et un retour à la croissance interne "à moyen terme ".

BNPParibas et Société Générale

UBS commence son suivi avec une recommandation à l’achat et des objectifs de cours, respectivement à 50 et 38 euros.

Bourbon

Société Générale rehausse son conseil de vendre à conserver.

Peugeot

Exane abaisse son opinion à neutre.